656 157
questions
1 411 620
réponses
1 425 649
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Conges maladie et congés longue durée

Question de GEPAVU le 18/01/2010 à 15h26
Dernière réponse le 31/03/2018 à 11h22
[ ! ]
Fonctionnaire, je suis en arrêt maladie ordinaire depuis 8 mois, je demande une mise en congé longue maladie ; si mes congés longue maladie sont acceptés pour 3 ou 6 mois, puis-je me remettre en arrêt maladie ordinaire à la suite de l'arrêt longue maladie ? J"ai droit à 12 mois d'arrêt maladie ordinaire, j'en ai déjà utilisé 8, merci de me préciser si la période en longue maladie se cumule avec les congés maladie ordinaire.
Répondre
29 réponses pour « 
conges maladie et congés longue durée
 »
Réponse anonyme
Le 09/02/2010 à 00h59
[ ! ]
Bonsoir, Posez cette question à votre hiérarchie, elle saura vous répondre car elle pratique comme vous !. C'est bien connu. Je ne peux rien vous dire d'autre cher Monsieur, car vous savez d'avance que vous serez encore malade après tant d'arrêt maladie . Votre question ne paraît pas sérieuse.
Référence(s) :
Je sais ce qui se passe dans le grand corps malade de la fonction publique.
Répondre
Réponse de 7p89
Le 26/04/2010 à 21h38
[ ! ]
Normalement un Congés Longue Maladie part du premier jour d'arrêt , c'est à dire que si votre CLM est accepté, il va partir avec un effet rétroactif de 8 mois. Ensuite, au bout d'un an de CLM (rémunération a plein traitement), 2 possibilité: vous demandez la prolongation du CLM c'est accepté et cela peut aller jusqu'à 2 ans de + soit un total de 3 ans en tout. Ou alors au bout de la première année de plein traitement vous demandé 1 congés Longue Durée: mais ce congés de maladie est "plus encadré" ( recherchez sur internet les affections pour lesquelles il est donné). Au bout de tout cela, c'est le comité médical qui va décider de votre reprise ou pas ( + de 6 mois d'arrêt maladie consécutifs), et dans quelles conditions: peut-être 1 mi-temps thérapeutique? Tout cela est valable je pense pour la fonction publique d'état. Après CLM je ne pense pas que vous pussiez vous (re)mettre en maladie ordinaire, étant donné que c'est le comité medical qui a "la main" . A savoir que pour retrouver ses droits à CLM , il faut 1 reprise de 1 an. Pour un CLD il ne peut être supérieur à 4 ans cumulé dans toute la carrière et pour la même affection. Quand à la réponse précédente, elle me parait un peut présomptueuse, ne sachant pas ce que vive les gens dans certaines administrations: ressources humaines inexistantes voire incompétentes, et travail très stressant avec un minimum de formation pour un maximum de résultats même si cela est au détriment de l'être humain, surtout à la base "de la pyramide administrative", c'est à dire bien souvent les gens qui sont au contact clientèle ou patientèle: ceux qui font la vitrine de l'administration. Courage,
Répondre
Réponse anonyme
Le 18/02/2011 à 13h47
[ ! ]
Pour la question posée par "GEPAVU", je dirais qu'en effet, on ne peut pas faire de plan sur le devenir d'une maladie si on n'en connait pas l'évolution, pas plus sur le déroulement des éventuels congés à venir... Bon courage tout de même. Pour ce qui est de la personne qui semble savoir beaucoup de choses sur le "Grand corps malade de la Fonction Publique", (mais qui parait surtout avoir des comptes à régler avec sa propre situation), et a celles et ceux qui tirent systématiquement et juste par principe sur les fonctionnaires, pensant qu'ils ont trop de privilèges, je répondrais que rien ne les empêchait de devenir eux-mêmes fonctionnaires... Je proposerais également cette lecture intéressante qui résumerait ma façon de voir les choses (article tiré de http://mouvdc.canalblog.com/) : A tous les envieux ! Pour être fonctionnaire, c'est simple ! il vous suffit de passer un concours (à titre d'exemple - le mien - une place pour 87 candidats), Puis de passer plusieurs années en région parisienne (c'est à dire si votre conjoint travaille en province : deux loyers et des voyages réguliers), Pour enfin profiter d'un salaire mirobolant (1600 euros nets pour assurer un secrétariat dans un établissement hospitalier avec 30 ans d'ancienneté) ! De nombreuses personnes critiquent la fonction publique avec un soupçon de jalousie(eux y ont droit pas nous...etc) A ces personnes nous précisons que les concours d'entrées sont ouverts à tous et que pour profiter des "immenses" avantages des fonctionnaires il suffit d'en passer un. Autre précision, même s'il est vrai que les fonctionnaires ont la garantie de conserver leurs emplois, a niveau de compétences équivalentes le privé rémunère beaucoup plus largement. C'est étonnant cette haine du fonctionnaire dans ce pays. Si vous pensez que c'est le paradis, passez donc les concours (sans gage de réussite, la sélection est très présente) ! D'où vient cette jalousie ? Cette année, des postes de cadres A (bac + 3), B (bac) et C(Brevet) seront supprimés en nombre conséquents. Seuls des Cadres A+ (des chefs parfois incompétents) seront embauchés. Ainsi, on pourra dire que le salaire moyen des fonctionnaires a augmenté (ou comment modifier des statistiques de manières mensongères). Donc, pour résumer : le poste du fonctionnaire est supprimé. L'Etat a le devoir (on est encore dans un Etat de droit, non ?) de proposer au fonctionnaire 3 choix (comme stipuler dans la loi votée en juillet). Mais pas en même temps, les uns après les autres. Exemple : il peut proposer un poste à l'hôpital de Lille à un fonctionnaire de Nice (qui n'a pas terminé de payer le crédit pour sa maison, qui a femme et enfants, mais tout ceci n'est que détail). Et ce, même si le dit fonctionnaire, n'a jamais bossé dans un hôpital. On ne cherche pas à l'efficacité, juste à licencier. Puis, toujours selon cette fameuse loi, on lui propose un second choix (et il ne pourra plus revenir sur le premier choix) et un troisième s'il refuse le second. Les 3 choix sont donc proposés les uns après les autres. C'est à dire que le fonctionnaire ne connaît pas tous les choix disponibles au début du processus. Quand on propose à un ouvrier du privé une reconversion à l'autre bout de la France, tout le monde trouve ça abjecte (à juste titre!). Pourquoi, cela devient digne quand c'est proposé à un fonctionnaire ? Le Président du M.D.C. Bonne journée............
Référence(s) :
http://mouvdc.canalblog.com/
Répondre
Réponse anonyme
Le 04/04/2011 à 10h41
[ ! ]
Bonjour je suis en arret maladie suite a une depression depuis 2 mois sachant que j avais demande un poste amenage ou fixe suite a l handicap de mon fils mais mon administration me l atoujours refusee depuis 3 ans maintenant j ai eu un controle et le medecin m a dit de reprendre que puis je faire ??
Répondre
Réponse anonyme
Le 09/05/2011 à 08h58
[ ! ]
Contester la reprise vous êtes en dépression c'est le comité médical qui tranche pas le médecin de controle faites vous aider par votre médecin par des certificats bon courage l’administration a toujours raison !
Répondre
Réponse anonyme
Le 14/05/2011 à 21h48
[ ! ]
Bonjour, j'ai eu une dépression de 1 an = cmo pendant 11 mois suite à un poste très difficile suivie d'un congé maternité qui doit finir fin aout 2011. Ma drh ne me propose ni nouveau poste ni rapprochement géographique. Ai je le droit légalement de reprendre un cmo d'un an sans reprise de travail ? Et puis je refuser de reprendre mon ancien poste ? que se passe t'il dans ce cas là ? Je suis titulaire 30 ans ancienneté et je ne souhaite pas prendre de congé parental.
Répondre
Réponse de christian D
Le 28/08/2011 à 14h22
[ ! ]
Le grand corps malade de la fonction publique n'est pas plus concerné par la maladie que celui du privé mais lorsqu'un facteur ou un enseignant est malade, ça pose davantage de difficultés dans la vie quotidienne. D'où ce constat, l'importance de la présence d'un fonctionnaire. Quand il n'y en aura plus et que tout sera privatisé, bonjour les dépenses pour chacun d'entre nous. Et puis, comme le dit l'un des participants, vous qui dénigrez le service public, vous l'enviez sûrement car vous n'avez peut-être pas réussi les concours. Une remarque : j'ai connu il y a quelques années des agents d'entretien dans l'Education Nationale qui percevaient un salaire inférieur au SMIC. L'état devait leur verser chaque mois une indemnité pour rester dans la légalité. Alors, devenez fonctionnaire !
Répondre
Réponse anonyme
Le 21/10/2011 à 13h21
[ ! ]
Bonjour à tous, effectivement, lorsqu'il s'agit des fonctionnaires, les langues se délient, tant mieux pour ceux à qui ça permet de se défouler, pour ma part, je suis fonctionnaire également mais mon activité s'est interrompue il y a deux ans en raison d'un harcèlement moral que j'ai subi pendant presque deux ans. C'est à la fois long et court, tout dépend de quel côté on se place. Je suis tout à fait d'accord avec les posts laissés précédemment. Etre fonctionnaire n'est pas un choix anodin, la mobilité, les pressions hiérarchiques motivées par l'attitude de carrièristes aussi verreux qu'incompétents, l'absence de formation, de matériels et j'en passe. J'ai vécu un enfer et encore le mot n'est pas vraiment adapté à la situation. Pour répondre à celui qui fait allusion au grand corps malade de l'administration, il faudrait avant tout se poser une question, à savoir comment et pourquoi nous éprouvons parfois le besoin urgent de cesser notre activité, quand la santé se dégrade et qu'on nous laisse dans le désarroi le plus total ? L'administration va mal en ce moment car elle n'assure plus un service public de qualité et tout cela déteint bien évidemment sur ceux qui sont investis de cette mission et qui l'exécutent sans aucune parcimonie. Les fonctionnaires qui font les frais de toute cette politique sont sûrement ceux qui vous rendent le meilleur service.A bientôt, christelle
Répondre
Réponse anonyme
Le 21/11/2011 à 18h55
[ ! ]
Vous faites pitie serieux ! J H A L L U C I N E ! Pour devenir fonctionnaire, il faut etre adulte, non ?!!!
Répondre
Réponse de dr malade
Le 28/02/2012 à 00h22
[ ! ]
Euh..mon arrêt maladie se termine dans une semaine.Je serais en arrêt maladie la semaine suivante,pourais je toujours percevoir le mois suivant sachant que l'année prochaine mon arrêt maladie prendra de l'empleur..lol
Référence(s) :
Parfois on croit rêver...
Répondre
Réponse anonyme
Le 14/03/2012 à 16h30
[ ! ]
Je suis fonctionnaire dans le milieu médicalet en arret pour deux hernies discales après 20 ans de service. a 42 ans je dois passer normalement en maladie professionnelle !!!!!! je suis dans la "merde" comme les autres .Fonctinnaire ou pas la même galère!
Répondre
Réponse de dr malade
Le 14/03/2012 à 16h50
[ ! ]
Certe mais parfois les questions n ont aucun sens..Je suis dans le meme cas et que je veuille ou non,une fois reclassé je vais devoir retourner au boulot.On peut pas non plus poser une question en prévoyant à l avance d etre en arrêt maladie.C'est un peu du foutage de gueule et surtout pour ceux qui sont sérieusement malade.Je vais pas rester en arrêt toute ma vie non plus.Faut faire ces démarches et se bouger le cul..
Répondre
Réponse anonyme
Le 02/05/2012 à 01h03
[ ! ]
Bjr voila mon cas si quelqun peu m aide voila mon mari et arete depuis le 18 dec du a un infactuse la mairie vien de demande un conge longe maladie car sinon au bout des 90j il aurai du le passer en demi traitement si j ai bien compris et ne l on pas fait mais voila sa change rien car tt sais h son parti et permanence aussi donc salaire quand mm diminuer de moitier et les assurance maison et voiture tjr pas de nouvelle avec 7 enfants a charge et tjr pas de comition de medecin en vu et comme l apl et fixer sur les revenu de l anne d avant on a pas le droit donc en gros avec un salaire de 1500 je doit payer un credit maison de 1100e et voiture de 500 et tt le reste je vous laisse faire le calcule donc si quelqun sais se que j ai le droit de faire sachant que notre doc comme les cardiologue de la maison de repos disent qui peu reprendre depuis deja deux mois mais que la mairie demande que mon doc prolonge l arret parce que justement temps qu il sera pas statuer sur sa longue maladie eil peu pas reprendre mais voila sais un jeu sans fin car si je comprend la ils vont statuer sur sa longue maladie et apres il faudra recommencer tt pour statuer sur sa reprise voila help my quoi car la j en vois pas le bout merci
Répondre
Réponse de magghy
Le 03/01/2013 à 13h37
[ ! ]
Je suis en Arrêt maladie depuis 6 mois suite a un poumon en moins je n'arrivé plus a mon travaille grande fatigue et dépressions suite a cela .Je suis agent des écoles et la mairie me dit que je perd mes congées payé ils ne me les payes pas es ce normal !!!es je voulais ajouté que agent des école je gagné a peine au dessus du smic et les avantage ont en a pas beaucoup .depuis trois mois je suis payé en arrêt mi temp de mon salaire .Mon dossiers longue durée viens de partir ensuite j'aurais mon salaire presque intégral Je suis appuyé pour cela part la médecine du travaille plus mon médecin et mon pneumologue donc j'espére avoir le longue durée car je n'arrivé plus a mon travaille .J'ai 56 ans donc dans 4 ans la retraite j'espére commencé a travaillé a 16 ans .Magghy
Répondre
Réponse de jeanjeff
Le 13/01/2013 à 17h46
[ ! ]
J'aurais un complément à demander SVP, concernant la reconstitution de ses droits à CLM, lorsque l' on bénéficie d'un CLM fractionné et que les périodes de reprise d'activité inférieure à un an totalisent plus d'un an. Pour mon cas, je suis en CLM depuis le 21 octobre 2008, j'ai 2 périodes de reprise en 2011 et 2012 totalisant 12 mois et 18 jours, je rechute le 08 août 2012, le comité médical m'accorde un avis favorable pour un nouveau CLM de 6 mois jusqu'au 07/02/2013.Mon administration ne suit cet avis et me prolonge mon CLM initial à demi traitement en prétextant que la période mobile de référence des 4 ans se calcule à rebours soit du 07/02/2013 au 08/08/2012 et que la condition pour reconstituer ses droits à un nouveau CLM la reprise d'au moins un an ne suffit pas car il faut avoir consommé entièrement les 3 ans de CLM sur la période de référence mobile de 4 ans (il manque 17 jours) Mes interrogations, que devient la période de CLM de départ à compter du 21 octobre 2008 ?( 21/10/08 au 07/08/12) Il est impossible de consommer sur 4 ans, 3 ans de CLM si l'on a plus d'un an de reprise d'activité.Je suis donc dans l'impossibilité de recouvrir mes droits si la période quadriennale est reportée avec les prolongations de CLM il me manquera toujours les 17 jours pour faire les 3 ans de CLM. J'ai exprimé à ma hiérarchie mon incompréhension et demandé des explications, la seule réponse que j'ai eu est que c'est ainsi que çà ce calcule. Est-ce une décision abusive de ma hiérarchie ou est-ce normal ? Merci d'avance pour vos réponses jeanpour
Répondre
Réponse de jeanjeff
Le 14/01/2013 à 18h55
[ ! ]
Je vous est fait une réponse hier 13/01/2013 à 17h 46 par erreur, car en fait c'est ma question à poser. J'en suis désolé.
Référence(s) :
jeanjeff
Répondre
Réponse anonyme
Le 15/01/2013 à 09h53
[ ! ]
C'est le comité médical qui va décider de votre date de clm cela peut être rétroactif ou pas
Répondre
Réponse anonyme
Le 22/01/2013 à 10h50
[ ! ]
Bonjour à tous, Suite à une visite chez le médecin du travail (demandée par moi), celui-ci m'a proposé un CLM mais je me demandais s'il y a des indications de cette situation sur la feuille de paie à part la feuille qu'on reçoit à part sur les "pleins traitements" En effet je dois faire un dossier pour l'achat d'une maison et je ne voudrai pas que cela nous pénalise. Idem question sur l'assurance du prêt avec la MGEN ; cela change-t-il qqc ? J'ai vraiment peur que cela me porte préjudice au final pour une situation que je n'ai pas choisi et que je subis. Merci d'avance de vos réponse
Répondre
Réponse anonyme
Le 28/01/2013 à 01h55
[ ! ]
Bonjour Suite à un accident de trajet j'ai des problèmes de marche. Le chirurgien m'a arrêté pour 45 jours et envisage un congé longue maladie avec ouverture d'un dossier cotorep. Cela va me permettre de retarder la fin de mon indemnisation par Pole emploi, ce qui est précieux car j'ai dépassé la cinquantaine. Jusqu'ici je parvenais à faire parfois des piges, déclarées, et je prefererais maintenir une petite activité légalement d'autant que j'ignore si mon dossier cotorep sera accepté. Est il envisageable d'avoir plusieurs arrêts, pour pouvoir accepter entre deux arrets une ou deux piges et me maintenir sur le marché du travail. Dans ce cas, si je finis en arret longue maladie (mon etat s'aggrave) quel sera la date prise en compte pour le début de ce congé? Merci beaucoup pour votre réponse Cécile
Répondre
Réponse de danae
Le 16/03/2013 à 00h56
[ ! ]
Bonjour, en travaillant en cdd agent contractuel non titulaire faisant suite à trois ans de cdd aidés, perd t-on le bénéfice de l'ancienneté ? (même structure même poste) congé longue maladie nanou
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
conges maladie et congés longue durée
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.331