644 021
questions
1 373 402
réponses
1 419 068
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !
Vous êtes ici : Accueil > Spécialités > Animaux > Chats

Comment faire le deuil de son chat

Question de bonjour le 09/03/2010 à 18h32
Dernière réponse le 12/04/2017 à 08h15
[ ! ]
Bonjour je vien de perdre mon chat hier lundi 8 mars 2010 a 18H15. je suis trop triste , je pense chaque minute a lui,je pleure tt le temps. j ai 2 autres chat dont un qui ressent qu il est partit car il vien tt le temps me voir et miaule alors que ce n est pas ds son habitude j aimerais avoir des temoignages de personnes qui on perdu leur chat et combien de temps il on mis pour ne plus pleurer. j ai vraiment besoin d un soutien aidez moi svp
Répondre
125 réponses pour « 
comment faire le deuil de son chat
 »
Réponse de maeva49
Le 10/03/2010 à 10h58
[ ! ]
Ce n'est jamais facile, j'ai perdu 2 chats à 3 mois d'intervalle (la fille et ensuite la mère) toutes 2 de maladie. Tout d'abord j'ai pleuré l'absent, c'est normal, elles faisaient partie de la famille, elles partageaient notre quotidien. Ensuite j'ai réussi à en parlé avec ma maman et mon frère, qui ont partagés leur existence, ca fait du bien aussi, se remémorer les bons moments, les moments tendres, les moments où elles nous ont fait rire. On a sourit en se rappelant comment l'une savait s'interposer lors des disputes, et ainsi ramener le calme; ou comment l'autre arrivait avec une pelote de laine dans la bouche lorsqu'elle était en chaleur, la prenant pour un bébé. J'ai mis plusieurs semaines avant de pouvoir repenser à mes minettes sans pleurer. Ce qui m'a aider c'est la présence de mon autre minette, elle a vécu aussi la mort de sa mère et de sa sœur, elle les a cherché aussi. Elle m'a aidé dans le sens ou j'ai pu détourner mon chagrin en m'occupant d'elle. Mes mimis sont mortes en 2001 et encore aujourd'hui quand j'y pense elles me manque beaucoup. Mais la douleur n'est plus la même. Elles feront toujours partie de moi, ce qui me console c'est qu'elles ont été heureuses et ont eu une belle vie, plein de câlins et d'attentions. On dit toujours que le plus dur dans la mort c'est pour ceux qui restent, mais la vie continue et vous avez 2 chats qui vont vous aider, réclamer votre attention et ainsi faire s'atténuer la douleur. Le temps est le seul remède, alors soyez patiente et ne vous retenez pas de pleurer si vous en éprouvez le besoin, mais n'oubliez pas aussi de vous rappeler que votre chat à eu une belle vie et qu'il n'a pas souhaiter vous quitter pour que vous soyez malheureuse. Souvenez vous de lui, sans oublier que la vie continue. Bon courage
Répondre
Réponse de bonjour
Le 11/03/2010 à 16h09
[ ! ]
Bonjour merci bcp pour votre soutien
Répondre
Réponse anonyme
Le 23/03/2010 à 18h27
[ ! ]
Bonjour, j'ai également perdue ma chatte le vendredi 5 mars 2010 et j'avais mon anniversaire le week-end... on a dû la faire piquer... j'ai été la jusqu'au bout!!! je pensais pas que c'était comme ça...après 18 ans d'amours!!! je réalise pas.. c'est très dur mais ils faut pensés au bon moments!!!! pensée pour vous ! meilleures salutations.
Répondre
Réponse de bonjour
Le 24/03/2010 à 01h23
[ ! ]
Bonjour* merci bcp oui je repense au bon moment et j'ai mes 2 autre chats qui me donne du bonheur malgré un des deux qui est tres triste car ils on tjrs vecu ensemble. encore merci et bon courage a vous aussi... tres cordialement isabelle
Répondre
Réponse anonyme
Le 24/04/2010 à 19h50
[ ! ]
Bonjour, mon coeur est avec toi car moi aussi je viens de perdre ma chatte Sophie qui avait 21 ans et elle me manque beaucoup. je l'ai remercié de m'avoir accompagné pendant toutes ces années et je garde un bon souvenir de ce qu'elle m'a apporté. je suis certaine que tu trouveras dans ton coeur toute l'amour que ton chat t'a apporté comme toi tu lui as donné. nous devons penser que ce fue un très beau cadeau de les avoir eu avec nous pendant des années. je peux dire que ma petite Sophie de 21 ans restera à jamais dans mon coeur... Merci Sophie
Répondre
Réponse anonyme
Le 31/08/2010 à 23h18
[ ! ]
J'ai perdu mon chat persan angora il y a quelques mois mais je ne m'en remets pas. J'ai envie de déménager car je le vois partout , c'était notre maison. Je n'ai ni mari, ni enfants, ni de famille et ce chat a été un don du ciel. C'était une chatte qui avait été abandonnée à la gare de BREST par deux soeurs qui n'en voulaient plus et se disputaient. J'ai vu le chat dans sa caisse tempé de sueur, apeuré, ai regardé la scène et me suis approchée. L'une des femmes m'a dit tout de go "vous voulez un chat" . C'est ainsi que Sa Tarnee - je l'ai baptisée ainsi- de retour d'un voyage en Thailande . Cela veut dire La gare des trains. Je ne savais ni son nom, ni son âge, elle n'avait pas de carnet de santé. Ses dents étaient toutes carriées et sa bouche sentait mauvais. De plus elle attendait des chatons . Chatons qui sont nés morts nés . Le vétérinaire l'a stérilisée, lui a arraché ses dents noires et pourries . Et elle a vécu avec deux dents de devant. Cela ne l'a pas empêché de trouver un moyen comment attraper ses croquettes dans son plat et les avaler et la paté lui collait aux dents. Nous avons vécu ensemble 8 ans de bonheur. Elle me "parlait", était têtue et quand elle avait décidé quelque chose je finissais par céder. Elle voyageait partout avec moi . Elle aimait les TGV mais voulait mon siège, elle s'allongeait et j'avais une toute petite place. J'ai fini par voyager en 1er pour avoir de la place. Elle s'adaptait aux chambres d'hôtels et adorait l'épaisse moquette. Parfois, elle miaulait devant la porte et ne voulait pas rester dans cette chambre (mauvaises ondes ? ) Je demandais à changer de chambre. Certaines locations de vacances elle a détesté et nous sommes revenues plus tôt que prévu. Elle aimait se coucher l'été devant la porte de la maison sous les buissons de lavande et sa fourrure sentait bon en rentrant .Si elle n'aimait pas sa patée elle se plantait devant et réclamait autre chose ou si elle n'aimait pas les croquettes notamment celles aux légumes verts, elle les lançait avec sa patte en dehors de l'assiette. Par contre, elle raffolait des olives vertes, du tarama, des crevettes et quand nous prenions l'apéritif elle était en notre compagnie. Le matin,elle déjeunait avec moi et avait une petit tartine de mie beurrée et une coupelle de lait . Elle attendait et s'impatientait quand je le préparait pas assez vite à sa guise. Elle a toujours été très propre et aimait que sa litière soit nettoyée après chaque passage. Elle n'a jamais su recouvrir ses déjections . Peut-être Maman Chat n'a pu le lui enseigner et elle a dû être adoptée trop tôt par ces anciens maîtres. Elle était jalouse si un ami venait et dormait alors sur l'oreiller d'à côté et quand il était parti elle restait à sa place. Elle aimait jouer avec des souris en fourrure suspendues au bout d'un bâton . Je n'avais pas de jardin à moi et je pense que de rester trop à l'intérieur parfois elle s'ennuyait. Je n'ai pas encore fait le deuil de ce petit trésor. Mais, je vais déménager et j'aurai alors un petit bout de jardin à moi et adopterais plusieurs chats quand je me sentirai prête. Elle est trop présente encore . Elle m'attendait derrière la porte quand je rentrais et me saluait en miaulant contente de me revoir. Elle a été mon garde fou dans des épreuves horribles que la vie m'a fait traverser . Je me devais de rester forte pour elle, qu'elle ne ressente pas trop ma peine, mon désarroi ou mon stress. C'est le premier été que je passe sans elle et ne suis pas allée en vacances . Je suis à la retraite et partirai en hiver. Elle était mon rayon de soleil et la voir arriver pour me réveiller était une joie. J'ai dû la faire euthanasier tant elle souffrait à la fin de sa vie. Elle était trop malade et se cachait , ne mangeait plus. Je voudrai qu'elle revienne. C'est infantile . Il vaut mieux que je me dise qu'elle est partie au firmament des chats et a une nouvelle vie. Si vous voulez me parlez de votre chat, j'habite près de TOURS et si vous avez besoin d'une amoureuse des chats pour le garder en cas de besoin. Je peux vous rendre ce service et m'occuper de votre chat. Marie Claude
Référence(s) :
Personnelles . Récit de mes années vécues en compagnie de mon dernièr chat
Répondre
Réponse anonyme
Le 01/09/2010 à 11h30
[ ! ]
Je viens de lire votre témoignage Marie Claude concernant votre petite Sa Tarnee et comprends aisément votre douleur et suis de tout cœur avec vous. Pour ma part je viens de perdre mon petit moustique (âgé de 15 ans et 4 mois) le 13 août 2010 et suis complètement perdue sans lui. Cela faisait trois ans qu’il avait des problèmes de santé. En 2007 le vétérinaire lui a découvert un abcès au pancréas, il a pu le sauver, fin 2008 il a subi une nouvelle opération, j’avais eu déjà à cette époque eu très peur car le vétérinaire remplaçant lui avait détecté une tumeur dans les intestins à la radiographie, je n’ai pas voulu prendre de décision hâtive cette fois là car les responsables de la clinique était là le lendemain. Ils m’ont eux informé que l’on ne pouvait pas exclure totalement la présence d’un corps étranger dans les intestins et qu’il fallait pratiquer une laparotomie exploratrice. Ce que j’ai accepté et, fort heureusement il s’est avéré que la fameuse tumeur détectée à la radiographie n’était en fait qu’une boule de poils colmatée aux excréments. Mon petit moustique s’en est remis très vite. Et puis cette année tout allait bien, nous sommes partis en vacances 4 jours mon ami et moi, quelqu’un venait à la maison lui donner à manger tous les jours et changer sa litière. Lorsque nous sommes rentrés dans la nuit du samedi au dimanche, moustique nous a accueilli chaleureusement comme à l’accoutumée, le dimanche il ne m’a pas paru malade, et très acineux et puis le lundi il s’est levé en même temps que moi, a mangé un peu et est remonté se coucher immédiatement. Le soir j’ai commencé à m’inquiéter car il n’était pas sorti de la journée, n’avait pas remangé et n’avait pas été à sa litière. Je l’ai donc emmené le mardi chez le vétérinaire, mais cette fois ci j’ai du avoir à faire au docteur remplaçant (le couple de responsable était en congés), le diagnostic n’était cependant pas alarmant : fièvre expliquée par un blocage urinaire et constipation. Le vétérinaire lui a posé une sonde et mis sous perfusion. Je suis allée lui rendre visite le mercredi puis le jeudi (il n’avait toujours pas fait de selles) J’ai pensé qu’il était peut être stressé là bas et ai proposé au vétérinaire de le prendre chez moi. Le vétérinaire a pensé que c’était une bonne solution. Mais là j’ai vu qu’il n’allait pas bien du tout, il se sentait bien nulle part et changeait sans cesse d’endroit pour se reposer, cependant ce qui est curieux est qu’il ronronnait chaque fois que j’allais le voir pour lui faire un câlin. Il a refusé de prendre son médicament, n’a même pas léché le laxatone que je lui avais mis sur sa petite patte (lui qui était toujours soucieux de sa propreté et ne supportait pas d’avoir les pattes sales). Je l’ai donc ramené à la clinique le vendredi après midi, je savais qu’il allait se faire opérer mais était sure de le récupérer le lendemain, puisque cette fois on m’avait annoncé simplement une grave constipation pouvant entrainer l’occlusion intestinale. A 21 h 00 le vétérinaire m’a appelé, Moustique était sur la table d’opération, et m’a annoncé ce qu’il voyait : une grosse quantité de ganglions, une tumeur au niveau de l’intestin en plus de tout cela mon petit bout souffrait d’une péritonite. Elle m’a franchement dit qu’elle pouvait tenter une ultime opération en lui retirant un morceau d’intestin, la rate (qui elle aussi était touchée) mais sans conviction qu’il survivrait à l’opération et que même si avec du temps il s’en remettrait, il allait souffrir terriblement. Je n’ai donc pas hésité une seconde et j’ai préféré l’euthanasie. Je l’ai enterré dans le jardin à l’endroit ou il aimait se mettre. Ce qui est dur est que les fois précédente je redoutais ce pire, et que cette fois ci je ne pensais pas que c’était si grave car a aucun moment, si ce n’est le lundi, son comportement ne m’a paru différent et pourtant je pense qu’il devait souffrir depuis quelques temps et je n’ai rien vu…..c’est impardonnable. Tout comme Sa Tarnee, Moustique adorait les crevettes roses. J’ai vécu de nombreuses années toute seule, mes réveillons de noel c’était avec lui, même si cela peut paraître trop, lui aussi avait son repas amélioré et je n’hésitais pas à lui donner de la queue de langouste. Il m’a aidé a traverser de difficiles épreuves durant ces quinze dernières années, on ne savait pas être loin l’un de l’autre. J’habite une maison avec un grand jardin, s’il voulait en faire le tour, il venait me chercher et me le faisait comprendre alors dans ces cas là il fallait que je sois devant et il me suivait. Lorsque je jardinais il n’était jamais très loin, dès que je rentrais il me suivait. Il me suivait d’ailleurs partout dans la maison en dehors de ses heures de sommeil. Parfois lorsque j’étais sur le canapé et que je lui tournais le dos je sentais sa petite patte me donner des petits coups, comme un petit chien qui réclame une sucrerie. Je savais que dans ces moments là il me réclamait son câlin. Il adorait se coucher devant la cheminée, il était amusant lorsque le feu s’éteignait et que j’étais dans la cuisine il venait miauler pour me le dire il suffisait que je lui dise « qu’est ce qu’il y a, montre à maman » et il partait devant moi jusqu’à l’endroit ou il y avait quelque chose qui ne lui convenait pas. D’un tempérament jaloux il essayait toujours de se mettre entre moi et mon ami sur le canapé, si l’un de nous deux s’absentait il se dépêchait de changer de place et de s’installer à la place de celui qui était parti. Ce que je dois dire aussi est que ma société à déposer le bilan en juin dernier, je ne travaille plus depuis cette date. A ce jour je suis heureuse d’avoir vécu à temps plein avec mon petit bout les trois derniers mois de sa vie. Malheureusement je culpabilise de ne pas avoir été là, à la clinique pour lui dire au revoir. Que s’est il passé dans sa petite tête ? il devait être lui aussi confiant de me revoir car il ronronnait dans sa petite caisse pendant le transport. Je pense que je vais mettre des mois à m’en remettre, je parcours les sites sur les chats depuis quelques temps et je suis heureuse d’être tombée sur ce forum. Je vais m’arreter là car je pleure comme une madeleine Sylviane
Référence(s) :
personnelles
Répondre
Réponse anonyme
Le 01/09/2010 à 11h44
[ ! ]
Je pleure comme aussi comm une madeleine aussi après avoir lu le récit et l'amour que vous portiez à Moustique Marie Claude
Référence(s) :
Personnelles vie avec Sa Tarnee
Répondre
Réponse anonyme
Le 01/09/2010 à 21h42
[ ! ]
Ai relu à nouveau votre trés intéressant partage avec Moustique . Sa-Tarnee a passé aussi ses réveillons avec moi et eu de la langouste et des gambas arrosées de jus de thon . Elle aussi m'appelait et me menait là où elle voulait aller et je la suivais . Je suis aussi à la retraite et travaillais dans le tourisme et ai vécu 25 ans à LONDRES; Sa-Tarnee avait même un cache-nez et un bonnet et pour Noel un cat treat c'est à dire une botte en tissu avec des friandises et des jouets accroché au sapin . Tout cela anglais bien sûr. Je pense que j'irai juste qu'à dire qu'elle m'a fiat accepter le fait d'être rentrée en FRANCE mais depuis son départ pour le firmament des chats; Je ne me sens plus bien en FRANCE. Je repars à Londres quelques jours car l'anniversaire de sa mort approche et je veux être partie en voyage et ne pas être chez moi, qui n'est plus chez moi. J'ai repeint les murs, changé de décor mais rien n'y a fait . Sa présence est toujours là. Je n'ai jamais voulu d'enfants, ni de mari vu que j'ai été une enfant rejetée par sa famille . Aussi, par moments je me demande si je n'ai pas "étouffé" mon chat en lui donnant tant d'amour et d'affection. Elle était ce que je possédais de plus précieux . Depuis, je me suis beaucoup détachée des valeurs matérielles auxquelles je n'ai jamais donné grande importance en fait. Mes passions sont les voyages et l'écriture . Je vais :j'aurai dû je me dis écrire un livre sur Sa Tarnee. Si vous souhaitez continuer à correspondre ce serait avec le plus grand plaisir . Je comprends votre douleur surtout que votre compagnon a été plus longtemps avec vous . J'ai eu deux chats avant qui étaient souffreteux et malheureux et que j'ai adoptés. Ils sont morts de maladie mais je ne les avais pas eus aussi longtemps pour compagnons. Et pensais ne plus en adopter mais Sa Tarnee est venue dans ma vie par hasard . Mias, il n'y a pas de hasard dit on ! Bon courage Marie Claude
Référence(s) :
personnelles
Mes expériences, mes sentiments, mes émotions avec mes chats qui m'ont quittée
Répondre
Réponse anonyme
Le 02/09/2010 à 10h10
[ ! ]
Bonjour Marie Claude, Merci pour votre réponse et votre nouveau témoignage. Cela me console car trop de gens rigolent lorsqu’on leur explique combien notre compagnon à quatre pattes compte pour nous. Il ne faut pas vous poser de question quant au fait d’avoir tant gaté Sa Tarnee. A de nombreuses reprises je me suis souvent dis « plus je connais l’être humain, plus j’aime mon chat ». Certains individus vous diront aussi qu’un chien est beaucoup plus reconnaissant qu’un chat qui est souvent caractérisé comme indépendant et ne répondant qu’à l’appel du ventre vide. Ce qui est totalement faux, tout dépend de la relation qui s’installe, de la façon dont on les « élève ». Mon petit moustique est arrivé aussi par hasard dans ma vie. A l’époque je vivais en appartement et mon fils était tout petit (6 ans) je possédais déjà une petite chatte de 9 ans du nom de Pénélope. Un voisin est venu frappé à ma porte avec dans ses mains une petite boule de poils noire et m’a demandé si je ne voulais pas adopter cette petite chose. J’ai d’abord refusé et puis devant l’insistance de mon petit garçon j’ai finalement accepté. Pénélope l’a immédiatement accepté aussi et a pris soin du petit moustique comme si c’était son propre chaton. J’ai perdu Pénélope le 31/12/2002, elle avait tout comme moustique 15 ans et 4 mois. Je n’ai toutefois pas ressenti la même peine (même si pourtant elle était immense) car Pénélope s’est éteinte dans mes bras. Elle souffrait de diabete et était hospitalisée depuis trois jour. Je suis allée la voir à la clinique, lorsqu’elle m’a vu arriver ce 31/12/2002 et malgré sa faiblesse, elle s’est relevé sur ses quatre pattes avec difficulté dans sa petite cage, je l’ai prise dans mes bras et lui ai fait plein de bisous. Mais lorsque je l’ai reposé sur la table, elle s’est mise à hurler en tremblant de tous ses membres. J’ai immédiatement appelé le vétérinaire qui était parti dans la pièce d’a côté en lui demandant de faire quelque chose car elle souffrait. Je pense qu’il savait ce qu’il devait faire avant même que je lui demande car il est arrivé avec deux seringues. J’ai pris ma petite Pénélope dans mes bras, elle s’est calmé tout doucement, le vétérinaire l’a endormie et puis……A cette époque je passais beaucoup de temps sur mon site web je lui ai créé une page que vous pourrez visionner à l’adresse suivante ; http://opaledefeu.ifrance.com/penelope.htm Mes liens avec mon petit Moustique se sont resserés davantage à partir de cette date. Il sentait que sa petite compagne n’était plus là et voyait que j’avais du chagrin et devenait de plus en plus calin. En 2008 lorsque j’ai acheté ma maison, il n’a pas été perturbé par le déménagement bien au contraire lorsqu’il est arrivé ici, il s’y est immédiatement fait (il n’est pas sorti de sa cage en rasant le sol, mais en conquérant, visitant toute les pièces). Mon fils a grandi et est parti suivre ses études sur amiens. Je me suis donc retrouvée seule avec mon petit chat dans cette grande maison. Notre relation est devenue quasi fusionnelle, jamais l’un sans l’autre ou alors rarement. Si je ne le voyais pas je cherchais rapidement ou il était et lui de même. Certaines habitudes se sont instaurées par exemple : il aimait avoir son verre d’eau sur la table du salon lorsque je prenais ma tasse de café. Si par hasard elle n’y était pas il mettait ses deux petites pattes avant sur la table en me regardant et en miaulant. Il m’avait également fait comprendre qu’il lui fallait son verre d’eau sur la table de nuit. Lorsqu’il voulait sortir et qu’il y avait trop de vent, de pluie ou même de chaleur il rouspétait, c’était marrant. Je culpabilise énormément aujourd’hui de ne pas avoir été là dans ses derniers instants tout comme j’ai pu l’etre pour Pénélope. Je lui avais promis qu’il reviendrait à la maison le lendemain, mais il n’est pas revenu ou du moins pas vivant. Je me demande aujourd’hui si j’ai pris la bonne décision, peut etre aurais je du consulter un autre vétérinaire pour avoir un autre avis. Tant de questions se bousculent dans ma tête. Il aimait se mettre sous une haie de tuyas devant la terrasse, c’est à cet endroit qu’il repose aujourd’hui. J’ai planté un rosier tige black baccara (mon petit bout était tout noir vous pouvez voir une photo de lui sur cette page http://www.i-services.net/membres/livredor/livredor.php?user=17708 il s’agit du dernier message laissé sur le livre d’or de ce site) Cela fait trois nuits que je rêve de lui et lorsque je me réveille c’est le cauchemar. Sa photographie est sur la cheminée et tous les soirs j’allume une petite bougie blanche. Cela me ferait plaisir de continuer à échanger nos souvenirs, ils nous ont tellement apportés. Je ne sais pas moi non plus si je serai capable d’avoir un autre chat un jour, bien que j’y songe mais me dit que ce sera déloyal. C’était sa maison à lui. Amicalement Sylviane
Référence(s) :
personnelles
Répondre
Réponse anonyme
Le 08/09/2010 à 11h08
[ ! ]
Nous n'avons plus de vos nouvelles marie claude en espérant que tout va bien. En tout état de cause si vous publiez votre livre concernant votre histoire avec Sa tarnée, merci de nous le faire savoir, nous serions heureux de le lire cordialement Sylviane
Référence(s) :
perso
Répondre
Réponse anonyme
Le 13/09/2010 à 17h39
[ ! ]
Bonjour, je comprends trés bien votre peine aprés la perte de votre chatte car moi j'ai perdu mon petit Mallow de 10 mois il y a 3 semaines et je ne fais que penser à lui. Il est sorti un soir et puis n'est pas revenu.Avec mon mari nous avons distribué des affichettes dans tout le quartier mais aucun appel positif. 15 jours parés ma voisine l'a retrouvé sous la branche d'1 arbre dans son jardin et il était mort depuis plusieurs jours. Là ou je suis trés triste c'est qu'en passant dans l'allée pour rentrer chez moi j'ai la vue sur la branche ou il s'est couché pour mourir et je me dis que j'aurais du le voir avant qu'il soit trop décomposé.Cela ne l'aurais pas fait revenir mais j'aurais pu l'enterrer avant. Je m'en veux terriblement.C'était un amour. Mon fils de 24 nous l'avait imposé car introduit en cachette à la maison mais quant il s'en est désinteressé nous lui avons donné tout l'amour qu'il méritait et il nous l'a bien rendu. Je n'avais jamais eu de chat mais lui je ne l'oublierais jamais
Référence(s) :
ai
Répondre
Réponse anonyme
Le 14/09/2010 à 14h11
[ ! ]
Bonjour, je viens de lire votre témoignage et suis sincèrement désolée pour ce qui est arrivé à votre petit chat. Toutefois, même si ces mots ne vont pas soulager votre chagrin, il faut que vous sachiez que le sentiment de culpabilité aurait également été là même si vous aviez retrouvé votre petit chat mourant. On s'en veut toujours et on a souvent tendance à mettre des "si j'avais su....si j'avais fait ça...."Malheureusement la destinée est là autant pour nous êtres humains que pour nos petits compagnons à 4 pattes et ça on y peut rien. Moi en ce qui me concerne je me reproche aussi de ne pas avoir demandé un second avis médical au cas ou....mon chagrin est toujours là et tellement pesant qu'en fin de semaine dernière je suis allée adopter un petit chat à la spa. Il ne remplacera jamais mon moustique adoré mais il m'apporte déja beaucoup En ce qui me concerne je ne le laisse pas sortir, beaucoup trop de gens n'aiment pas les chats surtout à la campagne. Mon petit moustique sortait mais il était agé de 15 ans, donc il restait sur la terrasse ou sous les tuyas mais n'allait jamais bien loin, il avait déja beaucoup de mal à rester seul dehors si je n'étais pas avec lui. Le petit chat que je viens d'adopter à deux ans, et je pense que je devrais d'ici trois semaine le sortir en laisse au début afin qu'il s'habitue au jardin et qu'il connaisse les limites à ne pas franchir Je vous souhaite un bon courage et suis de tout coeur avec vous dans votre peine
Référence(s) :
perso
Répondre
Réponse de lutor56
Le 23/10/2010 à 13h35
[ ! ]
Je viens de perdre mon chat le 21 octobre 2010 je ne savais pas qu'il souffrait depuis 2 ou 3 jours le matin me suis leve et l'ai decouvert cloitre dans un coin il faisait un avc donc je l'ai amene chez le veterinaire qui l'a garde pour la journée il a tourne en rond et l'apres midi il etait a plat dans la cage . Le veto ma dit quila vait un bel age et ne siat pas s'il tiendra le coup .J'ai attendu le lendemain apres midi jsui alle le voir il m'a reconnu en me lançant un coup de patte je l'ai aidé a l'aide du veto de l'alimenter a la seringue c'etait tres dur car sa langue partait de travers mais il a mange quand meme un peu .Le soir suis retourné le voir avant la fermeture mais la il a pa pu me reconnaitre donc j'ai fait appel au veto pour l'euthanasier il souffrait de trop .je peux vous dire que je le pleure car il a ete ma vie pendant 15ans . cela fait un grand vide chez moi et j'en souffre je suis oblige de sortir de chez moi et d'aller me defouler au travail . C'est très dur pour moi de rentrer et de repenser a lui sans cesse mais je pense qu'avec le temps la douleur va s'attenuer il etait ma moitie . J'avais deja eu des chats mais celui la ça ete le plus long dans ma vie de célibataire Au revoir luthor je t'aime et ne t'oublierais jamais
Référence(s) :
bernard
Répondre
Réponse anonyme
Le 11/11/2010 à 22h06
[ ! ]
Le 11 nov 2010 : J ai fait euthanasier le 08 novembre 2010 ( donc il y a 3 jours!!) ma chatte suite à un cancer de la mâchoire avant de lui infliger des souffrances inutiles. Cela a été très dur .Cette séparation m etait insupportable. J ai 3 autres chats mais ils ne peuvent pas la remplacer! Ce qui m a apaisée c est qu hier j ai récupéré l urne avec les cendres de ma Mistigri; elle est de retour à la maison, elle est de nouveau avec moi et je vais beaucoup mieux.
Répondre
Réponse anonyme
Le 23/11/2010 à 15h14
[ ! ]
Déjà 1 mois et demi que la petite chatte de mon copain a disparu.L'an passé,il y a eu beaucoup de chats qui ont diparus et jamais retrouvés dans mon coin.Il y a un certain voisin qui attrape les chats avec une cage,de ce que ma voisine m'a confirmé il y a quelques semaines.J'ai une de mes voisines qui a déménagé aussi pour cette raison .En 4 ans ,elle a perdu 3 chats alors...Que s'est-il passé pour la petite princesse,est-elle dans une petite famille...le temps passe et je regarde souvent avant d'aller me coucher si elle est à la porte....nous avons mis des affiches partout mais de fausses alarmes d'appels(3 en tout)Enfin je me dis qu'au moins sur cette terre,il y a encore des gens qui ont du coeur...bref....ma maison est à vendre,cela confirme que je veux un grand terrain,loin des voisins... J'étais déjà tannée de vivre ici mais avec ce qui s'est passé...eh bien...confirmation totale que je ne suis pas au bon endroit question tranquilité côté minous..Nous avons encore 3 minous mais il y a un vide quand même...
Répondre
Réponse de julie1008523
Le 14/12/2010 à 13h23
[ ! ]
Bonjour, J'ai perdu ma flexi le 29 Novembre 2010... Elle n'avait qu'un an et est morte à cause de la PIF, tout a commencé le 2 Novembre, elle ne mangeait plus et ne jouait plus, je l'ai amené chez le véto qui m'a dit que c'était un coup de froid. Trois jours ont passé et elle est devenu blanche (oreilles). Je l'ai donc ramené chez le véto qui a diagnostiqué une jaunisse. Pendant trois longues semaines j'ai tout fait pour qu'elle mange un peu, qu'elle ne soit pas seule. Je suis étudiante et j'ai raté bcp de cours pour être auprès d'elle et lui donner son traitement qui était très lourd. Mais le 29 Novembre en me levant ma petite flexi ne pouvait plus marcher. Je l'ai amené en urgence et j'ai du la laisser labas car j'avais un examen l'après midi. Le véto m'a appelé et m'a dit de venir en urgence qu'elle allait nous quitter et qu'en fait elle n'avait pas juste la jaunisse mais la pif. J'ai fait au plus vite mais je n'ai pas pu dire au revoir à mon amour... elle était déjà en hypothermie. Cette perte m'a brisé le coeur en mille morceaux, je pleure tous les jours mais fait comme si tout allait bien. Les gens autour de moi (des étudiants essentiellement ne comprennent pas cette douleur). J'ai eu flexi l'année dernière pour noel et elle m'a apporté tellement d'amour, c'est à elle que je parlais, c'est elle qui était près de moi tous les jours, je vis dans un appartement et tout me fait penser à elle, j'ai besoin de changement. Je suis si triste, j'ai besoin de soutient pour ne plus avoir cet énorme chagrin. C'était mon bébé et je n'admets toujours pas qu'elle ne reviendra plus...
Répondre
Réponse de bonjour
Le 14/12/2010 à 16h49
[ ! ]
Je suis vraiment dsl , je comprend votre douleur j ai perdu mon djoby il y a 9 mois. c'est tjrs aussi dur mais la douleur s'estompe petit a petit. je continue a versé des larmes qt je pense a lui. je ne cesserais jamais de penser a lui et je me dit que là où il est il est bien et cela me permet d appaiser ma douleur. courage pour surmonter cette douleur .
Répondre
Réponse de julie1008523
Le 14/12/2010 à 17h26
[ ! ]
Merci... nous avons enterré les cendres de flexi dans le jardin, c'est un petit lieu où je peux la retrouver mais cela ne soigne pas un coeur brisé
Répondre
Réponse anonyme
Le 29/01/2011 à 23h41
[ ! ]
Tibou est mort ce soir.j'ai du le faire euthanasier car il avait attrape la PIF.Il n'avait que deux ans et avait deja survecu à un choc avec une voiture ce qui lui avait valu une prothese totale de hanche.On pensait que rien d'autre ne pouvait t'arriver.Tu etais "le chat bionique".Mais tu as attrape cette cochonnerie de maladie, et ce soir, je t'ai laisse partir dans un monde ou je l'espere tu ne souffres pas.mais tu me manques mon tibou.Tu me prenais pour ta maman et venait me teter les vetements et venait dormir contre moi le soir quand tu rentrais.un jour ou j'etais tres malheureuse, tu es venu te lover contre moi, sans teter , juste pour venir me reconforter.je t'aime mon tibou et meme si tu n'etais qu'un animal, tu as compte par ta presence et tes calins le vide que certains de nos semblales ne comprennent pas et ne comblent pas .tu manques aussi à Lea.Ce matin en te voyant , elle a cru que tu allais guerir car la veterianire donnait un peu d'espoir;Maisça s'est aggravé, et il n'y avait plus d'espoir.Je t'aime mon tibou, et je sais qu'il n'y aura personne apres toi.Cela fait trop mal.Je vais me consacrer à jade ma petite fille que tu as connue, et que tu evitais car elle adorait te tirer les poils des que tu passais pres d'elle. Je t'aime mon tibou.Repose en paix
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
comment faire le deuil de son chat
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T14.81