667 986
questions
1 461 701
réponses
1 449 464
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Aerium de Douvaine en Haute Savoie pour enfant fragile

Question anonyme le 05/05/2014 à 03h52
Dernière réponse le 07/04/2021 à 17h43
[ ! ]
Aerium de Douvaine 74 existe-t-il toujours ? J'y ai séjourné fin des années 50. Je venais de Paris. De santé fragile.Loin de ma famille, je m'étais focalisée sur un château que je voyais de ma chambre. Je me souviens aussi du jus de pomme du goûter. J'étais petite. Quelqu'un a t il une réponse sur cet aerium ? Merci Maria
Répondre
24 réponses pour « 
aerium de Douvaine en Haute Savoie pour enfant fragile
 »
Réponse de Syltom01
Le 07/01/2015 à 11h02
[ ! ]
Bonjour, J'ai séjourné dans cet aérium à deux reprises (deux fois 3 trois mois) entre 1959 et 1962. Moi aussi j'ai le souvenir d'un château et des encadrantes que l'on appelait "Cheftaines". J'étais moi aussi loin de ma famille qui habitait en Mayenne. Je n'ai que très peu de souvenir de cette période car j'avais entre 3 et 6 ans. Je suis intéressé par tout renseignement concernant cet aérium (photos ...) et si notamment il y a des archives des enfants qui ont passé un séjour dans ce centre ? Sylvère
Répondre
Réponse anonyme
Le 24/02/2016 à 18h50
[ ! ]
J ai sejourne dans cet aerium en 1956 et début 1957 je venais de LILLE et je ne comprenais pas ce qui se passait je me souviens du réfectoire où on nous servait des épinards un vrai drame pour la plupart d entre nous il y avait une pie qui semblait apprivoisée elle nous amusait je n ai pas de photos seulement des images qui reviennent parfois on voyait le MT BLANC de la fenetre j ai aussi une image de château mais assez vague je vais en vacances à EVIAN au mois de mai et je vais essayer de me rappeler yvette
Répondre
Réponse anonyme
Le 20/01/2019 à 17h35
[ ! ]
Bonjour, Avez-vous connu sans doute la propriétaire ou la directrice Mme Maria DESPRAT ou Monsieur Gaston MONTEIL ?
Répondre
Réponse de Syltom01
Le 20/01/2019 à 19h29
[ ! ]
Je ne sais pas, j’avais été placé par mes parents alors que j’avais entre 3 et 5 ans.
Répondre
Réponse anonyme
Le 31/12/2019 à 12h13
[ ! ]
Bonjour, J'y ai séjourné 4 mois et j'en garde un très mauvais souvenir. Outre la longue séparation d'avec les parents (4 mois sans les voir) due à la distance, les maltraitances ont laissé sur moi des traces psychologiques. J'aimerais savoir si je suis la seule ou pas. Merci à ceux qui voudront bien me repondre. veroniquedheilly@orange.fr
Répondre
Réponse de Syltom01
Le 31/12/2019 à 12h57
[ ! ]
Je n’ai pas de souvenir concret de cette période. Ce que je pense me rappeler : un château, des cheftaines, et probablement une grande incompréhension liée à la séparation d’avec mes parents qui a durée 3 mois. A tel point que lorsque mon père est venu me chercher, je n’etais pas sûr que c’etait lui. A mon retour je bégayais et j’avais des terreur nocturnes.
Répondre
Réponse de JEFFH
Le 24/02/2020 à 18h37
[ ! ]
Bonjour, Moi aussi j'ai séjourné à Douvaine (4 mois) j'ai conservé tous les bulletins de santé de cette époque (hiver 56/57). J'en suis sorti TRAUMATISE et j'en garde un très mauvais souvenir... Maltraitance, courrier aux parents censuré -interdiction de dire la vérité- je n'avais qu'une idée revoir mes parents - j'avais 5 ans- et j'ai beaucoup pleuré surtout quand on nous attachait avec des foulards à une chaise pour nous faire manger de force... il fallait à tout prix prendre du poids (critère de bonne santé)- Et j'ai encore de nombreux autres souvenirs que je pourrai partager. N'hésitez pas à me contacter.
Répondre
Réponse anonyme
Le 03/07/2020 à 12h50
[ ! ]
Bonjour !!! Moi aussi j'y ai de très mauvais souvenirs ,je me croyais en maison de correction avec censure du courrier ,je rêvais de m'évader j'ai du y rester 2 mois je pense en 1970 ,j avais 8 ans !!
Répondre
Réponse anonyme
Le 02/08/2020 à 19h18
[ ! ]
J y ai séjourné 4mois en 1966-67et j en garde aussi un très mauvais souvenir. Je pleurais tous les jours loin de ma famille. La nourriture immonde qu on nous donnait les réprimandes quotidiennes affligeantes....se sont répercutées sur mon état psychologique et j en souffre encore.Je comprends votre souffrance et je compatis j ai vécu la même chose...Courage
Répondre
Réponse de Syltom01
Le 03/08/2020 à 08h55
[ ! ]
Bonjour, Mes souvenirs sont flous, je n’avais pas 6 ans. Mais je suis resté très anxieux, depuis j’ai dû me faire aider de nombreuses fois. J’ai malgré tout pu vivre à peu près normalement mais avec une anxiété très ancrée. On ne guérit jamais des blessures d’enfant, on vit avec. Je ne suis jamais retourné sur place. Je m’étais renseigné auprès de la mairie de Douvaine, mais je n’ai pas eu de réponses claires à savoir ce qu’était devenu cet aérium. Si quelqu’un a des infos, je suis preneur. Merci
Répondre
Réponse anonyme
Le 03/11/2020 à 17h11
[ ! ]
J ai séjourné à la Prairie Douvaine en 1966/67 j avais 8ans.J ai pas compris pourquoi j était là. Je pleurais tous les jours loin de ma famille,de mes copines,ma seule obsession était de grossir signe de bonne santé. Les cheftaines étaient méchantes on nous gavait comme des oies et quand on vomissait elles revenaient avec leur nourriture immonde. Je garde un très mauvais souvenir de ce séjour et j en ai gardé des séquelles . A ce jour je n ai plus jamais reparlé de Douvaine mais il n ya pas longtemps j ai retrouvé mon bulletin de sortie du séjour, séjour qui m a fait tant souffrir...
Répondre
Réponse anonyme
Le 23/11/2020 à 09h35
[ ! ]
Bonjour, J’ai séjourné à La Prairie de février à juin 1968. J’avais 11 ans. Par rapport au témoignage précédent (1966/67), j’ai l’impression qu’en une année, l’ambiance de ce lieu avait complètement changé car je n’en garde pas de mauvais souvenirs, si ce n’est qu’on ne m’a jamais dit ce que j’étais venu y faire. Et puis Mai 68 était passé par là avec ses grèves, dont celle de la Poste, ce qui nous avait privé de courrier, notre seul lien avec le monde extérieur. J’y suis repassé une trentaine d’années plus tard et les bâtiments étaient à l’abandon. Depuis, j’ai appris qu’ils avaient été réhabilités et transformés en immeuble d’habitation. Un salut amical à celles et ceux qui sont passés à La Prairie
Répondre
Réponse de Syltom01
Le 23/11/2020 à 10h08
[ ! ]
Merci pour vos informations. Votre témoignage est plutôt positif contrairement à la plupart. Vous aviez 11 ans, l'âge ou l'on peut sans doute mieux accepter une séparation que lorsque l'on a moins de six ans. Le lot commun des enfants qui ont séjourné dans cet "aérium" c'est une grande incompréhension. A cette époque on ne se souciait pas des conséquences psychologiques sur les enfants placés ainsi. Cordialement à celles et ceux qui sont passés dans ce centre pour enfants.
Répondre
Réponse anonyme
Le 12/12/2020 à 11h11
[ ! ]
Bonjour, J'ai été éloigné de ma famille qui habitait à Mayenne. La coupure familiale a été un traumatisme. J’ai séjourné dans cet aérium à Douvaine La Prairie à l’Oratoire à deux reprises: - une première fois à 6 ans et demi, d’avril à août 1963. Je n’en garde pas de souvenir, seulement que le bâtiment attribué « s’appelait "Nazareth" - la seconde fois de septembre 1964 à avril 1965. Je me rappelle qu’il y avait un manège, que j’ai vu mes premiers films (Bambi, la Grande Evasion, Ben HUR), que nous jouions aux osselets, que nous faisions des promenades au lac Léman, des grandes chambres, des sanitaires avec de grands lavabos au centre. A la sieste ou le soir un Monsieur, Albert, nous apportait des bonbons. Le plus difficile a été de passé Noel et Pâques loin du cocon familial. Le plus mauvais souvenir, la sieste étant obligatoire, ayant 8 ans, nous jouions dans le dortoir avec une souris faite avec un mouchoir. L’animateur, ne se contrôlant plus, a voulu m’extirper de mon lit. J’ai passé ma tête entre les barreaux de la tête de lit et là j’ai reçu une volée de coups de poings au visage. Le soir je me suis enfui et j’ai dormi dans un sapin au centre. Le lendemain matin, au réfectoire, le directeur m’a attrapé et mis dans une chambre de l’infirmerie où je suis resté 1 mois enfermé. En 1988 je suis retourné au centre et j’ai pris des photos extérieures. J’y suis aussi retourné en 2012. Le bâtiment central a été rasé et le latéral a été modifié pour être réhabilité en logements. une pensée amicale à celles et ceux qui ont séjourné à La Prairie Cordialement Voici mon email : huard.roger@neuf.fr
Répondre
Réponse de JEFFH
Le 12/12/2020 à 17h30
[ ! ]
Oui à la lecture de cet mail beaucoup de souvenirs remontent à la surface.... et malheureusement les mauvais dominent largement. Je me souviens bien du Nazareth où l'on était en "observation". La séance de pesée hebdomadaire.... car seule la prise de poids était un critère de "bonne santé" . La prière le soir dans le dortoir, où nous étions nus devant nos placards avant d'enfiler nos pyjamas.... Les séances de ciné le dimanche, (Fanfan La Tulipe... etc) avant le déjeuner toujours le même le dimanche -jambon blanc avec couenne qu'il fallait manger accompagné de frites... Les promenades au Lac Léman (en chantant 1 km à pied çà use..etc) les jeux d'enfants dans la cour -parfois sous la neige qui commençait à tomber..... En permanence le sentiment de solitude, d'être loin de ses parents, de sa famille.... impossible à contacter et leur dire les traitements qu'on subissait... courrier censuré.... et à l'époque pas de portable!!!! Il fallait se consoler tout seul et endurer.... la nuit on s'endormait en faisant de beaux rêves... retrouver sa famille, ses parents. Tout cela m'a forgé un caractère, dur à l'effort, combatif, mais j'aurai préféré éviter cette expérience qui longtemps, et encore maintenant m'a fait faire de nombreux cauchemars. JEFFH
Répondre
Réponse anonyme
Le 31/12/2020 à 11h17
[ ! ]
Ma soeur et moi, âgées de 7 et 9 ans avons séjourné plus de 4 mois été-automne 1967 dans cet horrible établissement. Il faut espérer que de tels endroits n'existent plus car c'était l'enfer: séparation des fratries, maltraitances (punition générale comme être tapé sur les doigts avec des ciseaux, ma soeur qui avait un impétigo n'a pas été épargnée, fessées déculottées (notamment au réfectoire où les garçons et filles étaient séparés, fessée bien sur devant tous), j'avais oublié le nom du "Nazareth", section où on était mis en quarantaine 15 jours au cas où on aurait eu une infection, maladie je suppose? alors qu'on était envoyé par les médecins de famille qui pensaient bien faire en envoyant des gosses prendre quelques kilos au bon air des montagnes!, des monitrices très jeunes (14/15 ans) sans aucune formation. Je me souviens de ne pas avoir d'oreillers pour dormir au Nazareth, pourquoi? Souvenir d'une petite fille obligée de manger son vomi, tjs au Nazareth. Souvenir de nourriture qu'on nous obligait de manger, je n'ai jamais pu avaler à nouveau des blettes. Des journées passées à s'ennuyer dans le parc, à aller se promener en rangs serrés (en chantant un km a pied etc), quelques heures d'école avec une pauvre vieille fille qui logeait dans l'établissement et qui nous donnait des bonbons. Un dortoir immense et la chance d'avoir eu une monitrice compatissante le jour où j'ai fait pipi au lit (régression normale vu l'endroit!) sinon j'avais droit à la punition. Un courrier censuré, il fallait écrire aux parents toutes les semaines en ne mettant que des choses positives... bref quelques kilos en plus au final mais des souvenirs traumatisants à vie. Anne-Marie Martin
Répondre
Réponse de nano59
Le 06/04/2021 à 13h08
[ ! ]
Bonjour moi et mon frère avons passés 3 mois dans cet aérium de juillet à octobre 1971 et c'est vrai qu'on mangé pas trés bien et on était limite dans un centre de redressement. Aprés chaque repas du midi on était obligé de faire une sieste de deux heures et de temps en temps nous partions à pied en groupe à proximité du lac Léman en chantant 1km à pied ça use etc.. Beaucoup de mauvais souvenir en général surtout lorsque les cheftaines nous regroupés pour le nettoyage des oreilles avec du coton et une alumette quel supplice, et souvent j'en reparle à mon frère car en évoquant ces souvenirs maintenant on en rigole mais à l'époque quand on à 10 ans à peine çà marque l'esprit. si quelqu'un est allé à la même époque que nous quelques anecdotes supplémentaire sont pas de refus. arnaud et philippe allard
Répondre
Réponse anonyme
Le 06/04/2021 à 14h13
[ ! ]
Cela fait du bien de partager car je me demandais si je ne déformais pas.mes souvenirs. Moi non plus je ne comprenais pas pourquoi on m'avait envoyée dans cet établissement, j'en ai ressenti un abandon de mes parents à qui j'en ai voulu pendant de très nombreuses années, car comme la plupart d'entre vous, je ne parlais pas de cet épisode de ma vie et ils n'ont pas pu m'expliquer pourquoi ils m'avaient envoyée là-bas, si loin d'eux. Comme chatiment corporel on nous faisait joindre les 2 mains, les doigts croisés que les cheftaines écrasaient de leurs propres mains. Les claques pleuvaient. On devait manger notre vomi.... c'était abominable.
Répondre
Réponse anonyme
Le 07/04/2021 à 08h42
[ ! ]
Bonjour, Il me semble que le nom du bâtiment en question était en fait le "lazaret". J'avais laissé un message il y a quelque temps sur mon séjour là-bas (février à juin 1968), mais je ne le vois plus. Cordialement, Philippe Mothe
Répondre
Réponse de nano59
Le 07/04/2021 à 11h30
[ ! ]
Oui en effet beaucoup de mauvais souvenirs mais avec le temps ça passe tellement vite déjà 50 ans sont passés et je me souviens de beaucoup de choses comme si c'était hier. Dèja à la base ma mère nous avait dit qu'on partaient pour 1 mois et que ça passerait vite on nous avait menti au départ je me souvient des dortoirs gigantesque avec des lit en fer et les lavabos en enfilade et je vous parle pas de la bouffe et je me souvient des cotes de blêtes à la sauce blanche qu'on avait régulièrement et les framboises qui grouillés de fourmis et de perces oreilles un truc de fou quand j'ai raconté tout ça autour de moi personne nous a cru et les courriers qu'on envoyés à nos parents on avait pas le droit de dire ce qu'on voulait ils nous forcés à écrire que tout se passés bien et qu'on mangés bien etc.. Que du positif alors que c'était carrément l'inverse enfin quel époque mais on oubli rien c'est encré dans l'esprit par contre le nom le "lazaret" j'en ai pas souvenance peut être à mon époque en 1971 ça n'existait plus?? cordialement Arnaud Allard
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
aerium de Douvaine en Haute Savoie pour enfant fragile
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T20.426