647 473
questions
1 383 163
réponses
1 418 202
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Femme d'artisan non déclarée - Page 3

Question anonyme le 17/02/2009 à 14h32
Dernière réponse le 13/08/2017 à 12h54
[ ! ]
Femme d'artisan non déclarée mais travaillant à plein temps pour l'entreprise, à quoi puis-je prétendre ?
Répondre
193 réponses pour « 
femme d'artisan non déclarée
 »
Réponse de olcette
Le 12/06/2013 à 08h54
[ ! ]
Bonjour, De mon côté, j'essaie de savoir ce qu'il en est de la divulgation des données personnelles de leurs clients ou patients. On a eu connaissance d'informations sur la vie privée de personnes sans qu'elles en soient informées. Bonne journée.
Répondre
Réponse de lisa61
Le 12/06/2013 à 09h43
[ ! ]
Oui pour le travail au noir il n'y pas que vous que cela a fait bondir, d'ailleurs à ce se sujet ma réponse n a pas du être gentille( les femmes d'artisans n’étaient pas au 35h à cette époque: la maison, les comptes, les enfants, le personnel, à l'époque je nourrissais le personnel le midi 10 tts les jours Bref!!!! Pour les attestations c'est la carsat qui les demande au rsi. L' ex, le comptable, vous avait de la chance ils ont bien voulu là faire, dans des moments comme cela c'est souvent des envolées de moineaux autour de vous. Pour ma part j ai envoyé des courriers au 1er ministre, à la ministre en cours du etc.... ils répondent qu'ils ne sont pas responsable des 50 % voir 60 des divorcent des artisans et que les retraites sont en court de discussion. Personnellement je suis dans une galère pas possible j ai travaillé en début d'année, "pour r avoir l'ass" une misère pas possible,je perçois cette ass puisque j 'ai épuisé mes 3 ans de droit de chômage et en temps normalement je devrais prendre ma retraite au 1/10/2013, j ai pas mes trimestres Je pense qu'on en ferait un livre et on oublierai des pages à vous lire
Répondre
Réponse de anne85
Le 29/07/2013 à 20h59
[ ! ]
Bonjour à toutes, Pardonnez moi d'intervenir ainsi dans cette conversation mais je m'appelle Anne, j'ai 28 ans et je réalise un reportage photographique (car je suis photographe) sur les femmes d'artisans/commercants, qui ont travaillé toute leur vie auprès de leur époux mais sans être déclarée, et qui suite à une séparation se retrouve sans ressources ni cotisations ni retraite. Ce sujet est encore trop inconnu et je voudrais mettre en lumière ce droit des femmes qui est aujourd'hui bafoué. Je vis sur toulouse et si vous voulais témoigner de votre situation et discuter de ce projet avec moi, n'hésitez pas à me contacter par email. Bonne journée.
Répondre
Réponse de lisa61
Le 30/07/2013 à 12h45
[ ! ]
Ok dites moi comment vous joindre lisa61 merci
Répondre
Réponse de maryse46
Le 30/07/2013 à 16h46
[ ! ]
Bonjour, anne85 il serait intéressant qu'on se rencontre, j'habite dans le Lot, et j'ai travaillé durant 18ans avec mon ex mari à la comptabilité et sur les chantiers sans aucune reconnaissance..... je serai avec plaisir si nous pourrions faire qq chose pour nous toutes çà serait rendre justice au travail féminin merci
Répondre
Réponse de anne85
Le 30/07/2013 à 18h21
[ ! ]
Lisa et Maryse, merci beaucoup.
Répondre
Réponse de craquelin
Le 13/09/2013 à 17h21
[ ! ]
Les fautifs sont rsi qui n,a pas repris les cotisations payés pour le conjoint ,sur l,appel des cotisations ,envoyé par organic ,et a fait l,impasse des conjoints ,alors que les services publics connaissaient bien ,la situation sociale ambigu des travailleurs indépendant ,a cette période ,et de ce fait a du changer et améliorer la situation des milliers d,artisans ,depuis quelques années; les couples d,artisans travaillaient ainsi ,car pas d,autres solutions existaient ,il n,y avait ni salaire ,ni vol , simplement un compte commercial et un compte commun qui était les revenus du couple ,
Référence(s) :
expérience et vécu professionnel
Répondre
Réponse de lisa61
Le 13/09/2013 à 20h40
[ ! ]
De tte façon beaucoup d'entre nous, n'ont pas cotisés, disons qu'on n'étaient pas déclarés. beaucoup ont divorcés(50%) et on c'est débrouillés comme on n a pu. le RSI dit qu' après 84 les conjoints pouvaient cotisés pour les conjointes mais les mecs en n'avaient rien à faire durant que les comptes étaient fait, c'était le principal. Disons qu ils n'étaient pas tous comme cela certains ont protégé leurs épouses.Aller faire comprendre au RSI eux ne veulent pas comprendre c'est pas leurs soucis." Ya pas de sous"
Répondre
Réponse de zorrette
Le 01/11/2013 à 09h00
[ ! ]
J'ai travaillé avec mon mari pendant 24 ans de 1973 à 1998. sous aucun statut. Une seule fois je me suis inscrite comme salariée de l'entreprise et j'ai eu droit à 3 trimestres validés. Depuis 98, j'ai été chef d'entreprise, et je suis actuellement salariée à l'éducation nationale.(cette dernière situation relève un peu la barre, mais c'est un mi-temps comme AVS). Je reçois mon relevé de carrière il paraît que je vais toucher 250 € environ par mois, si je pars à 65 ans. Mon mari est déjà à la retraite et comme dans mon cas il touche 705€ mensuel...Imaginez donc la suite! Nous avons la chance d'avoir notre petite maison avec jardin. Nous pourrons toujours cultiver des légumes, avoir des poules etc....Je rigole! mais c'est une honte, quand je pense que certains ont droit au minimum vieillesse qui est plus élevé, et ces personnes là n'ont jamais travaillé. Où est la justice française? Peut-être trouverez-vous mes propos insultants, mais quand j'aurai 65 ans et si je deviens veuve,qu'en sera-t-il? Je n'ai pas d'enfants. Rendez-vous compte qu'actuellement les plus mal lotis sont les anciens commerçants (à part ceux qui ont eu de la chance d'avoir une affaire en or) mais les autres, ils se sont illusionnés en pensant qu'en vendant leur commerce ils feraient une bonne affaire! Rien, un commerce ne vaut plus rien à l'heure actuelle. On n'a plus que les yeux pour pleurer. Je trouve que la devise qui affirme pour la France : Liberté, Egalité, Fraternité est devenue obsolète. On doit juste garder LIBERTE, le reste n'existe plus. Bonne journée à toutes les femmes comme moi. La meilleure devise que je peux vous proposer est: "courage dans l'adversité."
Répondre
Réponse de lisa61
Le 01/11/2013 à 13h17
[ ! ]
Théoriquement vous avez la validation 1979 à mars ou avril 1983. Chef d'entreprise vous avez dû cotiser. Comme AVS à mi-temps cela va pas aller loin, mais bon c'est mieux que rien. Si vous allez jusqu'à 65 ans vous aurez le minimum vieillesse" à ce jour" je pense nous aurons des surprises nous femmes d'artisans, avec les nouvelles réformes qui vont nous pondre Pour vous consolez, vous êtes en couple, " et toutes les ex- femmes d'artisans qui ont rien 50%". Vous écrivez qu'ils nous restent juste la liberté, la liberté de quoi? Vous n'avez plus la liberté de penser, pas sous, exclues etc....... bref. Bon courage
Répondre
Réponse de Eve0651
Le 01/11/2013 à 14h11
[ ! ]
Bonjour j'avais refait un message le 11/06 dernier et je suis toujours au travail :-) je viens d'avoir 62 ans et j'en ai encore pour 3 ans et qq mois. Pour en revenir au problème des femmes d'artisans, bien sûr, à partir de 83, nous pouvions avoir le statut de collaborateur. mais le problème était que nous payions déjà plein pot pour mon mari sur le bénéfice réalisé EN COMMUN !!!! il fallait payer encore en plus pour moi (25% en + je crois) et que nos finances ne le permettaient pas. Il ne faut pas croire que tous les artisans roulaient sur l'or !!! C'est comme maintenant : ils travaillaient beaucoup pour récolter des clopinettes ! J'aurais compris que les caisses de retraite, plutôt que prendre en plus pour l'épse, ajuste : tant pour le mari, tant pour l'épouse. Mais non, c'était à payer en plus sur les mêmes revenus. Et même si, à cette époque, les taxes étaient moins importantes que maintenant, pour nous, ce n'était tout simplement pas possible de sortir ces sommes en plus. Et comme dit Zorette, pourquoi nous, les femmes d'artisans français, qui avons contribué à l'essor de la FRANCE, n'aurions-nous droit à rien tandis que des personnes n'ayant jamais cotisé ont "droit" (!!) au minimum vieillesse ????? sans oublier l'ATA, le RSA, l'AME etc etc etc.... J'ai reçu dernièrement mon relevé de retraite, je devrais percevoir, complémentaires comprises, dans les 650€ par mois !! Le minimum vieillesse est à plus de 700€ !! cherchez l'erreur.... Et encore, heureusement que je travaille "officiellement" depuis l'âge de 40 ans...en fait, je fais mes 35 heures tranquilou... et j'aurai plus qu'en ayant travaillé 10h/j avec mon mari pendant 23 ans... Et moi aussi, j'ai la chance d'avoir encore mon mari, mais je pense à toutes celles qui ont du se débrouiller seules après un divorce ou un veuvage. bonne journée quand même
Répondre
Réponse de zorrette
Le 01/11/2013 à 18h53
[ ! ]
Merci à Lisa61 et à Eve0651. Le courage je l'ai et je l'aurai toujours, mais c'est souvent la colère qui me gagne. Moi aussi j'ai travaillé 10heures par jour, voir plus (j'étais fleuriste et dans l'horticulture) alors se lever à 3 heures du matin pour aller faire les achats, se retrouver la journée complète dans le magasin jusqu'à 19h30 et souvent plus, je connais, maintenant c'est vrai qu'en tant qu'AVS je suis tranquille... pas de surmenage, pas de problèmes de traites à payer, etc.... et tout ce précédent boulot sans salaire.... Faut croire qu'on les aime nos "hommes". Allez! je dormirai quand même sur mes deux oreilles ! On va dire qu'il y a des choses bien plus graves dans la vie, je pense à la maladie, Mais quand même ceux qui sont en bonne santé aimeraient bien pouvoir en profiter alors qu'ils se sont crevés à la tache et qu'ils sont encore obligés de travailler après 60 ans.J'en ai 63 . Bien cordialement à vous
Répondre
Réponse de lisa61
Le 01/11/2013 à 20h04
[ ! ]
Je suis d'accord avec vous la maladie, handicap d'un enfant par exemple, à toutes celles qui ont travaillées comme des malades et qui sont seules et qui n'ont même pas de quoi manger, je parle des ex-femmes d'artisans, que les enfants ne là regarde même pas parce qu’elle n a pas de sous pour noël, les anniversaires, préfère papa artisan, moi je connais. "Ses artisans je l'aies déteste des exploiteurs" j ai de quoi faire un livre et j oublierai des pages. Il y en n'a des biens si si il faut le dire.
Répondre
Réponse de Eve0651
Le 01/11/2013 à 22h55
[ ! ]
Je pense que vous mélangez un peu les problèmes : la majorité des femmes sur ce forum sont des ancienne épouses d'artisans divorcées, malheureusement pour elles. Mais le problème n'est pas QUE là. le problème est pour toutes les épouses d'anciens artisans, encore en couple ou pas. Le fait que vous soyez divorcées n'a rien à voir à l'affaire. Vous pouviez demander réparation au moment du divorce ! Un mari qui se sépare de sa femme, quelque soit celui qui demande le divorce, quand il a travaillé à améliorer une maison appartenant à son ex. peut obtenir réparation. J'ai un beau-frère qui l'a fait et a obtenu gain de cause. Donc, pour en revenir à nos moutons communs, c'est-à-dire faire reconnaître nos années de travail, il faut se battre. Personnellement, comme j'ai déjà dit, j'ai obtenu des attestations des 2 comptables que nous avons eus, mais pour l'instant, cela n'a rien donné. Quand le moment sera venu, il faudra que je me déplace pour faire valoir mes droits. Et là, ça va ruer dans les brancards !!!!! Après tout, mon mari ET MOI avons cotisé ensemble pour toutes les caisses possibles et imaginables, alors que nous n'avions aucun droit à l'APL, aux bourses pour nos enfants (et pourtant il fut un moment où nous en aurions eu bien besoin puisque notre fille a du arrêter ses études faute de moyen), pas droit non plus aux bons de vacances, bref que le droit de payer !!!! Alors, svp, mesdames, ne mélangez pas votre rancœur envers vos ex avec notre problème de retraite. Car moi, si malheureusement je me retrouve veuve, j'aurai ma maigre retraite augmenté quand même de la moitié de pas grand chose venant de mon mari !! Mais vous aussi, au prorata du temps de mariage. .
Répondre
Réponse de lisa61
Le 02/11/2013 à 11h11
[ ! ]
Nous avons ttes fait faire des attestations par le personnel, les comptables, etc....nous avons ttes eu des pensions alimentaires, et des montants compensatoires. Vous vous avez cotisé et celles qui n'ont pas cotisées encore mariés où divorcés. Moi personnellement j ai une fille avec un handicap, pas sécu quand j ai divorcée j ai fait comment, à bien fallu là soigné. Nous aussi nous aurons nos années de travail et la reversions de nos ex au prorata de nos années de mariage Il n'y a pas que les femmes d'artisans, les femmes d'agriculteurs Nos rancœurs vous savez, il y a longtemps que nous sommes dans la réalité et que l'on se bat tt les jours pour avancer
Répondre
Réponse de zorrette
Le 02/11/2013 à 17h01
[ ! ]
Zorette. En écrivant mes sentiments, je ne souhaitais en aucun cas vous faire quereller. Tout le monde a ses problèmes, et certains en ont plus que d'autre je le conçois très bien. Pour ma part, j'en ai eu aussi, différents, mais nous sommes là pour avancer et surtout faire avancer les droits de la femme. Je n'ai jamais été féministe, mais j'ai toujours pensé que notre rôle était important et qu'il devait être reconnu comme tel. On reste en contact, c'est toujours très interessant d'avoir l'avis de chacune et je crois que je viens de m'inscrire sur ce site pour cette raison. Serrons nous les coudes et je comprend tout à fait vos révoltes. D'ailleurs dans ces cas là nous sommes toutes des révoltées.Bon week end à vous et gardons le sourire.
Répondre
Réponse de lisa61
Le 02/11/2013 à 17h44
[ ! ]
Vous allez penser que je suis une révolté pas du tout, mais l'an dernier nous avons fait une pétition sur plusieurs site sur les retraites des femmes ttes confondues, très peu l'ont signés!!!!!!!! Bon courage à vous.
Répondre
Réponse de Eve0651
Le 02/11/2013 à 18h03
[ ! ]
J'ai cotisé, oui, une fois devenue salariée, cad quand mon mari et moi n'avons plus été commerçants et que nous sommes allés travailler "pour les autres".. Donc, pour moi, à partir de 40ans. Je compatis pour votre fille, mais elle avait un père qui, lui, était affilié à une caisse (RSI, Sécu...), elle devait donc dépendre de lui quant aux soins, même si ses parents étaient divorcés. Bref, ça m'énerve que l'on mélange tout et je préfère en rester là. Je n'interviendrai plus. Je vous souhaite toutefois de vous en sortir.
Répondre
Réponse de charlotmac
Le 24/01/2014 à 18h49
[ ! ]
Bonjour j'etais boulanger ma femme sans profession mere de 3 enfants que faire:embaucher(j'ai horreur de ce mot) une vendeuse,un comptable,une bonne avec 50 pains en rayon et reste 10 pour les poules c'est triste mais la boulangere elle exagere elle s'est bien servie dans la caisse et des fois (c'est pas mon cas que je sache) elle se fait baiser sur les sacs de farine pendant que le boulanger fait sa courte nuit de jour voila maintenant il faut savoir ce qu'on veut si j'etais ouvrier ma femme a la maison 1 seul salaire à ma retraite j'aurai pour ce que j'ai cottisé et ma femme vivra sur ça et c'est tout autrement elle aurait eu un métier et nous n'aurions jamais voulu etre patron quand je serai mort elle aura une part de ma retraite plus le RSA moralité un gueux ne sera jamais roi merci pour votre ecoute et ne dites pas que je suis le roi des C...
Répondre
Réponse de lisa61
Le 25/01/2014 à 13h33
[ ! ]
J avoue que je ne comprends pas bien vos propos.
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
femme d'artisan non déclarée
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.701