606 781
questions
1 219 982
réponses
1 147 347
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

" vie maritale "

Question anonyme
Dernière réponse le 07/04/2011 à 12h33
[ ! ]
Bonjour, suite a un controle en novembre 2009 la caf m'a déclarée en vie maritale depuis mars 2008, alors que ce n'est en aucun cas la réalité et que j'hébergai simplement un ami de temps en temps et que cette personne a bien voulue se porter garant ( avec tous les riques que cela impliques ) pour mon logement afin que mon fils et moi puissions avoir un toît car je suis à la recherche d'emploi et donc sans contrat de travail.
Mais le pire c'est que la caf continu a me déclarer en couple avec cette personne et me demande un indu de 18 mois ( rsa + apl ).
J'attend mon passage en commission de recours car j'ai écrit au président de la commission pour expliquer mon probléme et pourquoi le rapport de cette contrôleuse avait pu mener a ces conclusions, et je lui demande aussi l'annulation de ces même conclusions.
J'ai eu une réponse à mon courrier qui me stipule que mon passage en commission pourrait attendre 3 mois, mais depuis le 1er janvier la caf m'a déclarer " de force" avec ce Monsieur et donc je ne percois plus d'apl , ni de rsa et ni de cmu ce qui fait que je ne peux plus soigner mon fils ( asthme ) ,ni lui acheter de quoi manger , ni payer mon loyer et que donc je vais devoir rendre les clés de mon logement et me retrouver à la rue .
Je ne sais pas si je peux récupérer mes droits de " maman célibataire " ( parceque c'est ce que je suis vraiment )avant mon passage en commission ?
Les AS ne peuvent pas m'aider vu que les revenu de MR rentre dans les miens ( smic ) même si nous n'avons jamais eu la même adresse.
comment dois je faire ?
Répondre
2 réponses pour « 
" vie maritale "
 »
Réponse anonyme
Le 23/06/2010 à 19h27
[ ! ]
Http://www.collectif-rto.org/spip.php?article776

A force de nous voir comme des ventres gargouillants et fraudeurs, la direction de la CAF oublie qu’elle ne se contente pas d’affamer les corps, mais qu’elle humilie aussi des esprits.

Que nous ne perdons pas seulement nos droits, mais aussi notre intégrité, que les sanctions ne vident pas seulement les frigos, mais réduisent aussi en miettes l’estime de soi.

Contraindre ceux qui ne voient que des numéros d’allocataires dans leurs bureaux loin de l’accueil à affronter des gens en chair et en os, nous permet tout simplement de prendre conscience de notre force après avoir passé des mois à les laisser exploiter nos fragilités.

Le quotidien des femmes précaires, c’est déjà les interrogatoires, les visites à domicile, le droit de regard sur nos vies amoureuses et sexuelles, le statut de coupables permanentes, alors nous ne croyons pas aux miracles.

Dans un pays qui n’a jamais été foutu d’accorder les mêmes salaires aux hommes et aux femmes, un pays où l’on doit encore mettre une jupe pour faire certains boulots et enlever son foulard pour en faire d’autres, nous savons bien que desserrer l’étau du contrôle et de la répression ne se fera pas en un jour pour celles d’entre nous que leur précarité expose doublement aux chantages étatiques les plus sordides.

Mais aujourd’hui, une occupation, un petit regroupement spontané nous ont déjà permis de franchir la frontière du triste hall de CAF où nos vies se décident et se discutent d’habitude, et que l’écho de notre colère parvienne jusqu’à ceux qui nous jugent en toute tranquilité dans les étages supérieurs.

Nous donnons rendez vous lundi matin à toutes celles et à toutes ceux qui veulent briser le silence, devant la CAF de Cergy à partir de 9h30, pour construire ensemble la suite.

Femmes précaires, soyons solidaires pour ne plus être coupables

Avec la mise en place du RSA, la pression va s’accentuer dès le mois de juin :

- contrôles renforcés avec l’application automatique du décret train de vie et création d’un fichier national iRSA ultra intrusif
- obligation d’insertion professionnelle pour toutes les mères isolées (et les pères) même sans accès au logement stable ou à un mode de garde d’enfants.

-Déjà contrôlée ou pas
- Déjà suspendue ou pas
- Déjà privée d’allocation de soutien familial ou pas.

Face au harcèlement d’Etat, n’attendons pas d’être toutEs à genoux pour relever la tête !

La chasse aux sorcières a déjà assez duré, regroupons-nous

Reseau Solidaire d’Allocataires

Permanence d’autodéfense sociale : tous les mardis de 18h à 19h30, Maison des associations du 18e, 15 passage Ramey - 75018 Paris Bureau "les vignes" au 1er étage - Métro Marcadet Poissonniers.

- Ailleurs en Ile de France, des permanences et des actions sont organisées , contactez nous pour connaître les prochaines dates ou nous proposer quelque chose près de chez vous !

- Mail : ctc.rsa@gmail.com Site : http://www.collectif-rto.org ou http://www.ac.eu.org
Référence(s) :
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00462427/
http://en.scientificcommons.org/20781269
généralisation du RSA : rien à signaler sur les femmes

http://www.cnrs.fr/mpdf/spip.php?article457

travailles ou marie toi : Hélène Périvier
http://www.alternatives-economiques.fr/blogs/perivier
Répondre
Réponse anonyme
Le 07/04/2011 à 12h33
[ ! ]
Bonjour je me suis marier maritalement eet je touche une allocation aah quel serer mes droit en tan que marie merci davance
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
" vie maritale "
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Les derniers messages publiés
Posez votre question maintenant !
Titre de votre question :
Votre question en détails :