665 802
questions
1 452 243
réponses
1 446 470
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Héritage par un Oncle décédé

Question de abkarinventeur le 14/06/2012 à 09h53
Dernière réponse le 12/03/2013 à 08h56
[ ! ]
Bonjour! Un oncle est mort sans laisser d'enfant pour l'hériter. Il laisse après lui : 1 - une soeur germaine 2- deux jeunes neveux. 3- sa femme sans enfant La soeur germaine ainsi que la femme de l'oncle, décèdent ensuite toutes les deux, voilà plus de dix ans de cela. Reste les deux frères germains qui sont les neveux du défunt qui a laissé l'héritage en partage. Comment se fera le partage de l'héritage laissé par l' Oncle défunt. Merci de répondre ?
Répondre
10 réponses pour « 
Héritage par un Oncle décédé
 »
Réponse de canounet
Le 14/06/2012 à 11h33
[ ! ]
S'il est décédé avant son épouse et sans enfants, c'est elle qui a hérité de ses biens en totalité, même face aux frères, sœurs ou autres parents du défunt donc ce n'est pas de l'héritage de l'oncle dont il faut parler mais de celui de son épouse c'est donc la famille de l'épouse qui hérite : ses propres frères ou sœurs (ou descendants) et/ou ses parents s'ils sont encore en vie mais le spécialiste (Andy, je crois) va peut-être voir cette question et corriger s'il y a lieu
Répondre
Réponse de Andy 91
Le 14/06/2012 à 13h05
[ ! ]
Bonjour à tous, Je partage entièrement l'avis de Canounet qui est également un spécialiste dans ce domaine. Après le décès de l'oncle, sa femme est devenue héritière réservataire, faute d'enfant. Voici un article du site droit et finances qui le confirme : Les héritiers réservataires : Les descendants légitimes, naturels ou adoptifs. Ils sont héritiers réservataires, y compris les enfants adultérins. L'enfant ayant fait l'objet d'une adoption simple n'est toutefois pas héritier réservataire de ses grands-parents adoptifs. Le conjoint survivant Le conjoint survivant est héritier réservataire quand le défunt ne laisse pas de descendants en vie. Fin de l'article Au décès de la femme de l'oncle, l'héritage du couple a donc basculé dans la famille de l'épouse de l'oncle. Mais, je ne comprends pas que la question soit posée maintenant alors que l'épouse de l'oncle est décédée depuis plus de dix ans ! Bien cordialement
Répondre
Réponse de canounet
Le 14/06/2012 à 13h24
[ ! ]
Je ne suis pas aussi spécialiste que Andy, je me renseigne seulement et essaie de comprendre les lois successorales qui sont complexes content de voir que je ne me suis pas trompé il est vrai que la question arrive bien tard après le décès
Répondre
Réponse anonyme
Le 14/06/2012 à 18h01
[ ! ]
Je veux bien savoir dans le cas ou L'ancle na pas de femme et ni d enfant il a que un frere et sa maman qui est vivante et 3 soeurs, L ancle qui st decide ellah yerahmou a lesser une Villa qui lui appartien seul. inssi que les 3 seur sont marier. SVP je voudrais savoir comment sa peut etre l heritage dans ce cas? merci de me rependre a ma question
Répondre
Réponse de abkarinventeur
Le 14/06/2012 à 21h10
[ ! ]
Bonjour! Les lois successorales sont complexes est différentes d'une religion à une autre ? Dans le cas de l' Oncle qui laisse 2 neveux, sa femme sans enfant et sa soeur germaine. L' héritage laissé par l' Oncle est une part représentant le 1/3 d'un immeuble à l'indivise. Lorsque l'oncle avait acheté l' Immeuble, il avait avant de décéder, donné à son épouse le 1/3 par acte notarié et encore 1/3 de l' immeuble à l'enfant adopté. L'enfant adopté sans Jugement, était le fils de la fille de la veuve ou femme du défunt. Donc l'héritage laissé par le Mari ne représente que le 1/3 de l'immeuble. C'est ce 1/3 de l'immeuble qui fait l'objet d'un partage entre les héritiers de l' Oncle. Dans loi islamique : - La femme du défunt hérite du 1/4 des biens laissés par son mari. '( son mari avant de décédé, lui avait déjà légué par acte notarié le 1/3 de l'immeuble). - La Soeur Germaine hérite de la moitié de l'héritage soit 2/4 - les héritiers Aceb qui sont les neveux ne prennent que les dernières part qui restent. C'est à dire le 1/4. L'héritage n'ayant pas était partagé durant tout le temps de la procédure entamée et non abouti au bout de quelques années. Suite à cela, La Femme du Défunt décède laissant le 1/3 de ses biens à ses proches ? La Soeur aussi décède entre temps. Reste les neveux. La solution de partage dans la légalité suivant les lois islamiques serait comment ? Merci de réponde à cette énigme ?
Répondre
Réponse de Andy 91
Le 14/06/2012 à 21h57
[ ! ]
Bonsoir, Comme vous avez déjà la réponse à l'énigme, pourriez vous nous la donner ? Bien cordialement
Répondre
Réponse de abkarinventeur
Le 14/06/2012 à 22h24
[ ! ]
Bonjour! J'aimerai bien connaître la procédure qui devrait être entamée afin de rendre plus crédible une succession. Là il s'agit d'un parent qui laisse ses biens aux enfants de sa lignée afin que la richesse familiale reste dans la famille et ne tombe pas dans une famille adverse qui ne fera que s'enrichir au dépend de l'autre. Si l' Oncle avait laissé des enfants, ce serait ses enfants qui hériteraient de ses biens et c'est tout à fait normal. L'oncle ne laisse pas d'enfant mais du point de vue hérédité, se sont ses neveux qui devraient profiter de ses biens étant de sa lignée. Ce qui ne ferait de tord à personne. L'héritage se fait par lien du sang et de degré le plus proche du défunt. L' Islam n'a jamais défavorisé la femme qui a toujours plus de chance que l'homme de vivre sa vie sans labeur " en épousant un homme riche ou propre ou bien de travailler à l'exemple de l'homme" Mais d'une façon ou d'une autre, la femme est toujours gagnante. Par contre, un homme ne peut compter que sur ses propres moyens pour faire vivre une famille et reste dans l'obligation d' assurer le gîte et le couvert à sa femme et à ses progénitures. Laissant de côté les hommes ou les femmes incapables qui ne pensent qu'à eux mêmes et leur bonheur éphémère. L'islam dans le partage ne prend rien à la femme qui a plus de chance que l'homme pour assurer sa vie sans labeur. La soumission de la femme à l'homme dans l' Islam, signifie tout simplement le respect du à son mari qui se doit de la protéger et subvenir aux besoins de ses progénitures. Pour ce qui est de méchanceté, elle provenir de l'homme comme de la femme et ainsi est la vie avec ses hauts et ses bats. Merci de ne pas mélanger méchants et gentils. A chacun sa façon de voir les choses...et de les concevoir...Merci,
Répondre
Réponse anonyme
Le 14/02/2013 à 01h07
[ ! ]
Bonsoir ma mère voudrait savoir si elle peut hérité son oncle paternel sachant que lui n'a pas d'enfant et sa famme est décédé et ma mère à 1sœur et quatre frère on leura dit q les fille nheritai pas leurs oncle .c un héritage islamique svp une réponse car c urgent
Référence(s) :
islam
Répondre
Réponse de abkarinventeur
Le 14/02/2013 à 09h28
[ ! ]
Bonjour! Dans l' Islam, une fille n'hérite pas son Oncle Paternel. Du moment qu'il n'a pas laissé d'enfant, ses neveux ( héritiers Aceb) peuvent hériter la totalité de l'héritage s'ils sont seuls héritiers ou ce qui reste après le partage des héritiers réservataires. D'après le Code de la Famille Algérienne (année 2007) Art. 140. - Les héritiers réservataires (fard) sont ceux dont la part successorale est légalement déterminée. Art. 141. - Les héritiers réservataires du sexe masculin sont : le père, l'ascendant paternel quel que soit son degré, le mari, le frère utérin et le frère germain, selon la thèse omarienne. Art. 142. - Les héritières réservataires sont : la fille, la descendante du fils quel que soit son degré, la mère, l'épouse, l'ascendante paternelle et maternelle quel que soit leur degré, la soeur germaine, la soeur consanguine et la soeur utérine. Art. 143. - Les parts de succession légalement déterminées sont au nombre de six : la moitié, le quart, le huitième, les deux tiers, le tiers et le sixième. Les héritiers universels (héritiers aceb) Art. 150. - L'héritier universel (aceb) est celui qui a droit à la totalité de la succession lorsqu'il n'y a pas d'autre héritier ou à ce qui en reste après le prélèvement des parts des héritiers réservataires (fard). Il ne reçoit rien si, au partage, la succession revient en totalité aux héritiers réservataires Merci,
Référence(s) :
Source : Code la Famille ( Algérie - Année 2007 )
Répondre
Réponse de Andy 91
Le 12/03/2013 à 08h56
[ ! ]
@Abkarinventeur Bonjour, Pourriez-vous venir nous aider sur la question suivante : http://experts-univers.com/on-vendu-mon-bien-alors-que-suis-seul-heritier.html Merci Bien cordialement. Andy
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
Héritage par un Oncle décédé
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.348