666 503
questions
1 454 676
réponses
1 447 092
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !
Vous êtes ici : Accueil > Spécialités > Animaux > Elevage

Formulation des aliments poulets de chair

Question anonyme le 21/10/2009 à 16h38
Dernière réponse le 24/06/2013 à 11h02
[ ! ]
Nous voulons a partir des produits locaux africains,realiser un elevage pour les poulets de chair en milieu afrique centrale
Répondre
7 réponses pour « 
formulation des aliments poulets de chair
 »
Réponse de barou
Le 26/02/2010 à 12h40
[ ! ]
Quels sont les produits locaux que vous disposez et quelles sont leurs caractéristiques?
Répondre
Réponse de KPATA
Le 22/11/2010 à 16h34
[ ! ]
Je dispose en ce moment de 50 kg de maîs, des coquillages (eouf, escargot) et 25 kg de manioc séché. j'aimerai composer moi-même mon aliment. J'ai dans ma basse-cour 250 poulets de chair de 3 semaines et l'alimentation industrielle coute chère.
Répondre
Réponse anonyme
Le 20/04/2011 à 14h33
[ ! ]
Les produits locaux dont nous disposons sont: le mais, le t.de soja. Le mais riche en carbohidrates et un Pb de 8.75% Le t. de soja riche en proteine donc un Pb de 47 %
Répondre
Réponse anonyme
Le 20/04/2011 à 14h43
[ ! ]
Composition de l'aliment pour poulets de chair: mais, t.de soja, consentré chair, calcaire, phosphate, et sel.
Répondre
Réponse de usiaso
Le 22/11/2011 à 20h16
[ ! ]
Règles générales à respecter lors de la formulation : - Il y a intérêt à utiliser un nombre important de matières premières (de 7 à 12) pour équilibrer correctement une ration. - Il faut s’approcher autant que possible des besoins recommandés pour chaque catégorie de volailles et au cours des différents périodes d’élevage, sans gaspiller les produits qui coûtent chair. - On ne remplacera jamais une matière première par une autre sans recalculer la composition de la provende. - On ne fabriquera jamais un concentré minéral vitaminé soi même et on respectera les normes recommandées pour les l’utilisation de CMV du commerce. - La lysine et la méthionine de synthèse sont souvent indispensables de même que les sources de calcium et de phosphore. - L’utilisation d’huile végétale ou de graisses animales permet d’obtenir un niveau énergétique élevé dans les rations. -Les sons (riz, blé, ..) doivent toujours être utilisés (entre 7 et 12 % de la ration) pour la régularisation du transit digestif et éviter les diarrhées et constipations. Limites d’utilisation de certaines matières premières : En raison de la présence de facteurs antinutritionnels, pour respecter une présentation optimale de la provende, ou parce que certains aliments confèrent des goûts à la chair et aux œufs, il est nécessaire de respecter un certain nombre de règles particulières pour l’incorporation des matières premières : -céréales : pas de limites d’utilisation à l’exception du sorgho rouge qui renferme des tanins (limite de 30 à 35% dans les rations, selon la teneur en tanins) ; -Tourteau d’arachide : ne pas dépasser 25% du mélange en raison de la présence d’aflatoxine ; - Tourteau de coton : ne pas dépasser 10% du mélange en raison de la présence de gossypol ; - Tourteau de palmiste : ne pas dépasser 20% du mélange (teneur élevée en fibres) ; - Farine de poisson : ne pas dépasser 5% du mélange car elle donne son goût aux œufs et à la viande de poulet, surtout si elle est grasse ; - Farine basse de riz : ne pas dépasser 40% du mélange pour limiter l’effet dépressif dû à son utilisation dans les rations ; - Huile végétale et graisses animales : ne pas dépasser 5% du mélange pour éviter la diarrhée. E- Préparation : La préparation des aliments dans l’exploitation est réalisée en plusieurs étapes, à savoir : - Pesée des matières premières : elle doit être précise ; - Mouture : les matières premières fines (particules de 0.1 à 1.5 mm) peuvent être incorporés telles quelles dans le mélange (phosphore, craie, lysine, méthionine, CMV, sons…).les autres élements de la ration (céréales, tourteaux…) doivent être broyés avant d’être mélangés pour obtenir des particules grossières de 0.5 à 1.5 mm. - Pré mélange : il consiste à mélanger toutes les matières premières que l’on doit incorporer en faibles quantités avec une partie des céréales moulues, de manière à mieux les répartir dans le mélange final. Le pré mélange peut être réalisé simplement dans des bassines ou dans un tonneau désaxé mis en mouvement au mayen d’une manivelle (exemple : craie, phosphore, lysine, méthionine, CMV + une partie de mais) ; - Mélange : le pré mélange est incorporé progressivement au reste des matières premières à l’aide d’un mélangeur (mélangeur subhorizontal, vertical, tonneau désaxé…) ou à la pelle sur surface bétonnée ; - Incorporation d’huile : elle est réalisé en dernier lieu, progressivement et après un certain temps de mélange pour éviter la formation de petites boulettes. Quelques conseils pratiques : - Utiliser toujours des matières premières de bonne qualité (éviter moisissures, terre, corps étrangères,…) - Peser correctement les matières premières. - Vérifier s’il n’y a pas de pertes au niveau du broyage, sinon réaliser la pesée des matières premières après mouture. - Eviter les pertes au niveau des pré mélanges. - Incorporer progressivement le pré mélange dans le mélange. - Incorporer en dernier lieu les matières grasses, de manière progressive et après avoir mélangé le reste pendant 10 minutes au moins. - Respecter les temps de mélange recommandés par les fabricants de mélangeurs (de 20 à 30 min.) - Vérifier la bonne répartition des ingrédients après avoir réalisé le mélange. - Utiliser toujours une main d’œuvre qualifiée et expérimentée pour la préparation des aliments. - Lors de la fabrication, éviter la propagation des maladies d’un bâtiment à l’autre (grandes exploitations) par l’intermédiaire des sacs réutilisés : marquage et utilisation des sacs par bâtiment. - Pour la même raison, utiliser des sacs neufs pour les provendes et les remplacer régulièrement.
Répondre
Réponse de aply123
Le 11/03/2012 à 19h24
[ ! ]
Usiaso;) merci pour ces infos c'est utile vous n'avez pas des liens sur ce sujet surtout matériel et machine utilisé dans la préparation???merci
Répondre
Réponse anonyme
Le 24/06/2013 à 11h02
[ ! ]
Bonjour tous je recherche une association avec une personne physique concernant mon projet qui est deja en exploitation depuis 2 ans. en effet cest une ferme de production de volaille poulet de chair basee au cameroun a quelque klm de yaounde, un batiment de 1000m carre pouvant recevoir entre 10000 poulet et 18000 tete, bandes hebdomadaire de 1000 tete,sur un site de 5000mcarre, je suis a la recherche d une association qui pourrait etre envisage.je souhaite accelerer lexploitation en augmentant le nombre de bande hebdo,rien nest a construire tout est deja fait! ferme fonctionnant en automnomie energetique ( eau et electricite)condition et detail avoir ensemble cordialement .tel sur yaounde00237 73.20.49.32 sur paris (+33) 06.68.86.95.71
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
formulation des aliments poulets de chair
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.749