659 108
questions
1 420 598
réponses
1 430 799
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !
Vous êtes ici : Accueil > Spécialités > Métiers > Armée

La légion étrangère accepte-t-elle les femmes ? - Page 6

Question anonyme le 29/07/2009 à 19h07
Dernière réponse le 21/07/2018 à 00h20
[ ! ]
Je ss une fille et je veux savoir si il accepte les femmes et c a partir de quel niveau d'étude? et quel age? même la nationalité et comment faire...
Répondre Lire toute la question
112 réponses pour « 
la légion étrangère accepte-t-elle les femmes ?
 »
Réponse anonyme
Le 06/07/2017 à 12h53
[ ! ]
Bonjour sergent Normand (pourquoi "ex-" : vous avez perdu votre grade ?) Si vous n'avez pas beaucoup de temps je vais faire des réponses plus courtes. >le problème n'est pas de savoir comment sont éduquées les jeunes filles mais de savoir si les femmes ont leur place dans la Légion, Il y avait deux questions : les femmes sont elles physiquement inférieures aux hommes et les femmes ont elles leur place dans la légion. Pour vous répondre : je respecte votre opinion, néanmoins mon intervention ne vise pas à être votre contradicteur mais à vous inviter à revoir le fondement de votre opinion car vous passez à coté de personnes peut-être de grande valeur simplement parce qu'elles sont femmes. >Vous mettez en avant les différences homme/femme alors que vous vous acharnez à nous expliquer que nous sommes égaux. Oui je mets en avant les différences ... oui nous sommes égaux ... tout ceci pour vous montrer que nous sommes ... complémentaires ! Prennez un groupe d'hommes forts, mettez-y des femmes fortes, (je passe la période où chacun prends ses marques) et on obtiens une équipe renforcée par sa complémentarité ! Pour les soldates, je ne considérai que les corps d'armée "normaux", la légion étant un corps d'armée qui n'a pas tout à fait les même limites. Je ne m'émeu point de l'absence de femme dans la légion. Vous trouvez abjecte et diffamatoire mon opinion sur la légion ? C'est un légionaire rencontré à l'aéroport qui me l'a dit. Toutes mes infos viennent de lui car je préfère les prendre à la source que par des reportages filtrés. Je serai ravi qu'un légionaire nous lise et nous départage, soyez certain que j'ajusterai mon opinion en conséquence. Mais si je suis ouvert à la contradiction : ma gourmandise est en contradiction avec mes besoins et pourtant je l'écoute souvent ! >lire mon post 02/06/2015 page 4 Ok je vais lire ça. NB : je n'ai pas souvent porté de rangers mais à l'armée j'étais dans la logistique puis quelques semaines dans les transmissions. Enfin, que pensez-vous de l'opnion de ce sergent ? 2 mn 10 mais instructif ... https://www.youtube.com/watch?v=H5e1HhmTUGQ Cordialement, Mégamodeste
Répondre
Réponse de fousseni59
Le 10/07/2017 à 20h14
[ ! ]
Bonsoir mes amis .la légion étrangère ne recrute pas les femmes parce que as dit le ministre:L’idée d’autoriser les femmes à s’engager dans la Légion étrangère est loin de faire l’unanimité. Pas pour des raisons de sexisme mais à cause des difficultés que cela engendrerait dans la mesure où la formation initiale des légionnaires suppose beaucoup de promiscuité et tous les engagés, issus de cultures et venus d’horizons différents, ne partagent pas forcément la même approche dans les relations homme-femme. Pour le moment, ce dernier est ouvert aux « hommes, âgés de 17 à 40 ans », en possession d’une pièce d’identité valide et « physiquement aptes à servir en tous lieux » selon la formule consacrée. Et, en fonction des besoins ou « les souhaits du candidat », un citoyen français peut postuler et s’engager « sa véritable identité ou sous identité déclarée ». En moyenne, la Légion étrangère reçoit 8 candidatures pour 1 poste et n’a par conséquent pas besoin d’élargir son recrutement. merci et bonne journée
Répondre
Réponse anonyme
Le 06/08/2017 à 17h56
[ ! ]
T'es une trans refoulée ma chérie ?
Répondre
Réponse anonyme
Le 12/08/2017 à 16h08
[ ! ]
Très satisfaite du traitement de ma demande Je recommande vivement à ceux qui souhaitent un prêt dans des conditions sérieuses d'acquisition de faire appel à Madame Corinne LAROCHE. Compétence , sérieux et rapidité . Aucun dysfonctionnement, Mais très vifs remerciements quant au suivi de mon dossier jusqu'au déblocage des fonds. Tout cela effectué dans un délai record. Tel whatsapp : +33 6 44 66 36 95 E-mail : laroche.corinne@outlook.com
Répondre
Réponse anonyme
Le 25/10/2017 à 15h45
[ ! ]
Mégamodeste. "La faute en revient à l'éducation que la société leur force à avoir : depuis toute petite on leur met une poupée dans les bras et chaque fois qu'elle à une envie de sexe on la convainc que c'est dangereux, sale, etc. A 18 ans, si elle n'a pas eu la chance d'avoir des parents intelligents, elle est formatée dans le rôle que la société veut qu'elle ai : à l'écart des garçons, en refoulant ses désirs physiques, cantonnée dans des professions et activités que la société lui autorisera. " faux texte extrait de Homme / Femme Cerveau Quelles différences ? "Après les mouvements sociaux de 1968, certains jeunes parents voulurent mettre un terme aux rôles ancestraux attribués à l’homme et à la femme, qu’ils interprétaient comme une relation de soumission et de domination. Un projet vit le jour : celui de dispenser à des enfants une éducation exempte de répression, et identique pour les deux sexes. On s’attendait à ce que les comportements des garçons et des filles s’harmonisent tout naturellement, et peut-être même à ce qu’il n’y ait plus de différences. Des parents organisèrent leurs propres crèches, où l’objectif était de résoudre les conflits sans agressivité, en prônant la coopération et la solidarité. Il n’était pas question d’inculquer aux enfants le rôle traditionnel de chaque sexe. La consigne était : pas de poupées pour les filles, pas de petites voitures pour les garçons. Autres temps, autres crèches Les psychologues Horst Nickel et Ulrich Schmidt-Denter, de l’Université de Düsseldorf, ont mis à l’épreuve l’efficacité de cette méthode en comparant le comportement de plus de 400 enfants, âgés de trois à cinq ans, ayant fréquenté soit des crèches traditionnelles, soit ces crèches parentales. Ils constatèrent que les jeux dans les crèches parentales étaient moins conflictuels, mais pour une raison très simple : dans ces crèches, les filles cédaient presque toujours. On s’aperçut que les différences de comportement entre les deux sexes étaient beaucoup plus marquées dans les crèches parentales et correspondaient davantage aux clichés habituels que dans les crèches classiques ! Les garçons se révélaient beaucoup plus agressifs et en venaient fréquemment aux mains pour résoudre leurs conflits. En revanche, les filles se retiraient souvent de bonne grâce et étaient plus anxieuses et dépendantes que leurs petites camarades des crèches classiques. Il fallait attendre qu’elles aient cinq ans pour qu’elles semblent avoir peu à peu appris à défendre leur place. Malgré d’autres tentatives, les psychologues ne purent obtenir aucune preuve convaincante que les différences de comportement entre filles et garçons résultent de l’éducation. La psychologue munichoise Doris Bischof-Köhler est convaincue, quant à elle, que l’on ne peut expliquer les différences de comportement par le seul fait que les parents chercheraient à conforter leurs enfants, au cours des premières années, dans des comportements conformes à leur sexe. La tendance masculine à vouloir s’imposer à autrui, et l’agressivité, notamment, semblent échapper aux influences éducatives. À partir des années 1950, dans les kibboutz d’Israël, on chercha à instaurer une égalité absolue entre les sexes et à libérer les femmes du poids de l’éducation des enfants. L’ensemble des activités étaient ouvertes aux deux sexes et les femmes adoptaient un aspect extérieur similaire à celui des hommes. Le maquillage et les vêtements féminins étaient proscrits. Les enfants vivaient, non dans des familles traditionnelles, mais dans des maisons gérées par un personnel spécialisé. Cette éducation, sans distinction de sexe, était censée éviter l’apparition des comportements typiques de filles et de garçons. L’anthropologue américain Melford Spiro étudia les effets de ces innovations, au cours des années 1956 à 1958. Malgré les consignes du personnel, garçons et filles s’orientèrent vers les comportements sexués : notamment, les garçons se mirent à jouer avec des petites voitures et les filles avec des poupées. M. Spiro reprit son étude 20 ans plus tard pour voir ce qu’étaient devenus les anciens enfants du kibboutz. Il constata que les filles, loin de s’être émancipées et de choisir les mêmes professions, valeurs et objectifs que les hommes, étaient revenues à la répartition traditionnelle des rôles entre les femmes et les hommes. Au lieu de revendiquer l’abolition des inégalités et des discriminations subsistantes, elles réclamaient avec véhémence le droit d’élever leurs enfants dans leur propre foyer. Elles s’opposaient à l’idéal d’égalité absolue des sexes. Initialement convaincu que les différences de comportement avaient une origine exclusivement culturelle, l’anthropologue en conclut qu’il devait exister des « déterminants préculturels », facteurs biologiques ayant un effet notable sur la détermination du comportement des jeunes femmes. Quels sont ces facteurs biologiques ? S’ils ont été sélectionnés par l’évolution, ils ont certainement un sens biologique, ils doivent conférer à la femme un avantage reproductif. Selon D. Bischof-Köhler, les différences résultent du fait que les femmes portent les enfants et consentent un « investissement parental » bien supérieur à celui des hommes. Dans toutes les cultures, ce sont les femmes qui prodiguent les soins aux enfants. En effet, depuis des millions d’années, le développement d’un nouveau-né dépend de la qualité des soins maternels. Un comportement prévenant, qui s’exprime précocement chez les petites filles quand elles jouent à la maman, s’inscrit peut-être dans ce déterminisme biologique. Plusieurs études ont effectivement montré que les femmes éprouvent une profonde satisfaction à s’occuper de leurs enfants, l’exercice d’une profession n’y changeant rien : la plupart des femmes actives prévoient aujourd’hui comme hier dans leur projet de vie une période de maternage. Si les femmes ont une stratégie qualitative, les hommes ont plutôt une stratégie quantitative ; ils ont tendance à vouloir transmettre leurs gènes à plusieurs partenaires. Cette différence de stratégie de reproduction se traduit dans les comportements : les femmes sont prédisposées à la sollicitude, conséquence de leur investissement parental élevé, tandis que les hommes cherchent à s’imposer, à dominer les « compétiteurs » pour séduire les partenaires disponibles dont le nombre est limité en raison, précisément, de l’investissement consenti.
Répondre
Réponse anonyme
Le 25/10/2017 à 16h23
[ ! ]
Suite Des femmes dans l'armée ou chez les pompiers : oui, elles ont évidement leur place. faux des difficultés en intervention pourquoi trouvez une femme capable de monter la planche à rétablissement en tenue de pompier complète ? "Le dimorphisme sexuel existe bel et bien dans l'espèce humaine. Les hommes sont en moyenne plus grands (de 10 cm), plus lourds (d'une dizaine de kilos) et plus forts (ils possèdent une masse musculaire nettement supérieure et une moindre masse graisseuse que les femmes, notamment sous l'effet anabolisant des androgènes). La force physique allant de pair avec la masse musculaire, la taille et le poids, la force isométrique maximale (moyenne de 25 groupes musculaires) de la femme moyenne ne représente que 60% de la force isométrique maximale de l'homme moyen (source Traité de physiologie de l'exercice et du sport, éditions Masson, 2002). Ces différences sont par ailleurs plus importantes pour les muscles du haut du corps (bras, épaules) que pour les muscles des jambes." quand on à passé toute sont enfance bridée et que l'on peut enfin exercer l'activité que l'on veut, il n'est pas forcément possible d'être bonne partout, une période d'entrainement physique peut y remédier l'entrainement physique ne remédie pas au dimorphisme sexuel. "Les femmes sont plus faibles que les hommes, elles ne sont pas capable d'être soldates, trop fragiles ? " vous n'avez pas du entendre parler du Bataillon de la mort et de l'Echec de Smorgon. sur 2000 300 ont acceptée de participer à un assaut soutenues par 600 hommes, http://books.google.fr/books?id=ReWvxz_4zWUC&pg=PT15&lpg=PT15&dq=smorgon+bataillon+de+la+mort&source=bl&ots=i_NlKu7jzY&sig=0ujiWCME4IH-IkWx7dAr7xSstu4&hl=fr&sa=X&ei=2wsUVPLQD4rqaPLVgogE&ved=0CDoQ6AEwBA#v=onepage&q=smorgon%20bataillon%20de%20la%20mort&f=false voir l'alinéa 33 !!! une partie des femmes est restée dans les tranchées hystériques où prêtes à s'évanouir, d'autres à peine le talus franchi ont fait aussitôt marche arrière où plutôt se sont mises à ramper aussi vite que possible pour rejoindre un abri. merci à l'honnêteté de Florence Farmborough. Je dois vous faire remarquer si vous recevez une balle il n'y aura aucune différence si c'est un homme ou une femme qui aura appuyé sur la gachette. à Smorgon les femmes n'ont même pas eu envie d'appuyer sur la gâchette elles ont préférer faire les hystériques. les anciens rois Africains avaient des guerrières d'élite dans leur garde rapprochée les amazones du dahomey https://fr.wikipedia.org/wiki/Amazones_du_Dahomey Pour cela, elles s'enivrent d'alcool avant le combat. ce sont les seules guerrières connues. e noble Kaddafi avait la totalité des ses gardes du corps composée de femmes (aucune ne s'est enfuie, elles l'ont toutes défendu jusqu'à la mort). méfiez vous de la propagande musulmane idem pour les sois disant super combattantes kurdes. http://www.parismatch.com/Actu/International/Les-amazones-de-Kadhafi-esclaves-sexuelles-du-tyran-157196 "Dans tous les groupes d'hommes les femmes ont leur place pour contribuer à la solidité " surtout pour foutre la merde. j'ai recueilli récemment deux témoignages, un ancien chef d’équipe de maintenance d'AIR FRANCE, et un Ouvrier d’état en maintenance hélicoptère de combat. le chef d'équipe parmi toutes les femmes qu'il a côtoyè, une a été d'un apport technique pour lui et qui lui inspire un profond respect, (directrice) les autres des fouteuses de merde, prête à coucher avec leur supérieur hiérarchique pour une promotion. l'Ouvrier d'état, où il est pour 100 personnes 10 femmes capitaine, le colonel qui les commande s'arrache les cheveux ingérables, mêmes fouteuses de merde qu'a AIR FRANCE. conclusion là où il n'y avait que des hommes l'apport féminin nul.
Répondre
Réponse anonyme
Le 25/10/2017 à 16h42
[ ! ]
Suite Ah oui dans l'Armée Israélienne les femmes n'effectuent plus l'entrainement d'Infanterie complet. et c'est une armée en contact avec la réalité pas sous influence égalitariste féministe. http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Monde/Mon0059-FemmesCombatUSAIsrael.html La troisième raison affirme que les femmes sont physiquement plus faibles. C'est un argument plus difficile à rejeter. La dernière commandante du Corps féminin, le brigadier-général Suzy Yogev, a révélé que les militaires féminins ont 30% de fractures dues au stress de plus que les hommes. Ceci importe peu pour de nombreuses tâches accomplies dans une armée de plus en plus high tech – ce qui est l'une des raisons pour lesquelles les femmes, aux Etats-Unis comme en Israël, ont été amenées à faire un travail plus difficile dans les Forces armées. Mais pour le combat direct à l'ancienne, la taille et la force importent toujours. Almog remarque qu'il y a des femmes individuelles aussi fortes que des hommes. Mais dans l'ensemble, il y a une différence. Les femmes servent également pendant une période plus courte que les hommes, et elles sont à quelques exceptions près exemptées du service dans la réserve. Le rapport du Contrôleur de l'Etat 2001-02 a montré que 95% des femmes terminant l'instruction de base n'avaient pas les qualifications minimales pour remplir des fonctions de garde armée. http://fr.timesofisrael.com/armee-malgre-les-nouvelles-positions-pour-les-femmes-cest-toujours-le-meme-combat/ Ce ne sont pas des décisions basées sur l’intelligence, la détermination, ou le désir des femmes de servir. Elles sont basées sur des équations simples de masse corporelle, le type musculaire, la densité osseuse et d’autres attributs physiologiques, a expliqué le lieutenant-colonel (de réserve) Dr. Yuval Heled, directeur de l’Institut de physiologie militaire à l’hôpital Sheba de Tel Hashomer, au Times of Israel. « Vous devez faire ce poids ; vous devez être en mesure de parcourir telle ou telle distance à une vitesse spécifique ; vous devez être en mesure d’évacuer un soldat blessé à telle ou une telle distance ; votre puissance musculaire doit être celle-ci », a-t-il expliqué. Des soldates font des pompes pendant un cours d'instructeur de l'infanterie, le 10 janvier 2000. (Crédit : Abir Sultan/unité des parte-paroles de l'armée/archives de l'armée) Des soldates font des pompes pendant un cours d’instructeur de l’infanterie, le 10 janvier 2000. (Crédit : Abir Sultan/unité des parte-paroles de l’armée/archives de l’armée) Les femmes soldats ont démontré à maintes reprises qu’elles excellaient dans différents domaines militaires et de combat, y compris le tir et le renforcement de l’équipe mais porter une civière avec un soldat blessé sur 50 kilomètres n’en fait pas partie. « Physiologiquement, une femme n’est pas nécessairement adaptée à toutes les positions où l’homme l’est », a déclaré Shavtai. « Nous ne sommes pas prêts à ouvrir toutes les positions, peu importe le coût », a-t-elle ajouté. Soldates pendant un exercice d’entraînement le 10 janvier 2000. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée/archives de l'armée) Soldates pendant un exercice d’entraînement le 10 janvier 2000. (Crédit : unité des portes-paroles de l’armée/archives de l’armée) Et dans les faits, les soldates de combat souffrent de fractures de stress et d’autres blessures à un taux beaucoup plus élevé que leurs homologues masculins. Dans le bataillon mixte Caracal de l’armée israélienne, 40 % des femmes soldats ont été blessées et dans le corps d’artillerie, ce nombre s’élevait à près de 70 %, a révélé l’armée cet été dans le magazine de l’armée Bamahane. Les femmes soldats ont été victimes de deux fois plus de blessures que les soldats de sexe masculin dans les mêmes unités.
Répondre
Réponse anonyme
Le 09/11/2017 à 05h39
[ ! ]
CI les femme sont des pu te comme tu dit ta mère est quoi
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/01/2018 à 12h50
[ ! ]
J'étais Sapeur Pompier de Paris , le jour ou j'ai vu arriver les filles à la Brigade, j'ai rendu mon képi ! Une femme reste une femme , ce n'est pas un reproche mais physiquement je ne confierais pas ma vie a un pompier en jupon ! Il y a plein de poste dans l'armée ou les femmes sont à leurs places, mais pas dans les unités combattantes, c'est une hérésie de penser qu'une femme peux faire le travail d'un homme . Je ne suis pas macho, loin de là , mais il faut arrêter de mettre en avant cette fameuse "Égalité" des sexes .
Répondre
Réponse anonyme
Le 19/01/2018 à 13h10
[ ! ]
Je suis rentré en 1992 et partit en 2009 et il était temps pour moi, j'ai laissé quelques posts sur le sujet, si tu prends le temps de les lires tu verras à quel point je partage ton opinion. Les posts sont signés Sgt NORMANT.
Répondre
Réponse anonyme
Le 20/01/2018 à 12h28
[ ! ]
---pas réussi à le poster : censure IP de 10/2017 à 01/2018 !--------- http://experts-univers.com/legion-etrangere-accepte-femmes.html?mcheckid=60e871ee953d5adf5b492b35f8757d10 25/10 23h50 Pour Réponse anonyme Le 25/10/2017 à 15h45 : Merci Anonyme pour votre réponse complète, objective, documentée et très instructive, surtout pour la partie des kibboutz du nord de la Palestine. Je sais qu'ils font beaucoup d'expériences sur les enfants. Bien sur, ayant une haute opinion de nos compagnes, ces observations objectives ne peuvent que causer en moi une déception. Les observations neutres des personnels de maintenance aéronautique me sont instructives. L'ingérabilité des capitaines féminines me préoccupe beaucoup ; "elle n'en font qu'à leur tête" ? J'avais cru remarquer cela dans mon entourage mais pensais que c'était un problème local... Pour un cadre c'est un comportement dangereux et inacceptable dans l'armée. Il faut cependant remarquer que la france à eu il y à quelques années une ministre de la justice (J.T.) qui c'est comportée comme un cheval de Troie, corroborant les observations que vous m'avez utilement rapportées... Cela n'empêche pas ma fille de n'avoir eu aucun penchant pour les activités supposées féminines, ni d'être une athlète médaillée argent au niveau départemental. Elle est douée en mécanique tout en étant physiquement très féminine, et pas du tout du genre à semer le trouble : à la maison il y à toujours eu de la discipline douce. >Yashka, journal d'une femme combattante: Russie (1914-1917) Je ne vois pas d'alinéa33, juste une page de présentation de l'ouvrage. Toutefois : >Soldates pendant un exercice d’entraînement le 10 janvier 2000. (Crédit : unité des portes-paroles de l’armée/archives de l’armée) Je ne vois pas la photo >les amazones du dahomey ... ce sont les seules guerrières connues. Et les Walkyries, c'était des tricoteuses ? Elle s'ennivrent avant les combats ? Les Bersekers faisaient pire, les soldats US au vietnam étaient drogués aux antidépreseurs dans leurs repas, et actuellement l'usage du Captagon est très répandu parmis les débiles qui veulent agresser tout ce qui bouge ainsi que par les services des états qui veulent fabriquer des "dangereux" rapidement et pour pas cher (et faire passer des lois liberticides à cette occasion). Avoir besoin d'être dans un état second pour tuer me semble bon signe : pouvoir tuer des gens en étant dans un état normal me semble réservé à ceux dont c'est le métier. Je ne serai pas surpris de lire un jour que nos courageux soldats des TOE aient également reçus des "vitamines" à leur insu pour améliorer leur rendement. Ne serait-ce que pour leur faire oublier la faiblesse des moyens mis à leur disposition. >>Kaddafi avait la totalité des ses gardes du corps composée de femmes >méfiez vous de la propagande musulmane Oui je m'en méfie mais j'ai aussi des sources dans plus d'une place. cependant le fait est que la totalité de ses gardes du corps étaient des femmes. Si elles n'étaient que des esclaves sexuelles incompétentes Kaddafi aurait donc risqué sa peau à chaque instant ? A ma connaissance tous les gardes du corps doivent avoir une conception élargie de la mise à disposition de leur corps : dans la monarchie Britanique, mais aussi pour les nouvelles riches Chinoises, etc. Je ne suis pas d'avantage convaincu que parismatch soit un magazine objectif ni crédible : c'est un magazine people. Le fait qu'il qualifie Kaddafi de tyran, et donc occulte tout ce qu'il à réalisé de bien, suffit à finir de discréditer ce torchon. Si j'en crois notre historique présidentiel il me semble que toute femme qui passe à portée d'un chef d'état est considérée par ce dernier comme ayant son corps à sa disposition : Kaddafi aurait fait comme les autres. Enfin, je ne peux pas m'empêcher de les défendre encore : >95% des femmes terminant l'instruction de base n'avaient pas les qualifications minimales pour remplir des fonctions de garde armée. Certes, mais 100% d'entr'elles ont eu le courage de le tenter. Un post récent évoque que les femmes ont leur place dans l'armée mais pas dans les unités combatantes : après avoir lu ces dernières interventions documentées, désormais je me range à cette opinion. Votre intervention de qualité à ébranlé jusqu'au fondement de mes certitudes et va me faire réfléchir encore ; jusqu'à présent je considérai nos compagnes d'office comme nos égales mais à présent je vais rechercher celles qui le sont. Je remercie les différents intervenants, et en particulier anonyme d'octobre 2017 d'avoir pris le temps de m'instruire et mettre à jour mes connaissances. Mégamodeste
Répondre
Réponse anonyme
Le 21/07/2018 à 00h20
[ ! ]
ET OUI messieurs vous avez raison !!! Dès qu'il y a des femmes quelque part il y a des problèmes de cul. Apprenez donc à contrôler vos queues et vos nerfs. Ne serai-ce pas ce que vous reprochez généralement aux musulmans que vous combattez si bravement à coup de balles dans le dos ? Les femmes n'ont certes pas autant de force que les hommes, là encore tout dépend de quels hommes on parle, je connais tout un tas qui jouent les durs au boulot ou derrière leur écran d'ordinateur mais qui sont de vraies mauviettes et surtout des carpettes devant leur femme ou leur môman XD Quand à vos messages haineux envers les femmes, ils montrent bien que vous avez des couilles, mais visiblement vous ne vous en servez pas souvent car elles semblent être bien pleines. C'est à cause de gens comme vous qu'il y a des guerres, pour le bien de l'humanité vous devriez jouer plus souvent à saute mouton avec vos mines anti-personnel.
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
la légion étrangère accepte-t-elle les femmes ?
 »
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T25.527