593 672
questions
1 109 076
réponses
1 091 467
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !
Vous êtes ici : Accueil > Spécialités > Culture > Religion

Comment puis je savoir si mon fils est baptisé ?

Question anonyme
Le 10/04/2009 à 15h02
[ ! ]
Nous avons adopté mon ex femme et moi un petit garçon en 2000. Divorcés en 2005, elle en a eu la garde. J'apprends hier de la bouche de mon fils qui est en vacances chez moi, qu'il suit actuellement des cours de catéchisme. Il n'était pas baptisé lorsque nous nous sommes séparés. Je n'y étais pas favorable. A t'elle pu le faire baptiser sans mon accord ? Mon fils peut il suivre des cours de catéchisme sans être baptisé ? Comment puis je savoir si ce baptême a effectivement eu lieu ?
Répondre
13 réponses pour « 
comment puis je savoir si mon fils est baptisé ?
 »
Réponse de gainza
Le 18/06/2010 à 10h43
[ ! ]
Un enfant en âge scolaire peut suivre une catéchèse
qu'il soit baptisé ou non .Quant à savoir si il aurait été
baptisé sans que vous soyiez averti , cela me paraît
difficile, car dans le dossier de demande du baptême
on demande un extrait d'acte de naissance (dans votre cas d'adoption je ne sais pas quelle date ou mention porte l'extrait) mais vous y figurez au même titre que
votre ex-épouse. Votre opposition au baptême de votre enfant ressemble plus à un réglement de compte
qu'à une conviction profonde: vous ne dites pas le pourquoi( différence de religions, athéïsme militant,
passé difficile avec les "gens d'Eglise", actualité et scandales...) Si je peux me permettre un conseil, laissez l'enfant dire son mot, et s'il choisit d'être éduqué
chrétiennement, plus tard il pourra avoir au moins un
critère de choix, mais de grâce, laissez-le en dehors
de vos polémiques d'ex-couple: ne pensez-vous pas qu'il en a assez à supporter comme ça?
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Réponse anonyme
Le 18/06/2010 à 18h10
[ ! ]
Il ne s'agit en rien d'un règlement de compte comme vous le suggérez, mais bien de convictions personnelles. Je ne suis pas tout à fait certain que le baptême garantisse de quoi que ce soit en matière de comportement. A ce titre, je suis effectivement opposé à toute forme de choix religieux imposé pour un enfant, et il me parait plus... opportun de lui laisser le libre arbitre une fois sa majorité acquise. Dans l'attente de ce choix, je l'élève dans des valeurs qu'il me semble être les meilleures pour lui, pour moi, pour nous tous sur terre: la générosité, la tolérance, l'ouverture aux autres, la curiosité, le respect, la politesse... Ces valeurs sont effectivement enseignées au sein des grandes religions, mais au final, combien d'entre nous les appliquons au quotidien ? Jusque dans les allées des églises, des temples, des synagogues, des mosquées, nous notons souvent de graves manquements à ces préceptes. C'est pourquoi mes convictions sont aujourd'hui très tranchées quant aux enseignements religieux de tous ordres. Mon enfant aura bien le temps d'étudier les choses spirituelles et de faire le choix qui lui conviendra le mieux. Etant natif du Cambodge, pourquoi lui imposerai-je la religion catholique alors que le Bouddhisme pourrait être sa voie ? Une hypothèse comme une autre... Donc, aucun règlement de compte, juste le respect de sa petite personne. Les valeurs sont enseignées, l'engagement attendra. Merci beaucoup de votre éclaircissement quant à ma question initiale. G. Bernard
Répondre
Réponse de gainza
Le 18/06/2010 à 20h42
[ ! ]
Cher G.Bernard,
Je vous demande de bien vouloir m'excuser si je vous ai peiné dans la formulation de ma réponse.En effet, j'en ai tiré la leçon de faire plus attention dans mes réponses à des questions posées en termes très résumés .Pour ce qui est du droit religieux ,je vous ai déjà répondu( constitution du dossier de demande de baptême etc) .Je tiens à vous signifier mon entière approbation quant aux valeurs que vous essayez de transmettre à votre enfant , valeurs qui ne sont pas , pour moi, si éloignées de celles de l'Evangile et que l'on peut aussi retrouver dans d'autres religions ou philosophies .Les valeurs nobles qui peuvent habiter
le coeur des humains font encore tenir ce monde debout:pour moi qui suis croyant,elles ont leur origine en Dieu qui n'a jamais déposé le brevet du Mal.Mais
voilà, un arbre qui tombe fait beaucoup plus de bruit
que toute une forêt qui pousse . Selon moi, vous êtes
avec votre enfant de beaux arbres bien enracinés et
dont les cimes poussent vers un soleil rayonnant!
En écrivant ces derniers mots, me viennent à l'esprit
ces arbres majestueux du Cambodge dont les racines interminables puisent ,en enserrant les murs des temples ,leur sève dans le sol.Pardon si je vous ai lassé ou bléssé...
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Réponse anonyme
Le 05/12/2010 à 17h29
[ ! ]
Bonjour a vous cher Gainza ,
Je voudrais vous demander une chose en rapport avec la religions catholique puisque grâce a vos précédent commentaire je peux comprendre que vous êtes une personne de foi , j'aimerai savoir s'il est possible de se défaire de sa religion ... Je prend mon cas , je suis catholique non croyant , non pratiquant , j'ai étais baptisé a ma naissance mais je voudrais pouvoir vivre ma vie en me disant que je n'est aucune religion défini .
Merci de bien vouloir me renseigné sur le sujet .
Cordialement .
Répondre
Réponse de gainza
Le 05/12/2010 à 21h37
[ ! ]
"Se défaire de sa religion": cette expression laisserait deviner que l'on "porte sa
religion comme un vêtement .Vous n'êtes pas si loin de la vérité en ce qui concerne la religion chrétienne comme le catholicisme: le jour du baptême ,on
remet symboliquement un vêtement blanc au baptisé pour signifier qu'il a "revétu"
le Christ. Revêtir le Christ veut dire qu'on fait sienne sa triple mission de "prêtre,
prohète et roi".Prêtre, non pas en ecclésiastique mais comme solidaire par
sa prière à Dieu pour tous ses frères humains--Prophète , non pas pour exercer un art divinatoire mais pour annoncer Dieu et le message de l'Evangile par toute sa vie et ses paroles---Roi non pas pour asservir et écraser les autres mais pour
les servir en commençant par les plus humbles .
Alors est-il possible de se défaire d'une telle mision ?Votre question me peine,
mais je vais y répondre! Ce "vêtement" n'est pas rivé sur notre peau et chaque fois que je suis en contre témoignage, je me "déhabille" du Christ , qui à chaque instant me redit :" Si tu veux, suis-moi!" Il ne demande pas des esclaves, ni même des serviteurs, mais des amis, car c'est ainsi qu'il appelle ceux qui font le
choix de le suivre , l'aimer et le servir ,en servant et en aimant nos frères en humanité .Donc pas besoin d'acte authentique , signé pour lui dire Non! C'est une adhésion du coeur, du fond du coeur même chancelante, même pécheresse:
car Dieu est Amour !
Il existe trois sacrements qui marquent l'âme du chrétien d'une marque indélébile
le baptême, la confirmation et l'ordre que l'on ne peut recevoir qu'une fois dans sa vie .Vous aurez beau recourir à l'apostasie, vous ne pourrez jamais "faire qu'un baptême n'ait pas eu lieu "s'il a été célébré un jour! Mais vous ne me dites pas ce qui vous pousse à une telle demande : est ce par pure recherche de "neutralité", de libre choix ultérieur de votre enfant , la peur d' être récupéré dans les statistiques du nombre de chrétiens ? Avant toute démarche , lisez s'il
vous plait les quatre Evangiles et dites-moi ce qui vous choque et vous paraît en
contradiction avec vos convictions que je trouve pour ma part très nobles.Je vous
confie à Marie et à son Fils: merci de m'avoir lu .A bientôt!
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Réponse de Turlok
Le 20/07/2011 à 12h57
[ ! ]
Il y à pas à se casser la tête ,1 baptême a aucune valeur juridique ,ne confère aucun droits pour qui que se sois ,et en en enlève aucuns non plus évidement .Mais je trouve assé moche que les parents baptisent leurs enfants alors qu'ils sont pas en age de comprendre ,mais répètent des leçons bien apprisent .
Maintenant ,si il y a moyen de " casser " 1 baptême ,je suis preneur...
Répondre
Réponse de gainza
Le 20/07/2011 à 23h11
[ ! ]
Biologiquement, le baptême ne change rien en effet, pas plus qu'en terme de droit
ou de devoir civiques; non, en apparence, rien ne permet d'analyser une différence entre un non-baptisé et un baptisé. Tout est de l'ordre du plus profond de l'être, son âme qui "anime" tout l'être. IL n'y a pas à se casser la tête en effet: si ,par cas, quelque chose vous paraît bon , si vous ressentez un besoin vital pour
vous même qui puisse changer votre vie, la soutenir, la rendre belle, allez vous vous en priver et en priver vos enfants? Etre de la famille de Dieu, devenir frère
de Jésus Christ, et plus intimement frère de tous les baptisés, ce n'est pas rien:
mais cela se conçoit dans la foi! La foi ce n'est pas un vernis, une couleur indélébile: il faut la demander, l'entretenir, rester familier de Dieu et des autres
dans un esprit de confiance, d'attente, d'attendre tout de Celui qui nous a fait fils
et filles; oh! pas la bouche ouverte, béatement , mais en accomplissant sa part
de travail pour le bonheur des autres , ce qui fera aussi le nôtre ! Baptiser ses
enfants c'est refuser de les priver de ce qui régit, anime, transfigure sa propre vie.
La vie d'un croyant n'est pas un long fleuve tranquille: le tout c'est de ne pas perdre contact avec Celui qui nous donne la grace de la foi : si nous le voulons!
(un détail, si quelqu'un veut être parrain ou marraine de baptême, il doit être baptisé et confirmé- j'ai déjà expliqué un peu plus haut, tout comme le désir
d'apostasie...si le baptême vous paraît si nul, je ne vois pas en quoi cela vous gène de l'avoir été. Si le baptême ce n'est rien, comment ce rien peut-il vous
déranger? Cherchez de ce côté , il y a peut-êtr à creuser dans les causes de votre motivation!!!)
Sur un plan bêtement humain, avez-vous fait la liste de tout ce que vous imposez à vos enfants? S'ils avaient le choix des parents, du lieux de naissance et de vie,
de l'époque à laquelle ils sont nés, choix de l'école, de tout ce qu'on leur fait faire
et ingurgiter "pour leur bien"; certains ont-ils choisis d'être malades, d'avoir un QI
peu enviable ???...et je pourrais vous en sortir des pages!
Pour finir, j'ai eu la joie de revoir 60ans après, la fontaine baptismale de l'église de mon village de naissance ou je n'étais jamais retourné depuis mes 18 mois: croyez-moi, là j'ai ressenti la joie d'être baptisé dans une émotion indescriptible
et j'ai affectueusement embrassé la vasque de pierre où je suis né pour la
deuxième fois!
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Réponse de Turlok
Le 21/07/2011 à 02h26
[ ! ]
Ont imose pas 1 Lieu de naissance, ça arrive quand ça arrive et ça n'est pas une religion mais une venue au monde .Les 2cole sont publique et non pas religieuse non plus ,et il y a pas si longtemps encore ,c'est la loie qui forçait a aller a l'école du quartier ,donc pas le choix. La maladie n'est pas imposée ,c'est du hasard et vous le savez Vos exemple ne tiennent pas vraiment la route ,lieue de naissance ,ecole ,maladie.... et quand bien même ,ça ne change rien au fait qu'on ne dois forcer PERSONNE à être baptiser.Et ça ne répond pas à la question : peut-ont annuler 1 baptême,se qui est tout de même la question première,le reste étant simple débat qui ne m’intéresse pas plus que ça.
Répondre
Réponse de gainza
Le 21/07/2011 à 23h25
[ ! ]
Cher Turlok, vous avez l'air en pétard et agacé par mon propos... Qu'importe!
Quand bien même vous arracheriez la page du registre de baptême et effaceriez
toute trace de ce sacrement que vous avez reçu un jour, rien ne pourra faire qu'il n'ait pas eu lieu. Le baptême chrétien c'est la signature de Dieu sur ses enfants
d'adoption . Peut-on changer les filiations? Pas plus que les ADN des géniteurs
et leurs correspondances avec l'ADN de leurs enfants (forcés ou pas). Vous voudriez dissocier le religieux d'avec la vie humaine, je crois que vous n'y êtes pas du tout. Depuis la plus vieille antiquité, l'humain a toujours cherché à communiquer avec l'invisible et le religieux. Mais ne croyez pas qu'aujourd'hui
pour ce qui est de la religion chrétienne,on force qui que ce soit à être baptisé
(même si cela a bel et bien existé dans les siècles passés). Vous avez raison de dire que le baptême n'est dû ni au hazard ni à la néccessité biologique ou culturelle, mais vous ne pouvez pas empêcher des parents de faire ce qui leur paraît bon voire primordial pour leurs enfants: voyez-vous un danger quelque part?
En quoi cela vous gêne-t-il? Je suis sûr que vous avez une motivation autre que
la seule "liberté" que l'on ne respecterait pas chez ces enfants! Je m'imagine né
dans une tribu animiste d'Afrique : je ne vois pas pourquoi je me sentirai obligé
de me faire "dénitier", me faire détatouer, bruler tous les gri-gris qui auraient orné
ma case familiale! Ce qui est du domaine du solide, du palpable dans le baptême
ce ne sont pas les registres qui l'enregistrent , c'est la vie de chrétien que l'on mène après: on peut être au top dans les "papelards" et tout à fait "out" spirituellement! Mais dans la foi chrétienne le marquage se fait dans le coeur et une fois pour toutes. Vous voulez pouvoir dire que vous n'avez jamais été baptisé:
soit , si cela vous va! Vous pouvez pousser jusqu'à aller trouver votre évêque et
le lui demander , pour vous et seulement vous bien sûr.
Vous n'avez pas trouvé mes exemples de non-choix convaincants , je trouve votre
rage à vouloir balayer le fait religieux de nos familles beaucoup plus contraire à la
liberté . Mais je me considère toujours comme votre frère en humanité et si cela ne vous dérange pas trop, comme votre frère par le baptême: je prierai pour vous!
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Réponse de Turlok
Le 22/07/2011 à 05h51
[ ! ]
Dieux ??? ça me fait sourire ,et pas qu'un peut .Je ne veut pas me lancer dans une discutions qui n'en finira pas ,mais je pose juste 1 question sur Dieux... sachant que toute choses est formées d'atomes et de molécules ,créer avec le temps par d'autres atomes et d'autres molécules ,comment Dieux a t'il été crée ?... car il est hyper facile de dire " Il est la " et c'est tout... mais expliquer comment il est justement la ,c'est une autre paire de manche.
Maintenant vous avez la foie ,c'est bien ,je respect ,mais n'essayer pas de m'endormir avec se genre de chose qui me dresse les poils dans le dos ,quand je pense aux nombre de guerres et de morts au nom de la religion !! et encore de nos jour ça continue... Oui ,oui ,facile aussi de dire que Dieux ne demande pas de guerre en sont nom mais que c'est l'homme qui le fait de lui même...
Bref ,ma question reste la même ,elle est simple ,clair et précise.Je ne suis pas venue ici pour débattre d'un sujet qui ne m’intéresse pas le moins du monde.Et je pense que le mieux et encore de demander auprès d'un avocat,vue que nous avons aucune réponses qui tienne la route ici,dommage.
Répondre
Réponse de gainza
Le 22/07/2011 à 11h12
[ ! ]
Aucun avocat aussi balaise soit-il ne peut faire que ce qui a été fait ne l'ait pas été!
Ce qui est du domaine de la foi, n'est pas du domaine du démontrable: sinon,
pourquoi avoir besoin de croire?
Quant aux molécules et leur atome, à votre avis d'où viennent-ils? Quel est le
programme qui fait qu'ils s'ordonnent de façon à créer des tissus et des os qui font que chaque être est unique? Dieu est incréé et au-delà de l'échelle temps:
nous avons le droit de nous poser des questions, sachant que tout ce que nous pourrons dire ne sera que parole humaine à propos d'une transcendance qui
nous dépasse! Pour un chrétien, il se trouve que la révélation de Dieu par le Christ permet de s'approcher un peu plus du mystère, à un point que le baptême
fait de nous des membres du corps du Christ.
Je suis heureux de vous avoir au moins fait sourire ! Ne vous endormez pas, je vous préfère évéillé, conscient et responsable de vos paroles et de vos actes. Si vous ne posez de question que pour obtenir des réponses qui vous satifassent,
mieux vaut ne pas les poser dans ce ce cas, et cela dans tous les domaines.
Je vous encourage à lire les paragraphes 1213 à 1284 du Catéchisme de l'Eglise Catholique publié par JP II (ouvrage qui fait référence et que vous pouvez acheter, louer ou vous faire préter).
Vous pouvez , je me répète, demander une entrevue avec votre évêque et lui exposer votre demande . Dieu , (au singulier s.v.p.) n'est pas l'auteur de nos sales guerres , pas plus que de la pédophilie de certains prêtres: lui imputer le mal est du domaine du blasphème.Les hommes sont assez tordus pour les saletés qu'ils commettent et tout aussi tordus pour les attribuer à Dieu. Selon vous rien de beau et de bon ne se fait au nom de Dieu donc... vision un peu étriquée et partiale; nous sommes habitués!
Mais tout ceci dit, je ne désespère jamais de quelqu'un qui se révolte, car on ne se révolte jamais contre rien! Bonne journée et à la prochaine!!!
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Réponse anonyme
Le 05/05/2012 à 18h34
[ ! ]
Cher Monsieur,
Vous êtes bien mal placé pour parler de vision étriquée et partiale.
Plus on est religieux, plus on est sectaire semble t il.
La question était simple mais il semble impossible d'y répondre.
Je suis très heureux de constater que la foi catholique, que vos parents ont choisi pour vous, vous colle si harmonieusement à la peau et à l'âme.
Nous vivons dans un pays qui a opté pour la séparation de l'église et de l'état, il est heureux que les opinions politiques des parents ne soient pas imposées à un bébé incapable de décider de ses choix comme c'est le cas pour le baptême.
Si vous étiez né de parents musulmans, pensez vous que vous vous accomoderiez aussi facilement de leur choix? Peut être êtes vous plus enclin que moi à suivre un troupeau quel qu'il soit...
Répondre
Réponse de gainza
Le 05/05/2012 à 19h15
[ ! ]
Bonjour cher inconnu! Bon , je vois que plus je réponds et plus ça dérange: la réponse à la question posée au départ se trouve dans mes précédentes réponses. Le "troupeau" dans le quel je chemine est bien moins nombreux que le vôtre ! Mais l'important c'est être un chercheur : j'admire la foi des musulmans, l'espérance des juifs .il me reste à chercher à faire grandir l'amour dans la religion chrétienne, pour la part de travail qui me revient chez les catholiques.
Référence(s) :
diacre permanent
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
comment puis je savoir si mon fils est baptisé ?
 »
Les derniers messages publiés
Posez votre question maintenant !
Titre de votre question :
Votre question en détails :