660 858
questions
1 427 758
réponses
1 433 979
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Retraite suisse et cotisation CRDS

Question anonyme le 14/05/2008 à 17h38
Dernière réponse le 15/01/2019 à 17h56
[ ! ]
Bonjour, J'ai une retraite suisse et une retraite française. Je déclare les 2 revenus en France ou j'habite. Lors de mon travail en suisse j'étais couverte par des assurances privées et n'ai pas contribué à la dette. Je ne suis à la Sécurité sociale que depuis ma retraite. Dois-je payer la CRDS sur ma retraite suisse ?
Répondre
11 réponses pour « 
retraite suisse et cotisation CRDS
 »
Réponse de micky
Le 07/01/2010 à 22h47
[ ! ]
Si aujourd'hui vous hetes retraitee en France comme moi vous paierai des cotisations sociales comme tous les Francais mais comme moi sur votre retraite Suisse vous pairai,des impots sur le revenu.La CSG et un remboursement qui touche petits et grand
Référence(s) :
Je suis dans le meme cas
Répondre
Réponse de eve39
Le 12/02/2015 à 12h23
[ ! ]
Nouvelles infos Le fisc français veut taxer les retraites suisses Plusieurs milliers de retraités ayant travaillé en Suisse se voient réclamer le paiement de la CSG/CRDS sur les pensions suisses versées en 2012 et 2013. « Cette taxe sociale est illégale », estime le comité des frontaliers. Jean-Luc Johaneck, le président du comité des frontaliers, haranguant ses troupes, le 13 décembre 2014, depuis le toit du siège du CDTF à Saint-Louis. http://www.lalsace.fr/actualite/2015/02/11/le-fisc-francais-veut-taxer-les-retraites-suisses Au siège du comité de défense des travailleurs frontaliers (CDTF) du Haut-Rhin à Saint-Louis, le téléphone ne cesse de sonner, et de nombreux retraités viennent s’informer. La cause de cet émoi ? « Depuis avril 2014, environ 10 % des anciens frontaliers ont reçu une proposition de rectification du fisc français réclamant le versement rétroactif de la CSG/CRDS sur les retraites perçues de Suisse en 2012 et 2013 », signale Jean-Luc Johaneck, le président du CDTF. Dans son courrier, le service des impôts des particuliers explique que la loi de financement de la sécurité sociale du 21 décembre 2011 a transféré, à compter du 1er janvier 2012, le recouvrement de la contribution sociale généralisée (CSG) sur les revenus d’activité et de remplacement de source étrangère à la direction générale des finances publiques déjà en charge du recouvrement de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS). En conséquence, les retraités domiciliés en France et de ce fait, à la charge d’un régime obligatoire français d’assurance-maladie, sont désormais assujettis à la CSG au taux de 6,6 % et à la CRDS au taux de 0,5 % sur le montant des pensions et rentes de source suisse. Une ponction douloureuse La ponction est douloureuse : ainsi un retraité ayant perçu une pension équivalente à 44 340 € en 2012 et 2013 se voit réclamer un montant de 3 147 € pour 2012 et de 3 148 € pour 2013, soit un total de 6295 € aut titre de la CSG/CRDS. « Cette taxe sociale sur des revenus de l’étranger n’est pas conforme à la réglementation européenne », s’insurge le président du CDTF, qui a déposé un recours auprès de la commission de Bruxelles. « C’est incohérent et aberrant qu’une partie de la retraite suisse soit prélevée pour financer le système de retraite français », estime-t-il. Cerise sur le gâteau suisse : des héritiers de frontaliers décédés en 2012 ou 2013 se trouvent sommés de verser un prélèvement rétroactif… Le CDTF recommande aux frontaliers recevant cette « proposition de rectification » - qui indique que si elle est acceptée, le fisc renonce aux intérêts de retard - de refuser cette offre amiable à l’aide d’une lettre type. « Une acceptation amiable avec le fisc est irrévocable, même s’il s’avère par la suite qu’elle n’était pas due », avertit Jean-Luc Johaneck.Cela avait déjà été le cas dans les années 1993 à 1996. À l’époque, le CDTF avait obtenu, par décision de justice, le remboursement de la CSG/CRDS que des milliers de frontaliers suisses avaient payée par peur du fisc, alors qu’ils n’étaient pas redevables. L’histoire risque de se répéter
Répondre
Réponse de §HELP§
Le 12/02/2015 à 12h48
[ ! ]
Bonjour, Si la loi le prévoit ......... Quand les français comprendront ils que le gouvernement en place nivellent par le bas? Cordialement
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/06/2015 à 13h42
[ ! ]
UN PEU LEGER LE COMMENTAIRE§!!!EN 2011 C ETAIT LA DROITE AU POUVOIR.....................................................FAUDRAIT UN PEU SUIVRE L ACTUALITE FISCALE ET NE PAS RACONTER N IMPORTE QUOI
Répondre
Réponse de travaillac
Le 28/03/2017 à 09h50
[ ! ]
Beau courage du gauchiste anonyme !!!!!
Répondre
Réponse de Alinea56
Le 15/01/2019 à 14h54
[ ! ]
Ou en est on en 2019 ? Doit on payer la Csg et crdt sur notre retraite suisse : avs et rente 2em pilier ? Je vis en France' suissesse et l'impôt rente second pilier est retenu à la source par le canton de Vaud, avec credit d'impots en France. Si pas, quels sont les textes ...europeens...?? qui nous en exonereraient ? Mes retraites de France me couvrent déjà ! Merci
Répondre
Réponse de travaillac
Le 15/01/2019 à 16h27
[ ! ]
Hélas oui ! Si vous percevez une retraite française sur laquelle est prélevé directement la CSG et le CRDS, vous devrez vous acquittez de ces taxes sur vos retraites suisses après avoir rédigé votre déclaration de revenus 2018 (imprimés 2042 et 2047) en avril-mai 2019, le paiement se fera en septembre 2019 Une exonération est possible seulement dans le cas ou : - vous étiez couverte par l'assurance suisse LAMAL lors de votre départ en retraite - et que vous renoncez à toucher votre part de retraite française.
Répondre
Réponse de Alinea56
Le 15/01/2019 à 16h35
[ ! ]
Merci pour votre réponse. Je paie cela depuis 2015 mais j'avais un doute. J'étais à la lamal à la retraite mais de nationalite aussi française, je n'ai pas eu le choix ! C'est l'évocation de la réglementation europeenne sur cette page, qui m'a pose question ! Pas de soucis pour participer ! Je le dois à nos ancêtres qui en ont bien vu d'autres dans les guerres pour reconstruire notre pays. Cordialement
Répondre
Réponse de travaillac
Le 15/01/2019 à 17h30
[ ! ]
Bonsoir, Merci pour ce retour. Vous auriez pu, tout en étant française, renoncer à la retraite de la CARSAT ; mais bien sûr cela n'est rentable que dans le cas ou la retraite CARSAT+ARRCO est minime. Bien entendu, et j'avais oublié de le préciser, il faut aussi rester à la LAMAL durant la retraite.....ce qui a un cout, qui peut être supérieur à la CSG.
Répondre
Réponse de Alinea56
Le 15/01/2019 à 17h37
[ ! ]
Ben comme j'avais pris soin de racheter des cotisations en France, et en Suisse d'ailleurs aussi, je me vois mal y renoncer ! Ceci dit....elle part en partie en donations choisies 😂😁pas plus mal...
Répondre
Réponse de travaillac
Le 15/01/2019 à 17h56
[ ! ]
Je vois que vous prenez la situation sans trop stresser,. Profitez bien de votre retraite !
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
retraite suisse et cotisation CRDS
 »
Les dernières réponses publiées
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.823