611 159
questions
1 179 898
réponses
1 131 267
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Recharge extincteur poudre 1 kg

Question de fred G
Dernière réponse le 14/02/2014 à 18h21
[ ! ]
Serait- il possible de connaître le prix d'une recharge d'un extincteur poudre de 1 kg et le prix d'un extincteur neuf poudre de 1 kg?
Merci d'avance
Répondre
32 réponses pour « 
Recharge extincteur poudre 1 kg
 »
Réponse de Alain P.
Le 09/04/2012 à 16h20
[ ! ]
Bonjour,

Les prix sont très variables d'un fabricant ou d'un revendeur à l'autre. Cela peut couter de 12 à 25 euros, ce qui est généralement l'échelle de prix d'un extincteur 1kg poudre neuf. Souvent les vendeurs vous proposeront la recharge par échange standard.
On trouve même des extincteurs à poudre de qualité correcte dans des magasins comme LIDL (je n'ai pas d'action) à partir de 8 euros.

Je vous conseillerais de prendre un extincteur à pression permanente avec un petit manomètre indicateur de pression. D'un coup d'oeil, vous savez, si l'aiguille est dans la zone verte, qu'il est en bon état de charge,
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 22/05/2012 à 16h41
[ ! ]
Bonjour,

Depuis 3 ans, il a dû trouver une solution.

Maintenant, les extincteurs à 8 euros ne sont pas de qualité correcte. Il y en a même un qui m'aurait explosé en pleine figure si je n'étais pas un ancien et que je n'avais pas pris de précautions. Ils sont homologués mais ce sont des gadgets.

Si l'aiguille est dans le vert, cela ne prouve pas qu'il est en bon état de charge. Il arrive que l'aiguille se bloque dans le vert alors que l'appareil est vide.
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 22/05/2012 à 19h17
[ ! ]
Bonjour monsieur "sparklet",

Vous pouvez toujours remettre en cause les extincteurs à 8 euros, mais sachez qu'ils sont aussi vendus 25 euros dans d'autres magasins. Et pourtant, c'est le même constructeur, la même marque, et ils sont conformes à la norme EN3.
Pour ce qui est du "manomètre" ce n'est pas de la haute qualité, j'en conviens, mais dans l'ensemble j'ai constaté pour en avoir vidé un certain nombre, que cela n'était pas si mauvais. Ils ont tous parfaitement fonctionné, et avaient tous plus de 5 ans de présence dans un véhicule.
Maintenant, la où je vous rejoindrais, c'est pour dire qu'entre des mains non expérimentées, on ne fait pas de miracle avec un kilo de poudre. Si le moteur de la voiture est très chaud, le feu se rallume à la disparition du nuage. Alors faut-il un extincteur plus gros, voir chargé avec de l'eau + additif pour obtenir un refroidissement efficace? Faut-il intègrer une formation spéciale en auto-école? C'est un autre débat. Le fait est que nos véhicules n'ont pas d'emplacement prévu par le constructeur pour cet appareil.

Alain Parbeau
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 22/05/2012 à 19h34
[ ! ]
Sachez qu'ils sont aussi vendus 25 euros ailleurs ?

Mais pour qui me prenez-vous ? Pour un charlot.? Je suis proche de la retraite et n'ai rien à apprendre de vous. Effectivement que l'on peut les trouver 25 euros ailleurs mais si on peut les vendre aussi bas c'est que c'est de la saloperie.

Ne me dites pas qu'un ANAF est du haut de gamme ?

Sur un autre post, je vous ai dit que je passais en 2 semaines ce que vous, vous passiez en 1 an. J'ai souvent contrôlé des extincteurs, le mano étant dans le vert et plus de pression. J'ai aussi beaucoup d'extincteurs vidés et l'aiguille était toujours dans le vert.

Alors s'il vous plaît cessez de me prendre pour un rigolo.
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 23/05/2012 à 12h02
[ ! ]
Bonjour monsieur Sparklet,

1 Je n'ai cité aucune marque.Je n'ai fait que préciser que les appareils d'1kg à poudre à pression permanente, ont satisfait aux tests de qualité de la norme EN3, et que ceux (18) que j'ai utilisés après plus de 5 ans de stockage dans un véhicule, ont parfaitement fonctionné.

2 Je ne vous ai jamais traité de Charlot, ni de rigolo, et si je vous avais pris pour cela, je ne vous aurais pas répondu.

3 Je donne simplement mon opinion en citant mon expérience de 44 ans dans la sécurité. Si vous ne souhaitez pas avoir les opinions des autres, un site d'échanges comme celui-ci ne vous convient pas. Vous donnez votre opinion, attendez vous à ce que d'autres vous répondent. Acceptez que d'autres expériences que la votre existent, et que les conclusions ne soient pas forcément les mêmes que les votres.C'est le fait de partager ses expériences qui fait avancer les choses. Ainsi les lecteurs pourront se faire leur propre opinion, en profitant de nos expériences respectives.

4 Je suis sans doute aussi proche de la retraite que vous.

5 je signe toujours ce que je dis avec mon nom, et je respecte toutes les opinions y compris la vôtre sauf quand vous m'accusez de vous prendre pour un rigolo. Argumentez plutôt pourquoi techniquement vous trouvez des défauts à certains appareils. Là ce sera interessant, et je serais le premier à vous remercier de bonnes informations techniques.

Cordialement
Alain Parbeau
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 23/05/2012 à 12h23
[ ! ]
1) Vous parlez de 18 extincteurs que vous avez utilisé. C'est d'un ridicule, j'en ai vérifié des milliers, peut-être même plus d'un million et j'en ai vu plusieurs défectueux. Je ne parle pas que des 1 kg mais de tous les extincteurs à pression permanente à poudre confondus.

3) Vous êtes arrivé sur ce site en citant des chiffres théoriques précisant la pression au cm² subie par un extincteur etc.... Mais tout ça, c'est de la théorie. Les revêtements internes des appareils ne se dégradent pas aussi facilement que vous le dites. Votre expérience est l'expérience plus d'un théricien que d'un praticien. Moi, j'ai des milliers d'extincteurs utilisés sans aucun souci, etc...., alors pardonnez du peu mais mon expérience prime sur la vôtre. D'autant plus qu'elle se conjugue avec celle de plusieurs autres techniciens que je connais qui confirment mes dires. A vous écouter, on risque l'accident à chaque carrefour. Stop, arrêtez un peu ce cinéma, descendez de votre nuage et revenez un peu à la réalité.
Vous n'avez pas à me dire si j'ai quelque chose à faire ou non sur ce site (surtout que j'y étais bien avant vous). Je ne peux accepter les dires d'une personne qui raconte qu'un extincteur est dangereux à 10 ans. Ca, c'est juste pour lancer une psychose permettant à vos clients qui tomberont un jour ou l'autre dessus de changer inutilement leurs appareils. Je suis contre toutes ces techniques commerciales.

5) Vous signez de votre nom ? Rien ne nous dit si c'est le vrai, ça ne prouve rien.
Vous me demandez d'argumenter pourquoi je trouve des défauts aux appareils. Là, vous inversez les rôles. Vous accusiez à tort, sur un autre sujet, les extincteurs de + de 10 ans d'être dangereux. Vous citiez 3 codes. Ces codes ne parlent nullement de la dangerosité des appareils. Je vois beaucoup de sites où des incompétents citent des codes. Ca c'est facile, vous citez un code et vous croyez que l'on va le lire en entier pour trouver un article inexistant. Cessez de citer des codes mais plutôt des articles. Quant à me justifier, je vous l'ai dit, j'ai vérifié des milliers et des milliers d'extincteurs, vous n'allez pas m'apprendre aussi mon boulot ?
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 23/05/2012 à 13h04
[ ! ]
Monsieur sparklet,

J'ai argumenté et signé mes propos.
Vous semblez prétendre détenir "l'unique vérité". Vos propos sont plein d'agressivité, et ne présentent aucun argument technique. Je cesserai donc toute discussion avec vous car cela me parait stérile, et sans intéret. Les lecteurs se forgeront leur propre opinion .

Alain Parbeau
Répondre
Réponse de sympyro
Le 05/06/2012 à 22h19
[ ! ]
Étant un peu dans ce créneau de la prévention des risques j'aurais tendance à approuver la position d'Alain Parbeau plutôt que celle de Sparklet en ce sens que le premier évoque des connaissances avérées qui ne peuvent que servir les gens à qui elles s'adressent et le deuxième qui évoque une longue pratique. Soit ! Dans le cas Parbeau, je pense avoir affaire à un professionnel opérant peut-être encore et disposant de solides connaissances et de l'autre un bon commercial ou intervenant pour une société de mise en conformité de matériel concourant à la sauvegarde incendie, sinon comment expliquer des "milliers" d'extincteurs claqués ? Votre échange m'interpelle et si je peux vous aider l'un ou l'autre ce sera avec plaisir, souvenez-vous que le plaisir n'est vrai que s'il est partagé et vos connaissances et savoir respectifs sont intéressants et vont dans ce sens, Amicalement,
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 06/06/2012 à 02h31
[ ! ]
Vous approuvez la position d'Alain Parbeau et vous voulez nous aider.
Sachez donc que j'ai environ 40 ans d'expérience dans le domaine.
J'ai assuré la formation et le suivi des vérificateurs extincteurs auprès du CNPP qui est la 1ère école de formation européenne et qui est l'organisme qui assure le contrôle et les audits des stés de maintenance notamment en ce qui concerne les règles APSAD. Pour vous Cet Alain Parbeau est un pro en activité et moi, juste un commercial.Déjà, vous avez mal cerné le topo car c'est ce M. Parbeau qui veut faire du commercial en proposant de remplacer du matériel encore en état. Pour ce qui est des argiuments, il n'en cite AUCUN. Comme tous ceux qui veulent jouer les érudits et que je croise trop souvent, il cite des codes. Ah oui, c'est facile de dire ça A t'il SEULEMENT cité UN article de l'un de ces codes qui justifiait ces dires ? NON, car il n'y en a PAS ! C'est ça que j'aurais aimé qu'il fasse, qu'il nous cite un article et il s'en tire en disant "J'ai argumenté !" Et vous, vous en rajoutez en disant qu'il a "de solides connaissances" et dites en plus "Je suis un peu du métier et je peux vous aider". Mais, moi, je ne suis pas un peu du métier, je prépare ceux qui sont du métier en vue de les présenter au CAP, je suis BEAUCOUP du métier et je ne peux argumenter ce qui n'existe pas d'où mon manque de références à citer.
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 07/06/2012 à 15h38
[ ! ]
Bonjour M. ou Mme Sympyro,

Je me permets de vous répondre car vos propos me semblent très positifs. Je précise que tout ce que j'ai dit dans mes interventions sur l'extincteur, se résume à une optique de prévention de l'accident, et de renseignements simples à des questions posées dans ce forum.

Je n'ai pas besoin d'étaler mes"Médailles" et autres diplômes en matière de sécurité, mais je préciserai que j'ai moi aussi usé mes fonds de culottes sur les bancs du CNPP au niveau de l'institut supérieur de sécurité de l'entreprise entre autres.

J'ai mis en garde les personnes qui seraient tentées d'utiliser de trop vieux extincteurs pour la formation (plus de 20 ans par exemple) sans certificat de bon état du constructeur, sur le risque d'accident possible, et sur le risque civil et pénal qu'elles prenaient en cas de dépot de plainte des victimes, ou même de poursuite pénale par le procureur de la république après enquête.

Présentez toute la procèdure civile et pénale, prend au moins 4 jours de cours. Il est évident que sur un forum internet, on ne peut se le permettre. Je citerai quelques articles qui permettraient à une partie civile d'attaquer l' entreprise de formation et le formateur en cas d'accident, après expertise du matériel défectueux (je synthétise, mais il sera facile d'aller chercher tout le texte avec les n° d'articles) :

D'abord le code du travail:
Art L4121-1 L'employeur a l'obligation d'assurer la sécurité et la santé de ses travailleurs. Il a également l'obligation d'adapter et d'améliorer l'existant en matière de sécurité.
Art L4121-2 L'employeur a l'obligation d'éviter les risques et de tenir compte de l'état d'évolution de la technique, de remplacer ce qui est dangereux par ce qui est moins dangereux ou pas dangereux.
Art L4121-4 L'employeur a l'obligation de prendre en compte la capacité de son employé à assurer ses fonctions en toute sécurité pour lui et les personnes qui dépendent de lui.
Art L4122-1 Conformément aux instructions de l'employeur, chaque travailleur est responsable de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des personnes qui lui sont confiées.

Au niveau du code civil :
Art 1382 La personne est responsable des dommages qu'elle a causés et doit réparation.

Au niveau du code pénal :
Art 223-1 Mise en danger de la personne = Risque de mort ou de blessure par violation manifeste d'une obligation de prudence et de sécurité = 15000 euros + 1 an de prison

Art 221-6 Causer par maladresse , imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou un règlement la mort d'autrui= 3 ans de prison + 45000 euros Cinq ans de prison + 75000 euros si violation délibèrée d'une obligation de prudence ou de sécurité.

J'arreterai là, mais on pourrait en rajouter, sans compter les cas de jurisprudence, et les autres codes.....

Alors bien sur, tout restera à prouver après l'accident, mais les expertises et les enquêtes de police permettent d'obtenir des éléments techniques très précis, que la partie civile ne manquera pas d'exploiter.(une certaine vétusté due à l'age de l'appareil de + de 20 ans, sera certainement prise en compte)

J' insiste encore sur la nécessité d'utiliser du matériel récent, en bon état, et contrôlé, dans tous les cas. Pour les extincteurs de 10 ans et plus, je recommande la vérification par le fabricant. S'il affirme par certificat que le matériel est en parfait état, alors là, c'est bien. Je précise aussi qu'il est important pour une société d'annexer ses extincteurs de formation à son registre de sécurité.

Quand à qualifier un matériel de "mauvaise qualité" c'est un jugement qui n'engage que celui qui le dit. Par contre si on précise que sur tel appareil, après analyse, le teflon référence X2103... du joint torique est sensible à 2 ans d'exposition aux rayons UV et se craquèle. Cela entraine des fuites de pression, alors là on peut constater un défaut, et en informer la fabricant.Cela devient constructif.

Voilà ce que je voulais préciser. En conclusion, si tout est contrôlé, vérifié, et notifié dans le registre de sécurité , cela limite au maximum les risques d'accident. Enfin, il ne faut pas oublier une clause spéciale d'assurance si l'on forme son personnel soit même.
Encore merci de votre intervention, Sympyro, et à votre service pour tout dialogue constructif.
Cordialement
Alain Parbeau
Référence(s) :
Codes du travail, civil, pénal
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 07/06/2012 à 16h50
[ ! ]
Monsieur Parbeau,
Arrêtez donc de faire le beau et de nous prendre pour des cons.
Vous citez le code du travail:
1) L'employeur doit assurer la sécurité de ses employés : cela démontre t'il qu'un extincteur de 10 ans est foutu ?
2) Il doit remplacer le matériel dont la technique a évolué : le principe de fonctionnement de l'extincteur n'a NULLEMENT évolué depuis des décennies et les anciens étaient BEAUCOUP PLUS robustes.

Vis à vis du code du travail, vous sortez du bla bla mais RIEN qui dit qu'un extincteur de + de 10 ans est dangereux.

Vis à vis du code civil et du pénal, rien non plus. Vous n'êtes qu'un simple théoricien travaillant pour un fabricant d'extincteurs qui ne cherche qu'à intimider les gens en leur faisant peur.

Si un technicien, un vrai, pas les charlots habituels qui sont payés à la commission et qui ne pensent qu'à faire du chiffre, vous contrôle votre extincteur âgé et vous dit qu'il est bon, ce qui est vrai la plupart du temps, il n'y a aucun lieu de le remplacer. Vous faites le dos rond à ceux qui abondent dans votre sens pour vous rendre plus plausible. Effectivement, moi, je suis plus direct et je dis haut et clair ce que je pense.

Déjà, vous passez de 10 ans à 20 ans. Vous avez déjà fait un certain recul. A 20 ans, je veux bien, dans un cadre purement sécuritaire que l'on pense à les remplacer, bien que la pratique ait démontré qu'ils étaient souvent majoritairement bons. Il faut faire un minimum marcher le commerce, OK mais la MAJORITE des boîtes de formation utilisent des extincteurs réformés, de plus de 20 ans, et ne répertorie AUCUN accident.

Ensuite quand vous dites que le fait d'annoncer qu'un matériel pouvant être de mauvaise qualité n'engage que celui qui le dit, eh bien celui qui le dit a AU MINIMUM un CAP de vérificateur et une quarantaine d'années d'expérience. De plus, cette appréciation est confortée par tous les vrais professionnels. J'ai moi-même dû interdire à du personnel d'une ex-entreprise de vérifier des extincteurs de petite marque homologués pourtant EN3 qui avaient failli occasionner un accident. Certains ont d'ailleurs fait l'objet d'un décret imposant leur retrait de la circulation.

Bref, votre théorie bien gentille et bien commerciale me fait surtout rire mais je ne vois pas là l'expérience d'un homme de terrain qui connaît vraiment le matériel.

Continuez donc à potasser vos codes et laissez donc les pros de l'extincteur faire leur boulot comme il se doit.
Répondre
Réponse de sympyro
Le 08/06/2012 à 22h33
[ ! ]
Monsieur "Parbeau", je vous remercie pour votre réponse précise. Précise en ce sens qu'elle est étayée par des articles précis de réglementation que, je dois vous avouer, je me suis permis de vérifier. Nous ne nous connaissons pas mais j'apprécie vos avis ainsi que ceux de Monsieur "Sparklet" que je ne connais hélas pas plus. J'interviens également en formation mais sur le domaine des métiers de la sécurité privée et notamment sur l'aspect prévention des risques liés à la malveillance et la négligence (Accueil et contrôle d'accès, télé et vidéo surveillance ainsi que prévention des risques industriels), j'aborde également le droit pénal et la procédure pénale. Les gens que je rencontre en formation sont essentiellement des gens qui s'orientent vers le CAP Agent de Sécurité et CQP Agent de Prévention et de Sécurité. Dans les référentiels liés à ces formations figure bien entendu la prévention des risques liés à l'incendie. Je me dois de vous indiquer que c'est une des unités de valeur liée aux métiers de la sécurité que je ne maîtrise pas avec le secours à personne et qui est sous-traitée et confiée à des personnels intervenants. Vous comprendrez que vos avis ainsi que ceux de Monsieur "Sparklet" me sont utiles dans un souci de me former moi-même et d'apporter un "petit plus" en confortant les stagiaires dans leur apprentissage de la sécurité et que je ne peux que les apprécier, cordialement, sympyro,
Répondre
Réponse de sympyro
Le 09/06/2012 à 00h18
[ ! ]
Monsieur "Sparklet" bonsoir, je vous remercie des précisions que vous apportez lors de vos échanges avec Monsieur "Parbeau", sachant que vous intervenez en formation dans le cadre de CAP je ne puis qu'être ravi d'échanger avec vous si vous me le permettez. Je vois que vous êtes intervenant et référent pour le CNPP, instance sur laquelle je m'appuie beaucoup et dont j'utilise les supports pédagogiques. Les échanges que vous avez avec Monsieur "Parbeau" me confortent dans le fait que j'ai affaire à des professionnels de l'incendie, chacun en ce qui le concerne dans sa spécialité. Intervenant dans le domaine de la protection des biens et des personnes j'ai besoin d'avis de "Pro" en ce qui concerne la prévention des risques incendie, domaine que je connais trop peu. Votre expérience ne peut que m'être utile dans ce sens. Vous pouvez si vous le souhaitez me contacter au 06 61 35 49 64, merci d'avance.
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 11/06/2012 à 13h25
[ ! ]
Bonjour M.Sympyro,

Que voulez vous, il n'y a pas de plus aveugle que celui qui ne veut voir, et les propos de certains à la limite de l'insulte, sont le propre des personnes intolérantes qui refusent de se remettre en question ... Ils vont rouler 30 ans sans accident sur un vélo sans frein, mais une autre personne peut avoir l'accident au bout de 10 minutes....Ne pas le prévoir relève à mon avis d'une forme d'incompétence.
Si vous utilisez du matériel d'incendie, utilisez du matériel récent, en excellent état, vérifié et rechargé conformément aux prescriptions du constructeur (elles sont notées sur la sérigraphie de l'appareil), et vous aurez un maximum de garanties pour éviter l'accident, et si par hasard il arrivait, pour vous défendre devant les tribunaux. Je persiste et signe.

Alain Parbeau
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 11/06/2012 à 17h59
[ ! ]
C'est ça, persistez et signez.

Quand on ne connaît RIEN aux extincteurs, à part les vendre, on se tait.

Vous venez juste ici parce que vous vendez des extincteurs et faites tout pour faire peur aux gens. Quant à me remettre en question, vous voulez, maintenant, m'apprendre mon métier. Combien avez-vous démonté d'appareils dans votre vie ? Ne comparez pas un vélo et un extincteur. Effectivement, il faut les faire vérifier régulièrement, là, oui, mais les changer, les anciens étaient plus robustes. Actuellement, on ne trouve plus que des saloperies. Et un extincteur bien entretenu peut durer longtemps.

Circulez M. PARBEAU et arrêtez de persister et signer, la maintenance des extincteurs n'est pas votre métier mais c'est le mien. Demain, vous allez apprendre leur métier aux marchands de vélos ?
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 16/06/2012 à 08h43
[ ! ]
Bonjour M. Sympyro

Juste une petite précision. En tant que cadre dans un important centre de formation à la sécurité, je préciserai que la prévention des accidents doit être effective dans tous les domaines.Nous appliquons ce principe à toutes les manoeuvres et matériels.
Par exemple si une échelle à crochet ou à coulisse a un échelon tordu, elle est immédiatement réformée. Mais cela ne suffit pas.
En effet, celle-ci déposée à la déchetterie, si une personne la récupère et a un accident avec, nous sommes responsable. Aussi nous la détruisons pour la rendre inutilisable avant de la mettre au rebut. Il en va de même pour les lots de sauvetage, les extincteurs, tuyaux, lances, et tout le matériel jugé présentant un risque de réemploi.
Pour les extincteurs nous les démontons, récupérons les agents extincteurs, et perçons les corps des appareils avant tout dépot en centre de recyclage spécialisé.
Le même principe anime l'équipement de nos jeunes, et les techniques d'intervention que nous leurs enseignons. Ils seront amenés à intervenir sur la voie publique, dans de nombreux cas, qui vont du secours routier, aux incendies, en passant par toutes les actions de secours diverses qui sont malheureusement nécessaires chaque jour.
Cordialement
Alain.Parbeau
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 16/06/2012 à 11h40
[ ! ]
Et voilà un cadre qui n'a jamais démonté un extincteur qui vient ici nous expliquer, à des professionnels pour certains, comment ils fonctionnent et qu'il faut les changer au bout d'un certain temps, même en l'absence de tout défaut.
Répondre
Réponse de Alain P.
Le 18/06/2012 à 14h42
[ ! ]
Re bonjour monsieur SYMPYRO,

Encore une petite précision, pour contredire les affirmations mensongères de ce monsieur "SPARKLET" qui prétend en affichant mon nom en gros caractères (Lui n'ose pas signer ses propos avec le sien), que je n'ai jamais ouvert un extincteur et que j'en vends.

Je n'en ai jamais vendu. Par contre j'en ai démonté des milliers. Dans ma jeunesse', j'ai fait de la vérification, de la démonstration, et du rechargement d'appareils extincteurs (Extincteurs, RIA eau et mousse, seau-pompe,etc.)

J'en démonte encore, pour former les jeunes, sapeurs pompiers entre autres...

En plus du matériel actuel, j'ai vérifié et utilisé des appareils relativement rares:

- des extincteurs à hydrocarbure halogéné avec un réchauffeur à acide sulfurique pour fonctionner par grand froid (brevet C.Herbline) pour les chenillettes des expéditions polaires.

- des appareils à mousse d'huile + halogène, pour feux de métaux de marque "Le chimiste" (brevet C.Herbline).

- des extincteurs "Fulgor" précurseurs avant les "Maip polyfeux", de l'eau + additif capable d'éteindre les feux d'essence de voiture, à une époque ou les autres additifs n'éteignaient que les anciennes sous classes B1 et B2

- des extincteurs au "Kaogène" de la société Knock-out" et au "carbojet" de "Philips et pain vermorel"

- des extincteurs "Rodéo" à co2 avec un tube plongeur souple équipé d'une masselotte permettant de les utiliser en position horizontale dans les recoins des navires, sur la demande de la marine nationale,des extincteurs à mousse comprimée Sicli

- des appareils à poudre "granito"sur véhicule et à poudre spéciale feux de métaux, présurisés à l'argon avec un compensateur de pression, de chez "Biro

- En milieu militaire, des extincteurs à pompe au tétrachlorure de carbone de marque "Pyrène", et au bromure de méthyle (Ces deux agents halogénés toxiques, étaient interdits depuis 1960 dans le civil, mais autorisés à l'armée)

A cela se rajoute de nombreux extincteurs à mousse chimique, et des appareils à liquide ignifuge SICLI, Knock-out, etc..

J'arrête là, car je pourrais enchainer avec la BSPP, le CNPP à champs sur marne et à Vernon, l'INRS, l' éducation nationale etc.

Je reconnais à tous le droit à la parole, mais un peu de fairplay et de courtoisie seraient les bienvenus de la part de celui qui parle de moi sans me connaitre, surtout pour profèrer des mensonges à mon encontre.

Par contre, vous, M.Sympyro, vous êtes correct, et adoptez une attitude constructive qui vous honore.

Cordialement

Alain Parbeau
Répondre
Réponse de Sparklet
Le 18/06/2012 à 19h51
[ ! ]
Vu que les pompiers ont très peu de formation sur les extincteurs, la majorité des cours porte sur les lances et tout ce qui va avec, effectivement vous n'avez pas dû en démonter beaucoup.

En tout cas, MOI, j'en démonte toujours. Ceux que vous avez cités, je les ai aussi eus et maintenant, je continue la pratique et je peux donc vous parler de ceux de maintenant également.

Mes affirmations ne sont pas mensongères. Moi, je ne suis pas un beau parleur comme vous mais je connais le boulot.
Répondre
Réponse de sympyro
Le 18/06/2012 à 20h23
[ ! ]
Monsieur Parbeau, bonsoir,
Je vous remercie pour votre publication qui une fois de plus m'apporte une quantité de détails tous plus riches et intéressant les uns que les autres. Je dois reconnaître que ma culture sur les extincteurs vient de faire un bond phénoménal en avant et que je commence à porter un oeil tout à fait nouveau et avide sur ce matériel de premier secours. Pédagogiquement, si un jour prochain j'adjoins à mes formations celles concernant les équipiers de première intervention, je ne cache pas ne pas être tenté de citer quelques exemples sur les anciennes générations de matériel ne serait-ce que pour indiquer le formidable travail des gens qui ont "planché" pour performer les extincteurs, leur mise en oeuvre et bien sûr leur capacité extinctrice en respectant au mieux l'environnement sans oublier d'accroître la sécurité de l'utilisateur. Quant à mon attitude constructive, comment porrait-il en être autrement pour un profane de l'incendie en apprenant autant en si peu de temps, merci encore de tous les éléments fournis. Si je peux me permettre, un petit souci m'ennuie cependant: j'ai du indiquer que j'ai recours à des vacataires de sociétés pour assurer les formations incendie, or je commence à avoir des doutes si je considère que dans un échange que vous avez eu avec Monsieur Sparklet le 7 juin, celui-ci indique en effet que la majorité des sociétés de formation utilisent des extincteurs de plus de 20 ans et réformés, est-ce vrai ? je pense que si Monsieur Sparklet l'indique ce doit être le cas. Dans ce cas qui serait responsable en cas d'accident du à la vétusté des appareils ? Le prestataire ou le centre qui a eu recours à lui ? Au vu de la réglementation je pencherai pour le prestataire mais concernant d'éventuelles poursuites pénales ou simplement civiles, je suis un peu dubitatif et incertain quant à l'issue d'un jugement qui déterminerait les vrais responsables. Qu'en pensez-vous ? Et comment vérifier si le matériel utilisé par le prestataire est conforme ? Permettez-moi Monsieur Parbeau de solliciter également l'avis et les suggestions de Monsieur Sparklet s'il le souhaite et s'il a la réponse bien sûr. Vos échanges m'ont déjà fait considérablement progresser, pourquoi ne pas continuer ? Cordialement, sympyro.
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
Recharge extincteur poudre 1 kg
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Les derniers messages publiés
Posez votre question maintenant !
Titre de votre question :
Votre question en détails :