656 826
questions
1 413 466
réponses
1 426 658
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Viessmann prise en charge regulation HS

Question anonyme le 19/02/2018 à 10h37
Dernière réponse le 24/02/2018 à 20h17
[ ! ]
La régulation de ma chaudière Vitodens 222 wbs2 ( installée en 03/2012 ) est défectueuse d'après technicien (450 € + MO ). Est-ce une panne connue sur ce type de chaudière ? Est-ce que Viessmann prend en charge même partiellement ce changement de pièce ? Merci de vos réponses et de vos retour d’expérience.
Répondre
9 réponses pour « 
Viessmann prise en charge regulation HS
 »
Réponse anonyme
Le 19/02/2018 à 12h21
[ ! ]
Bonjour, Pour vous répondre il me faut le numéro de série, étiquette sur chaudière avec 16 chiffres qui commence par 7. A priori chaudière de 2012 cela paraît peu probable que la régulation soit à changer ! Dans l'affirmative, le dépanneur ou l'installateur doit faire une demande prise en charge, partielle ou totale de garantie, qui plus est si des problèmes techniques sont connus du fabricant. Méfiez vous de certains technicien payés à la pièce détachées comme Saveylis ou Proxitherm ! Décrivez moi les raisons de son intervention, des codes défaut de la chaudière, des manifestations des pannes, car il doit y avoir de bonnes raison à ce changement. Des procédures de diagnostic et de tests sont élaborées par Viessmann et doivent être appliquées, dans le doute le dépanneur peut contacter un technicien usine, le but est de trouver la vraie raison de la panne. Ne vous précipitez pas, un devis détaillé est obligatoire, avec le diagnostic, et vous avez 7 jours avant de le signer, consulter un autre technicien Viessmann agréé. Installateur 78
Répondre
Réponse de Andy 91
Le 19/02/2018 à 12h37
[ ! ]
Bonjour, Je pense qu'un expert devrait répondre à votre question. Si la panne ne vous permet plus d'avoir de chauffage, vous devriez pouvoir bénéficier de la garantie décennale. En effet la cours de cassation par sa décision Cass.civ.3è du 15.6 17, n° 16-19640 dit que les désordres affectant des éléments d'équipement, dissociables ou non, d'origine ou installés sur de l'existant, relèvent de la responsabilité décennale lorsqu'ils rendent l'ouvrage dans son ensemble impropre à sa destination. Ce qui est bien le cas si le logement ne peut plus être chauffé. Vous devriez ainsi prendre contact avec avec votre assurance pour le remplacement de cette pièce défectueuse......à moins que l'un de nos expert ( installateur 78 par exemple ) ne trouve l'origine de la panne et qu'il ne soit pas nécessaire d'engager de gros frais. A cet effet, vous pouvez dès maintenant lui communiquer le n° de série de la chaudière. Bien cordialement. Andy
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/02/2018 à 13h32
[ ! ]
Bonjour ANDY 91, Les références judiciaires de votre de votre post ne peuvent s'appliquer au cas de notre interlocuteur car ce jugement fait référence à une construction neuve, par le fait qu'il est impropre à sa destination, c'est à dire chauffer la maison et fournir de l'eau chaude sanitaire. Pour le métier d'installateur en chauffage ou plomberie même si nous sommes assurés en garantie décénnale, il ne s'agit pas du produit que nous posons (chaudière, robinetterie etc.. qui eux sont garantie 2 ans, mais des désordres dus à la pose comme l'ouverture d'un mur de refend pour poser une sortie ventouse ou idem pour une sortie de toit et disfonctionnement du matériel ou de la pose hors matériel. Il faut aussi savoir que de nombreux travaux sont assujetis à une garantie biennale et quinquénale. Exemple nous ne pouvez garantir l'installation d'un WC pendant 10 ans, idem pour une chaudière si c'est un remplacement sans modification du bati. Il en est de même avec un dépannage d'installation de chaudière, ce sont des prestations de service garantie légalement 6 mois et les pièces neuves 1 année. De plus après nos travaux toutes interventions par un tiers sur les appareils et travaux réalisés est à même de faire l'objet d'un transfert de responsabilité au dit tiers. Installateur 78
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/02/2018 à 17h26
[ ! ]
Bonsoir, Le n° de série de la chaudière : 7438332201212103 Vitodens 222 WS2B Merci pour vos conseil.
Répondre
Réponse de Andy 91
Le 19/02/2018 à 18h13
[ ! ]
Bonjour Installateur 78, Je suis entièrement d'accord avec votre raisonnement, mais moi j'ai compris que la garantie décennale pouvait s'appliquer dans le cas ci-dessus. Je vous transcris l'article paru dans le Particulier immobilier de septembre 2017 à la page 52. Encouragés à installer chez eux des éléments d'équipements économies en énergie, les particuliers se trouvent régulièrement confrontés à des malfaçons qui donnent lieu à des contentieux. Cette affaire a été l'occasion d'une véritable avancée de la jurisprudence. Les faits.Un particulier passe commande d'une pompe à chaleur air-eau pour améliorer le confort thermique de sa maison.Constatant des dysfonctionnements, il assigne l'installateur en justice - plus exactement le liquidateur judiciaire de la société qui, depuis, a cessé d'exister - ainsi que l'assureur de celle-ci.Le tribunal de grande instance le suit, estimant que l'entreprise, et par ricochet l'assureur, étaient redevables de la garantie décennale sur le fondement de l'article 1792 du Code civil.L'assureur fait appel du jugement.Sa défense repose sur le fait que l'installation de la pompe à chaleur litigieuse n'a pas entrainé de construction ni de modification de la structure du bâtiment et ne constitue donc pas une incorporation la rendant indissociable du gros oeuvre.En conséquence, il ne s'agit pas d'un ouvrage au sens de l'article 1792.Raisonnement repris par la cour d'appel.Les éléments d'équipements bénéficiant de la garantie décennale sont ceux ayant été installés au moment de la réalisation de l'ouvrage.Ce qui n'est pas le cas de la pompe à chaleur.Le propriétaire se pourvoit en cassation. Contre toute attente, la Cour de cassation lui donne raison.Les désordres affectant des éléments d'équipement, dissociables ou non, d'origine ou installés sur de l'existant, relèvent de la responsabilité décennale lorsqu'ils rendent l'ouvrage dans son ensemble impropre à sa destination.Ce qui était bien le cas dans cette affaire, la maison n'étant plus ni chauffée ni alimentée en eau chaude.Cette solution se démarque clairement de la jurisprudence antérieure.Un tournant inédit qui pourrait avoir des répercussions spectaculaires s'agissant de travaux, au détriment des entrepreneurs et des assureurs.Il serait ainsi désormais permis de faire jouer la garantie décennale pour des travaux défectueux de raccordement de canalisations en plomb.On peut toutefois s'interroger sur la conformité de cette solution à la lettre de l'article 1792.Car c'est bien le constructeur d'un ouvrage que cette disposition rend responsable vis à vis du maître d'ouvrage.L'ouvrage étant implicitement entendu comme une construction. Fin de l'article Comme vous pouvez le constater, cette décision s'applique pour des travaux réalisés sur de l'existant donc sur de l'ancien........mais est-elle applicable ? Bien cordialement. Andy
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/02/2018 à 19h02
[ ! ]
Bonsoir Andy 91, Merci d'avoir retranscrit un résumé de ce jugement, en revanche la cour de cassation à jugé et condamné le liquidateur judiciaire ce qui lui a permis d'assigner l'assureur du fabricant et l'entrepreneur pour non conformité de fonctionnement de destination mais il s'agit toujours d'une installation dans le cadre d'une maison neuve en futur garantie d'achèvement donc assure en garantie décennale. Le fondement de ce jugement est de responsabiliser le constructeur du bâtiment pour ne pas avoir substitué un autre fournisseur à celui défaillant en liquidation et donc d'avoir laissé le client avec un produit inachevé (la maison) et donc impropre à sa destination, objet du contrat de construction. Ce jugement ne peut faire jurisprudence car l'objet de destination était de fait assurer en décennale ce qui n'est pas le cas en rénovation. Installateur 78
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/02/2018 à 19h17
[ ! ]
Bonsoir, J'ai bien reçu le numéro de chaudière VITODENS 222 WS2B 7438 332 de 2012 qui est conforme à mon manuel d'installation et de maintenance. Toutefois vous ne m'expliqué pas si vous avez un code défaut et lequel ainsi que les disfonctionnement qui ont déclenchés le diagnostic du dépanneur. Ce type de chaudière à fait l'objet de code défaut erroné impliquant un changement de régulation non justifié. Lors de votre prochaine réponse, svp prenez un pseudo cela nous permet de gérer les questions. Installateur 78
Répondre
Réponse de Andy 91
Le 19/02/2018 à 20h03
[ ! ]
Bonsoir Installateur 78, Je vous remercie pour votre réponse. A la fin de l'année dernière, sur un autre post, j'avais écrit qu'une voisine avait un problème sur une pompe à chaleur installée en 2015 dans une maison de 1964. Elle a donné le dossier à son assurance en invoquant la décision de la Cour de cassation afin d'être remboursée pour le remplacement d'une carte électronique. Je ne manquerai pas de vous informer de la suite qui lui sera donnée. Bien cordialement. Andy
Répondre
Réponse anonyme
Le 24/02/2018 à 20h17
[ ! ]
Bonjour, Des nouvelles SVP ! Installateur 78
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
Viessmann prise en charge regulation HS
 »
Les dernières réponses publiées
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.387