658 098
questions
1 416 761
réponses
1 428 812
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Conflit entre pompiers pro et volontaires

Question de marcus le 06/11/2009 à 10h42
Dernière réponse le 27/05/2018 à 20h33
[ ! ]
Bjr a tous,un pompier pro est-il responsable du pompiers volontaire?je ne trouve aucun texte a ce sujet!!! pouvez vous me le confirmer?merci d'avance
Répondre
22 réponses pour « 
conflit entre pompiers pro et volontaires
 »
Réponse anonyme
Le 25/11/2009 à 22h31
[ ! ]
En aucun cas un pompier professionnel est responsable d'un pompier volontaire. Ils ne sont en rien le subalterne des SPP. La seule façon pour que le SPP soit responsable du SPV serait d'être sont chef d'agré ou sont supérieur hiérarchique. En cas de problème sur intervention la responsabilité du professionnel ne saurait être engagé si la faute vient du volontaire.
Référence(s) :
Genovese
Répondre
Réponse anonyme
Le 18/02/2010 à 00h42
[ ! ]
C'est faux, en cas de litige, on reprochera au professionnel de ne pas avoir averti le volontaire de son erreur ou sa faute bien que le volontaire était chef d'agrès (donc responsable de l'intervention), et le pro se retrouve responsable en parti devant le juge. Effectivement, le volontaire effectue très peu d'heures dans l'année, comparé à un professionnel, pour les sapeurs pompiers est SA profession. Le volontaire ne joue pas sa carrière s'il fait une faute sur intervention, le professionnel si! Conclusion: le professionnel a tout intérêt à rester chef d'agrès s'il veut garder le contrôle de la situation, et aussi, par sa plus grande expérience, faire bénéficier de son savoir. Les textes précisent aussi que le chef d'agrès n'est pas forcément LE plus ancien dans le grade le plus élevé, mais la personne désigné à cette fonction.
Référence(s) :
le droit appliqué aux SP
Répondre
Réponse anonyme
Le 02/06/2010 à 23h26
[ ! ]
Le chef d agres qu il soit pro ou volontaire n est en aucun cas resposable des faits et gestes de ses equipiers et la loi qui fait foi en cas de litige et celle de la faute personnel non imputable au service alors volontaire ou pro mefiee vous car seul vos faits et gestes seront retenue et non le fait que le chef d agres soit pro ou volontaire a bon entendeur mes salutations a vous tous
Répondre
Réponse anonyme
Le 31/01/2011 à 18h19
[ ! ]
Bonsoir, Un pompier pro n'est pas responsable d'un pompier volontaire en aucun cas, et vice versa, la formation est la même pour l'un comme pour l'autre, sauf que chez les professionnels elle est plus longue car ils ont plus de temps, du fait que c'est leur métier. Celui qui est responsable dans une opération, c'est le "chef d'agrès" qu'il soit professionnel ou volontaire, les grades ont une équivalence parfaite. NB: Le "chef d'agrès" est le sapeur pompier le plus gradé au moment de l'intervention. Bonne soirée.
Répondre
Réponse anonyme
Le 13/04/2011 à 00h35
[ ! ]
Les spp disaient cela pour faire valoir leur métier et surtout parcequils ne voulaient pas ètre commandé par des spv.
Référence(s) :
spv dans la drome(26) et mème vécu.
Répondre
Réponse anonyme
Le 24/05/2011 à 07h14
[ ! ]
Bonjour, Je travaille au service formation. Ce que vous avancez n'est pas correct. Les unitées de valaur à acquérir, sont les même, mais elle comporte un volume horaire bien inférieur. Aussi je pense que certain spv qui s'impliquent beaucoup dans leurs casernes sont largement aussi capable que les pro. Ceci car ils ratrappent leurs lacunes par du travail personnel. Toutefois dans les corps mixte je pense que les agrés doivent être tenu par les professionnesl, chacun sa place ou alors passez le concours.... moins facile tout de suite!
Répondre
Réponse anonyme
Le 11/08/2011 à 16h01
[ ! ]
"chacun sa place ou alors passez le concours.... moins facile tout de suite! " Le fait de passer ou non le concours peu simplemnt être un choix, certains veulent faire un métier qu'ils aiment + vivre leur passion grâce au volontariat et d'autre veulent faire de leur passion leur métier (exercer deux métiers...moins facile tout de suite!), c'est je pense la situation majoritaire, ne voyons pas les volontaires comme des frustrés ou des personnes ayant ratés un concours niveau BEPC. lorsque vous dites "Toutefois dans les corps mixte je pense que les agrés doivent être tenu par les professionnesl" que fait on lorsque le plus ancien dans le grade le plus élévé est un volontaire ? A celui qui dit "Les textes précisent aussi que le chef d'agrès n'est pas forcément LE plus ancien dans le grade le plus élevé, mais la personne désigné à cette fonction", j'imagine que tu dit cela d'aprés le CGCT mais cela ne donne qu'un cadre général, précisé ensuite dans le RO (dans mon département le RO indique que le COS est le plus ancien dans le grade le plus élévé).
Répondre
Réponse anonyme
Le 27/11/2011 à 20h37
[ ! ]
Sauf que chez moi les pros ne travaillent ni la nuit ni les week-end ni les jours ferier alors dire que les pros doivent diriger les volontaires ça me fait bien rigoler.
Répondre
Réponse anonyme
Le 10/02/2012 à 15h35
[ ! ]
Pour info, je suis 5 fois plus diplômé que l'ensemble des qq pros de notre petite caserne .... et franchement pompier c'est une passion, et je n'ai aucune envie de passer le concours ni quitter mon métier que je trouve encore plus passionnant Mais .. être SPP et avoir un SPV plus diplômé, et qui le commande ... ça plait pas !!! car difficile dans ce métier , où il est vrai les pompiers sont considérés comme des "héros", d'avoir un peu d'humilité et de se remettre en question .. Plus facile de critiquer, dénigrer .. et essayer de planter l'autre (ça on y arrive tous :)
Répondre
Réponse anonyme
Le 15/10/2012 à 18h49
[ ! ]
Bojour personellement je cherche le texte de lois qui dirait que le chef d agree est le plus gradee dans le camion
Répondre
Réponse anonyme
Le 23/11/2012 à 22h14
[ ! ]
Bon sinon, avec vos guerres de chantier. pro volontaire on s'en fou, quelqu'un a t'il un lien pour se texte de loi? celle de chef d'agres?
Répondre
Réponse anonyme
Le 09/10/2013 à 11h23
[ ! ]
Eh bien, à la simple lecture des messages, l'on peut aisément deviner le statut de la personne qui l'écrit...c'est triste... Toujours cette endémique guerre de clochers Pro/volontaire... Il suffirait simplement de reconnaitre que le système est bien mal alambiqué et le revendiquer plutôt que de se tirer dans les pattes entre collègues, et ce, quelque soit notre statut... Comment voulez vous qu'un système fonctionne quand vous donnez d'une part des équivalences de formation à des personnes dont le contenu et le volume horaire est déjà différent en fonction de leur statut ? Comment voulez vous que le système fonctionne quand l'on donne accès aux responsabilités de caporal et de sous officiers deux fois plus rapidement en fonction une nouvelle fois de son statut ? Il est si compliqué que cela de mettre les choses sur la table en disant que le problème budgétaire et le fait qu'un volontaire coûte trois fois moins cher soit le réel problème et entraîne toute la frustration perceptible et légitime chez chacun de nos collègues pro et volontaire mais aussi tous les conflits auxquels on peut voir un petit résumé au travers ces différents posts ? Je pense qu'il faut savoir avant tout raisonner et poser les choses... et cela n'est apparemment pas l'apanage de tout le monde, loin de là, et ce n'est pas une question de statut .... L'activité de sapeur pompier n'est pas non plus une histoire de diplômes... mais plutôt d'investissement et d'intérêt... il ne faudrait pas l'oublier non plus. Revendiquer un BAC+5 et être officier volontaire n'amène pas spécifiquement une compétence de terrain et encore moins de l'expérience... Ne pas avoir de diplômes mais s'investir dans l'activité et sa propre formation est beaucoup plus louable à mes yeux... Quant aux personnes qui passent le concours, force est de respecter le travail effectué pour le résultat obtenu. Mais ces gens là se sont distingués devant bien d'autres pour en faire leur métier. Respectez cela. Et je pense, (à titre personnel je précise quand même), que les responsablités doivent avant tout aller aux personnes dont c'est le métier sans pour autant dénigrer les personnes qui en font leur activité de loisir, et ce, quels que soient leur intérêt (simple passion, vacations, intégration en milieu social). Il est facile pour nos énarques de mêler sur une pyramide hiérarchique départementale les professionnels et les volontaires.... A quoi bon nommer en priorité les professionnels dans les fonctions qui devraient leur être propre alors qu'un pompier volontaire va coûter 3 fois moins cher ? Je pense qu'il ne faut pas tout mélanger et que nos énarques préfèrent entretenir le conflit entre les statuts plutôt que de résoudre le réel problème de fond sur l'aspect financier, et ce, au détriment de la reconnaissance de chacun. Je vous recommande très fortement de visualiser la pyramide de Maslow et avoir une information sur Descartes, ca pourra éclairer les lumières de certains sur la perception des choses et du comportement de pas mal de nos collègues... Même si pour certains, le fait d'être dénué "d'ampoules" depuis des lustres (c'est le cas de le dire), ne va pas aider à avoir justement cette fameuse lumière... Je finirai juste pour dire que je trouve vraiment dommageable pour l'ensemble des sapeurs pompiers, le manque de respect général entre collègues, le manque de respect d'un statut envers l'autre. Ayez avant tout le respect d'une personne avant de ne voir que son statut bon sang... Ayez le respect de ceux qui ont fait l'effort de travailer pour obte,ir un concours et en faire leur métier... Ayez le respect de ceux qui en font leur passion, et ne gagne que 48€ pour 12 de garde postée en caserne.... Le respect doit être mutuel, et celà, ca n'est pas une question de statut...
Répondre
Réponse anonyme
Le 08/11/2013 à 22h29
[ ! ]
Il ne faut pas oublier que les sapeurs pompiers volontaires exercent une fonction qui n'ai pas reconnu par le code du travail .Qu'il ne sont pas rémunérés pour le bénévolat qu'ils exécutent mis à part de recevoir une indemnité au noir non déclaré au impot. Dans ces conditions,si un volontaire chef d'agrès gère une intervention avec une équipe comprenant un professionnel reconnu par le code du travail. Si le volontaire commet une erreur,le professionnel sera juridiquement responsable des actes commis par celui ci .
Référence(s) :
code du travail.
Répondre
Réponse anonyme
Le 07/01/2014 à 23h37
[ ! ]
Un peu contradictoire ta réponse! quand tu dis qu ils ont la même formation mais que celle du pro est plus longue. .... ca ne fait plu la même formation !!!!
Répondre
Réponse anonyme
Le 06/02/2014 à 13h55
[ ! ]
Que se passerait il dans le cas ou une équipe SAP est composée que de volontaire qui prend la responsabilité en cas de soucis ?
Répondre
Réponse anonyme
Le 14/02/2014 à 19h05
[ ! ]
En total accord !!!!
Répondre
Réponse de regard1664
Le 18/02/2014 à 23h30
[ ! ]
Bonjour, querelle éternelle qui ces 10 dernières années s'était adouci. Il est vrai que les cursus de formation pro/vo se rapprochaient afin de permettre a tous d'avoir les bonnes formations pour faire face. Cette année est une année charnière et la sur la modernisation du volontariat Je suis SPP depuis 12 ans et SPV depuis 20 et je voit les changements arriver ... et pas des meilleurs. Le pro coute cher , le vo trois fois rien... (financièrement) Alors les collectivités préfèrent avoir beaucoup de vo rémunérés en vacation non imposées juste lors des inter et à 40 ou 75 % en garde que des agents qui exercent une profession encadrée par la lois. Forcement qui dit grand nombre dit baisse de niveau. Je suis formateur, lors des jury d'examens... pour peu que ce ne soit pas de la formation continue, les directives sont de valider les personnels car il faut faire du chiffre.... certes il reste des vo compétents, droit dans leurs bottes, mais a vouloir faire du chiffre on baisse forcément le niveau... et cette politique dessert tt le monde, pro/vo, mais avant tout le service public. Tant que la législation n'encadrera pas sérieusement le volontariat avec une baisse des effectif mais une meilleur reconnaissance et des contrats de travail pour fidéliser, protéger et encadrer les pompiers volontaires, la fracture et cette guéguerre ne feront que s’accroître. Et bien malheureusement la qualité des services de secours et la sécurité des agents... pro comme vo....
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/11/2014 à 12h16
[ ! ]
Bonjour à tous! dans le cadre d'une recherche de responsabilité justement entre pro et volontaire je tombes sur cette charmante discussion! Je suis Pro et je suis pour dire que : qui que tu sois le feu te brûle les fesses de la même manière ! 1 - Le chef d'agrès (je dirais même plus le COS) est le premier responsable d'un COUAC sur une intervention. En effet, le chef d'agrès se doit de rectifier le mauvais geste de son agent auquel cas il trinque presque autant que l'agent. 2 - La fonction prime sur le grade. Exemple : un Caporal chef qui commande un lieutenant car le CAC est IMP2 et le lieutenant est IMP1 et ils sont dans la même équipe ! Un CAC peut être le chef d'agrès d'un SGT dans un VSAV (du déjà vue et vécu)! Ce qui ne devrait plus être possible avec le nouveau texte ! 3 - Comment tu peux comparer une formation de 3 fois 15 jours et 3 mois coupé du monde ! Selon moi, la formation des volontaires est du bourrage de crane et c'est d'autant plus difficile la coupure entre chaque FIA. C'est pour cela que les pro doivent les aider ! 4 - Oui y'a des volontaires qui assurent LARGEMENT plus que des professionnels mais je sais plus qui a dit et a raison : Diviser pour mieux régner! C'est une question d'investissement personnel c'est tout! Enfin je conclues en disant ceci : le gendarme réserviste commande le gendarme professionnel ? NON! Moi cela ne me dérange pas que je sois commandé par un volontaire! Mais faut reconnaitre que le système est basé sur les sous (le volontaire revient moins chère clairement). C'est déjà un manque de respect pour le professionnel, une mise en porte à faux du volontaire et un illogisme professionnel ! Sur ce bonne discution !
Répondre
Réponse anonyme
Le 28/10/2017 à 15h13
[ ! ]
Effectivement on oublie souvent la personne derrière le grade et c'est ce que trouve de plus en plus déplorable
Répondre
Réponse anonyme
Le 29/10/2017 à 12h22
[ ! ]
Bonjour, merci beaucoup :), c'est un message plein de bon sens qui me touche énormément. Cordialement
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
conflit entre pompiers pro et volontaires
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.554