658 674
questions
1 418 883
réponses
1 429 995
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Le poids de mon enfant

Question anonyme le 24/10/2009 à 10h27
Dernière réponse le 12/05/2018 à 10h41
[ ! ]
Ma fille a 7ans elle mesure1 m 30 et pése 33 kilos est ce normal ou est elle en sur poids?
Répondre
16 réponses pour « 
le poids de mon enfant
 »
Réponse de Jean R.
Le 07/10/2010 à 00h04
[ ! ]
Votre fille est obèse. Consultez donc un médecin.
Référence(s) :
www.imc.fr
Répondre
Réponse de Plume-de-soie
Le 20/04/2013 à 19h17
[ ! ]
Je vous conseille de consultez un médecin, car votre fille est en surpoids. Veuillez regardez mes références :
Référence(s) :
IMC.fr
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 04/05/2018 à 23h50
[ ! ]
J'oubliais : certains médicaments et certains vaccins peuvent provoquer l'obésité.
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 05/05/2018 à 01h02
[ ! ]
Il paraitrait même que l'obèsité serait dûe à une alimentation trop riche pour une activité physique trop faible. Mais ça vient probablement après les vaccins, n'est-ce pas Jean R ?
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 05/05/2018 à 06h33
[ ! ]
Les causes de l'obésité sont multiples !
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 05/05/2018 à 14h10
[ ! ]
Et dans cette multiplicité de causes, vous mettez les vaccins en premier ?
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 05/05/2018 à 21h11
[ ! ]
Un palmarès précis des causes de l'obésité, classées par fréquence décroissante, est probablement impossible à dresser (car ce palmarès dépend des pays ; et par ailleurs, une même personne peut être obèse pour plusieurs raisons à la fois). Mais dans ce cas-ci, les vaccins doivent en tout cas être une des premières causes à venir logiquement à l'esprit, car : - à l'époque où la question fut posée, il s'agissait d'un enfant ; or, c'est surtout pendant l'enfance que l'on vaccine (coïncidence ?) ; - en outre - je cite : " Le Dr. J. Bart Classen a publié une étude qui donne la preuve accablante que l'obésité infantile ne dépend pas essentiellement d'un régime alimentaire, mais bien d'une « inflammation induite par les vaccins » " (il s'agit du Docteur John Barthelow Classen, un immunologiste américain ; et vous trouverez facilement l'article complet sur internet si vous tapez cette citation, entre guillemets)
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 05/05/2018 à 22h10
[ ! ]
L'étude à laquelle vous faites allusion est issue d'un site anti vaccin. Ce serait comme affirmer que le sucre est sans danger en s'appuyant sur une étude financée par l'industrie du sucre. Nutella fait également sa promotion sur son bénéfice sur la santé. La réalité est toute autre. Vous êtes finalement toujours fidèle à vous-même : vous colportez les "informations" qui vous plaisent, pas celles qui sont sérieuses. Après avoir affirmé que des gens habitent sous la croute terrestre, on voit à qui on a à faire... Le soucis, c'est que ceux qui lisent une de vos réponses ne peuvent pas deviner que vous racontez n'importe quoi 99% du temps. Soyez sérieux, documentez-vous au bon endroit avant de répondre aux gens ! Sinon, abstenez-vous...
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 06/05/2018 à 19h43
[ ! ]
Des sites, des livres et des gens autour de vous qui prônent les vaccins, vous allez bien sûr en trouver aussi, car en médecine, on raconte souvent tout et son contraire ! Comment alors trancher ? Eh bien, quand on étudie le dossier de façon impartiale, on remarque une chose : les anti-vaccins prennent la peine d'ARGUMENTER, en expliquant en substance : - d'où vient la croyance aux prétendus bienfaits des vaccins ; - qui a intérêt à l'entretenir ; - quel est cet intérêt ; - comment il se fait que cette croyance dure depuis si longtemps chez la plupart des gens ; - pourquoi la proportion de médecins qui osent protester contre les vaccins semble très faible ; ils n'éludent aucune question et leurs arguments sont très plausibles ! Tandis que les partisans des vaccins : - soit n'argumentent pas (ils ont un langage dogmatique) ; - soit argumentent, mais on trouve toujours une faille dans leurs raisonnements ! Par exemple, dans la revue " Science et avenir " de décembre 2015, il y a un dossier où l'on précise que le nombre de personnes souffrant de certaines maladies a chuté au cours du XXe siècle ; et D'EMBLÉE, l'auteur met cette baisse sur le compte des vaccins, sans jamais se demander s'il n'y aurait pas éventuellement des hypothèses alternatives crédibles pour expliquer cette chute (quitte à les rejeter en expliquant pourquoi) : sa partialité est manifeste ! Alors, vous comprendrez mon scepticisme (le mot est faible) concernant les propos des partisans des vaccins.
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 06/05/2018 à 20h33
[ ! ]
Vous ne faites pas tellement preuve d'impartialité puisque vous êtes manifestement du camp des anti vaccins. Par contre, remettre en cause l'efficacité des vaccins me parait de mauvaise foi. C'est quand même grâce à eux que des épidémies ont été éradiquées. Tout médicament ayant des effets secondaires potentiels, il en existe sans nul doute pour les vaccins aussi. La question est de savoir si le bénéfice est supérieur aux effets secondaires.
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 10/05/2018 à 03h07
[ ! ]
Entre l'an 1300 et l'an 1800, il y eut plusieurs épidémies en Europe (peste, choléra, lèpre...), mais qui ont fini par cesser ! Grâce aux vaccinations ? Évidemment non, puisque les vaccins n'existaient pas encore. Voilà la preuve que les vaccins n'y sont pour rien dans l'élimination des maladies ! C'est à l'amélioration de l'HYGIÈNE qu'il faut l'attribuer. Inversement, à partir de 1940 (environ) sont apparues une multitude de maladies et d'anomalies : - autisme ; - sclérose en plaques ; - mort subite du nourrisson ; - syndrome du bébé secoué ; - asthme ; - allergies ; - otite ; - cancers ; - méningite ; - maladie d'Alzheimer ; - maladie de Parkinson ; - etc. Des maladies qui, auparavant, soit étaient rares, soit n'existaient carrément pas ! Or, c'est précisément à partir de cette époque que l'on avait commencé à vacciner massivement ! Coïncidence ? Peut-être ; mais ce qui est étrange est que, en matière de vaccinations, les "coïncidences" sont nombreuses ! Et puis, soyons logiques : comment peut-on améliorer la santé des gens en leur injectant des produits à base de mercure et d'aluminium, donc hautement toxiques ? Par ailleurs, n'oublions pas les sommes colossales gagnées par les firmes pharmaceutiques : non seulement le prix des vaccins, mais en plus... le prix des médicaments, si les personnes vaccinées tombent malades à cause des vaccins : coup double ! Alors qu'il aurait peut-être été plus simple de ne consommer ni le poison ni le contre-poison. Vous ne vous imaginez pas à quel point les directeurs de ces entreprises sont sournois ! Dois-je continuer à argumenter ?
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 10/05/2018 à 05h50
[ ! ]
Vous n'avez plus besoin de me convaincre sur le fait que vous êtes friand des complots. Ça, c'est certain ! Si vous voulez de la logique, en voici : Si ce que vous disiez était vrai (obésité = vaccin), comment expliquez-vous que dans le pays n°1 de l'obésité avec 30% de la population touchée, la vaccination n'est même pas obligatoire ! Il s'agit evidemment des Etats-Unis. Comment expliquez-vous cela, cher Colombo ? Question bonus : pourquoi ne suis-je pas moi-même obèse puisque vacciné ?
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 11/05/2018 à 20h33
[ ! ]
Détrompez-vous : aux États-Unis, des dérogations sont certes autorisées dans la plupart des États (entre autres pour des motifs religieux ou philosophiques) ; mais sinon, la vaccination est bel et bien obligatoire dans les 50 États ! Mieux : au Mississippi, il n'y a aucune dérogation permise et cet État a comme par hasard le taux d'obésité le plus élevé des États-Unis : 34,4 % pour les adultes ! Quant au fait que tous les gens vaccinés ne deviennent pas obèses : il faut se rappeler que l' HÉRÉDITÉ aussi joue un rôle important : si, dans votre famille, personne n'a jamais été obèse (ni vos grands-parents, ni vos parents ni vos tantes ou oncles), il n'est pas étonnant que vous ne le soyez pas non plus.
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 11/05/2018 à 22h43
[ ! ]
Je ne vous répond que pour le sujet "lien entre obésité et vaccin". Taux d'obésité aux USA : 30,5% en 1999 39,6% en 2016 Taux de vaccination aux USA : 96% en 1999 95% en 2015 Taux d'obésité en France : 8,2% en 1997 17% en 2015 (stable depuis 2006) Taux de vaccination en France : 97% en 1997 98% en 2015 On note que : - à taux de vaccination quasi constant, l'augmentation de l'obésité est importante - le taux de vaccination est légèrement supérieur en France, pourtant l'obésité aux USA est sans commune mesure Je ne vois pas comment vous arrivez à la conclusion que les vaccins seraient un facteur de l'obésité. Les chiffres démontrent le contraire.
Répondre
Réponse de Jean R.
Le 12/05/2018 à 07h07
[ ! ]
Il n'y a pas que le taux de vaccination qu'il faut regarder, mais aussi et surtout le nombre de vaccins reçus par chaque habitant au cours de sa vie, et en particulier pendant son enfance ; car j'ai oublié de préciser que les États-Unis sont le pays où l'on se vaccine le plus au monde par habitant : pour les enfants, les vaccins y sont obligatoires contre 8 maladies (contre 3 en France encore récemment) ! Et ces dernières années, le nombre de vaccinations obligatoires ou recommandées y a encore augmenté ! Alors, si en France, les vaccins obligatoires contre 11 maladies sont maintenus pour les enfants nés à partir de 2018 (au lieu de 3 maladies auparavant), on peut s'attendre à avoir aussi une augmentation du taux d'obésité chez les enfants dans les prochaines années.
Répondre
Réponse de Jus.tess
Le 12/05/2018 à 10h41
[ ! ]
Pour que votre théorie soit valable, il faudrait comparer le taux d'obésité dans une population très vaccinnée, et le même taux pour celle non vaccinée, dans le même pays. On pourrait aussi tirer comme conclusion que c'est juste vivre aux Etats Unis qui est facteur de risque d'obésité. Qu'est-ce qu'il y a de plus aux Etats Unis qu'ailleurs ? Des armes par exemple. La possession d'armes rend-elle obèse ?
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
le poids de mon enfant
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.983