650 348
questions
1 391 665
réponses
1 419 903
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Droit et devoir des enfants envers leurs parents

Question anonyme le 13/02/2010 à 12h53
Dernière réponse le 10/10/2012 à 18h59
[ ! ]
Nous sommes 4 enfants,au décès de notre père en 1952,notre mère nous à abandonné à la famille de notre père ,elle s'est remarié avec un veuf qui avait deux enfants .Ils n'ont pas eut d'enfants ensemble .Pendant 50 ans nous n'avons eut aucune nouvelles ,elle n'a pas assisté a nos mariages,ne connait ni ses petits enfants ,ni ses arrière petit enfants . Depuis plusieurs années,nous nous revoyons ,surtout avec les enfants de son mari décédé dernièrement.Avec elle ma relation est formel sans liens affectifs (je parle pour moi ) .Aujourd'hui elle est en maison de retraite(depuis le 1 février ) là ou elle habitait ,a M....... ,dans un appartement qu'elle louait à sa belle fille , sa famille depuis 46 ans .La question qui se pose ,aujourd'hui avec sa retraite, elle peut payer la maison de retraite en puisant dans son capital (qui doit lui permettre de tenir quelques années(nous ne connaissons pas ses comptes) si demain elle venait à manquer d'argent qui va payer la maison de retraite , sachant qu'ils avaient une maison ,qu'elle à été vendu ,que la moitié de l'argent à été donné aux enfants de notre beau père ,au titre de la succession de leur père ,que nous n'avons a aucun moment été avisé de ces démarches (est ce légales?)Je ne suis pas disposé à faire quelques efforts pour elle ,qui n'a jamais eut un mot de réconfort,ni exprimées de remords de toutes ses années perdues.
Répondre
4 réponses pour « 
droit et devoir des enfants envers leurs parents
 »
Réponse anonyme
Le 03/08/2010 à 23h17
[ ! ]
En principe, les enfants doivent subvenir aux besoins des parents lorsque ceux-ci se retrouvent démunis. Lorsqu'il n'y aura plus d'argent sur son capital pour payer la retraite, ce sera aux enfants de payer, à TOUS les enfants, proportionnellement à ce qu'ils ont. Etant donné que vous n'avez rien reçu de la vente de la maison, laquelle est revenue aux enfants de l'autre lit, vous devriez dire que vous ne pouvez pas payer sans être ennuyée. Ce sont des situations tristes mais hélas, cela existe ! Cordialement
Référence(s) :
Professeur
Répondre
Réponse de bidule05
Le 01/01/2011 à 19h56
[ ! ]
Je suis un peu dans votre situation. Moi non plus je n'ai plus de sentiment, je suis indifférente. Une mère qui nous a renié et en plus violente. Malheureusement la loi n'est pas aussi bien faite que l'on croit. Je vais être obligée de payer pour elle. Même si elle m'a jetée dehors enceinte..... Je vous souhaite bon courage.
Répondre
Réponse anonyme
Le 28/10/2011 à 11h17
[ ! ]
Je ne sais pas si quelqu'un me lira, le sujet étant assez vieux, mais je voudrais un peu de réconfort face à mon état : je vous explique, j'ai 20ans, je finis ma dernière année d'études à Lille, et ma mère est tombée malade, soi-disant un burn-out, mais disons qu'il semblerait qu'elle va bien lorsqu'elle le veut, mon médecin traitant lui-même m'a dit qu'il semblait qu'elle guérirait que lorsqu'elle le souhaiterait, et pour l'instant, il semblerait qu'elle ne veuille pas se battre. Nous sommes une famille monoparentale, elle a quitté mon père il y a 6ans et n'a plus de contacts avec ses parents. Alors, j'admets, elle a pu avoir une vie difficile (ses parents l'ont jetée dehors, mon père n'a pas toujours été tendre, voire rarement...), mais, là, depuis 6 ans, en plus du fait de vivre dans le passé et donc de faire fuir tout le monde autour d'elle (ma marraine, sa meilleure amie, a coupé les ponts de misère avec elle tant elle en avait marre de l'entendre se plaindre constamment des mêmes choses durant un paquet d'années.). Aujourd'hui, la situation est la suivante : elle me culpabilise dès que je ne suis pas assez là pour elle, et ça marche bien, il semblerait que je sois en début de dépression selon quelques proches. Mais comme je lui ai dit, "être près d'elle" ça veut dire quoi ? Arrêter mes études pour déménager chez nous, en campagne dans le Nord, à 1 heure de Lille ? Elle me dit que non. Elle est dans une phase ou elle fait des crises d'angoisses (bon, soi-disant, je doute tellement de tout...) et ne peut pas rester seule, la seule chose à faire donc, c'est rester à son chevet sans rien faire. Mais je ne peux pas... Je n'ai que 20 ans, j'ai ma vie à construire, et sa culpabilité datant de quelques années, je ne suis pas sereine, je me rends malade dès que je suis dans ma famille paternelle tant elle me dit que "ce sont toujours eux qui récoltent tout, va voir là où c'est fun..." (ils sont plus aisés, et sans mentir, je n'en profite absolument pas plus que nécessaire : fringues..). Le pire c'est qu'elle ne comprend pas mon point de vue, pire, elle dit que je suis au bord du gouffre parce que mon "seul pilier" s'est effondré. Mais absolument pas! Je voudrais qu'elle m'écoute, qu'elle assume la responsabilité de mon mal-être, mais non, elle ne m'ecoute jamais, et trouve toujours d'autres excuses. Ce long roman pour quoi ? Juste pour demander de l'aide. S'il vous plaît, qu'est-ce que je dois faire? Je ne vis plus que de ma CAF pour mes courses, un peu d'argent de poche de mon père, plus des extras quand j'en ai vraiment besoin, et c'est avec sa pension que ma chambre étudiante est payée. Je serais prête à honorer mes devoirs et à lui donner le peu de ce que j'ai, mais elle veut juste ma présence, que je ne peux lui offrir par souci géographique et psychologique... Est-ce que j'ai le droit de vivre ma vie ? Ne serait-il pas préférable qu'elle accepte d'aller en maison de repos, où j'irais la voir dès que possible? Elle dit que je veux me débarrasser d'elle, mais c'est faux, c'est juste qu'étant seule, cela fait un mois qu'elle habite un peu chez tout le monde : une amie qui passe un Master (et elle disait, qu'elle, elle ne voulait pas la perturber dans son concours, moi je suis en Licence 3, on dirait que ça n'a pas la même importance), les parents de mon copain... Si ce n'est que la présence des gens qui compte (puisque sa journée se résume à manger et dormir), ne serait-elle pas mieux médicalement entourée ? J’appelle à l'aide car réellement je ne me sens pas bien. Merci de vos réponses, s'il y en a.
Répondre
Réponse de Le petit rat l'opéra
Le 10/10/2012 à 18h59
[ ! ]
Attention, il ne faut pas oublier que le montant de ce que vont payer les enfants est proportionnel à leur déclaration d'impôts. Plus il déclare plus il paiera. Le mieux, c'est sûr, pas évident, mais c'est de ne pas être solvable.... À méditer... Pour la jeune fille étudiante, je lui conseille de mettre sa mère en maion de retraite, ou encore dans une résidence spécialisée dans laquelle, elle a son apart. Et est régulièrement visitée, de plus elle se fera des amis. Votre vie quand à vous ne fait que commencer... Et la vie c'est a votre âge qu'elle se construit, ne gâchez pas tout et n'ayez pas de remords, votre mère se rendra compte à un moment ou à un autre que si elle a bien profité aujourdhui c'est à votre tour, Bon courage Le petit rat de l'opéra.
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
droit et devoir des enfants envers leurs parents
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.661