657 599
questions
1 415 471
réponses
1 427 850
membres
M'inscrire Me connecter
Inscription gratuite !

Reconduction de l'accord AGFF après le 30/06/2011 - Page 18

Question anonyme le 01/12/2010 à 16h51
Dernière réponse le 04/02/2014 à 18h15
[ ! ]
Bonjour, l' accord AGFFconcernant le financement de la retraite complémentaire sans abattement avant 65 ans dans le privé étant reconduit jusqu'au 30...
Répondre Lire toute la question
509 réponses pour « 
reconduction de l'accord AGFF après le 30/06/2011
 »
Réponse de Bleblanc
Le 03/05/2011 à 10h42
[ ! ]
@ Réponse proposée par arizona le 02/05/2011 à 22h32 Hello Arizona, Désolé de vous contredire (c'est bien la première foi !) sur votre vision de deux écoles. Il n' y a en effet qu'une école : celle présentée in extenso par le site calculdesaretraite.com qui me paraît claire, détaillée et argumentée. Celle de Guy est exactement la même (même si lui-même ne comprend toujours pas pourquoi !!!). De quoi s'agit-il ? 1. L'accord AGFF du 18 mars 2011 reconduit "l'accord AGFF historique de 1983" jusqu'au 31/12/2018. Ceci est un fait indéniable, garanti et irréversible... puisque cette disposition découle de la "réforme des retraites par répartition à caractère obligatoire (RG CNAV en matière de décote + RC AGIRC/ARRCO/AGFF en matière d'abattement, le tout avec le même système de bornes d'âge définissant un même et unique créneau de 5 ans dâge !!!!). Vous en profiterez donc, comme beaucoup de nos concitoyens, à partir du 01/07/2011... mais pas si "égoïstement" que vous le suggérez avec humour... Par contre, l'action en justice de la CFE-CGC ne vise "QUE" le volet financier de l'accord du 18/03/2011 : bonifications pour charges familiales, augmentation de la valeur du point versé "qui serait défavorable" aux cadres du fait d'un nivellement par le bas avec l'ARRCO, harmonisation des "bonifications et avantages AGIRC/ARRCO" pour fusion des deux organismes à moyen terme sans plus aucune "spécificité avantageuse" liée au seul statut de cadre... le TOUT voté par une représentation paritaire QUI NE SERAIT PAS JURIDIQUEMENT HABILITEE A STATUER sur le seul régime des cadres (AGIRC)... d'après la seule CFE-CGC bien sûr !!! On voit bien là qu'il n'y a qu'une seule école : on imagine mal les cadres AGIRC attaquer la reconduction jusqu'en 2018 de "l'accord AGFF historique de 1983" alors même que cet accord est FAVORABLE aux cadres comme aux non-cadres... ... et, en tout état de cause, que la Loi (créneau LEGAL de 5ans + cotisation au cours de la carrière + annulation de la décote et de l'abattement !!!) ne se discute pas (partenaires sociaux et AGFF...) et ne se refait pas (jugement futur du tribunal des affaires de la sécurité sociale suite à la plainte CGE-CGC) en lieu et place du Parlement, seul habilité à légiférer dans un pays de droit qui se targue d'être une démocratie !!! 2. En admettant que le juge des affaires sociales "casse l'accord du 18/03/2011" lors de son futur jugement (effectivement d'ici à 2 ans au moins... + 5 ans pour les appels qui ne manqueront pas de jouer !!!), le premier volet de cet accord NE SERA PAS IMPACTE : "l'accord AGFF historique de 1983" ne peut être invalidé puisqu'il s'agit d'une loi votée (c'est le cas depuis 1983) !!! Mais c'est vrai que c'est l'accord du 11/03/2011 dans son ensemble qui devrait être revu et corrigé... en reprenant de facto le volet "accord AGFF historique de 1983" dans son intégralité légale... et en modifiant, le cas échéant, le second volet financier de cet accord (le volet financier contesté par la CFE-CGC) pour tenir compte des attendus du dernier jugement en appel (les jugements successifs devront en effet être justifiés explicitement pour "dénouer" le contentieux très précisément). 3. Il y a au contraire fort à parier que le juge se déclare incompétent sur le premier volet (accord AGFF historique de 1983) et qu'il statue sur la recevabilité (ou non) du second volet (le volet financier) du fait du respect des procédures par les partenaires sociaux (signatures et droit de veto). Procédures acceptées, je le rappelle, depuis des décennies par la CFE-CGC... tant que les mesures spécifiques dont les cadres bénéficient encore aujourd'hui n'étaient pas concernées !!! Mais dois-je rappeler qu'ils cotisent à hauteur pour bénéficier de ces avantages "d'un autre âge" ??? C'est donc une plainte d'opportunité syndicale ET corporatiste qui ne remettra CERTAINEMENT pas en cause "l'accord AGFF historique de 1983"... mais qui pourrait conduire au "divorce consommé" AGIRC/ARRCO... alors que c'est la fusion des deux qui est actuellement visée pour pérenniser financièrement ces deux régimes en période de crise (crise économique mondiale, crise économique et sociale en France, crise des institutions dans les pays industriels....) !!! Bien malin qui peut dire aujourd'hui (avec certitude) ce que sera demain... @ +
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 03/05/2011 à 11h08
[ ! ]
Compléter ce qui précède pour étendre la référence au seul juge des affaires de sécurité sociale (qui ne pourra éventuellement statuer que sur les avenants à la convention de 1947) pour intégrer le fait que l'affaire sera peut-être plus complexe encore. Je cite le Figaro du 19/04/2011 (cf. lien ci-dessous) : "Elle (la CFE-CGC ; ndr) a donc décidé d'attaquer en justice soit les avenants à la convention de 1947 créant l'Agirc, qui traduiront cet accord, soit les arrêtés ministériels qui les étendront (la procédure se déroulerait alors en Conseil d'État)." C'est dire si ça peut trainer en longueur... (sur le plan financier uniquement, le volet accord AGFF étant légalement bétonné par ailleurs !!!). @ +
Référence(s) :
http://www.lefigaro.fr/retraite/2011/04/15/05004-20110415ARTFIG00640-retraite-complementaire-l-accord-sera-attaque-en-justice.php
Répondre
Réponse anonyme
Le 03/05/2011 à 16h49
[ ! ]
@bleblanc L'accord AGFF n'est nullement bétoné jusqu'en 2018 car si l'accord du 18 mars 2011 est cassé par le tribunal car non conforme aux statuts de l'AGIRC (votés en 1947), c'est l'ensemble de l'accord qui n'est plus applicable, même si la CFE-CGC n'a jamais eu l'intention de s'attaquer à la partie traitant de l'AGFF. Actuellement le temps et l'inertie de la "machine judiciaire" joue en faveur des retraités car comme le dit Arizona le 1er juillet 2011 rien n'aura changé et donc l'accord AGFF s'appliquera. Mais il est certain que si la CFE-CGC persiste à porter l'affaire en justice, le jour où la justice tranchera et si elle casse l'accord du 18/03:2011, l'accord AGFF sera automatiquement suspendu . La decision de porter l'affaire en justice met le regime des retraites complementaires dans la situation suivante: L'accord AGFF est prolongé au delà du 30/06/2011 mais pour une periode indeterminée (en attendant une decision de justice). Le retraité qui partira en 2011 n'a aucun souci à se faire mais celui qui partira en 2018 n'a plus aucune certitude. > on imagine mal les cadres AGIRC >attaquer la reconduction jusqu'en 2018 de "l'accord AGFF historique de 1983" >alors même que cet accord est FAVORABLE aux cadres comme aux non->cadres. Bleblanc vous n'avez pas compris les enjeux de la negociation entre MEDEF et partenaire sociaux. Si le MEDEF a signé l'accord AGFF jusqu'en 2018 avec autant de facilité, c'est parce qu'il a obtenu des contre-parties favorables au patronat grace à des economies sur le cout social du régime des cadres. Donc si ces economies sont annulées par un jugement voulu par la CFE-CGC , vous pensez bien que le MEDEF ne sera pas aussi prompt à lacher du lest pour reconduire l'AGFF. D'autre part, ni le Gouvernement ni la loi sur la Securité Sociale n'ont quelque chose à voir là-dedans. L'AGFF est un accord paritaire entre patronat et syndicats. Ils decident ce qu'il veulent. Guy
Référence(s) :
perenitédu nouvel accord AGFF
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 03/05/2011 à 17h51
[ ! ]
@ Réponse proposée le 03/05/2011 à 16h49 Non Guy... mais "oui" si vous voulez Guy... (cf. vos interventions fort pertinentes sur ce topic concernant les bornes inférieure et supérieure qui délimitent le créneau légal de 5 ans que vous-même ici, la CGT et beaucoup d'autres [tous opposés à la retraite à 62/67 ans !!!] auraient bien voulu ramener à 3 ans [soit 62/65 ans, ce qui aurait ruiné l'AGIRC et l'ARRCO en moins de temps qu'il ne vous en faut pour affirmer n'importe quoi...] juste histoire de dire qu'ils font ce qu'ils veulent. Pourtant, c'est bien 60/62 et 65/67, soit 5ans, comme la sécurité sociale qui définit bien l'âge légal et le fameux créneau de 5 ans qui intègre la durée de cotisation au RG et au RC, ne vous déplaise...). 1. Quand vous affirmez : « D'autre part, ni le Gouvernement ni la loi sur la Securité Sociale n'ont quelque chose à voir là-dedans. L'AGFF est un accord paritaire entre patronat et syndicats. Ils decident ce qu'il veulent.…» Vous oublier de préciser : a) que le gouvernement est fondé, via le ministère du travail (ministère de tutelle des instances paritaites !!!), à intervenir en cas d'échec des négociations (quel que soit le sujet, il n'y a pas que l'AGFF !!!) pour faire appliquer la loi au profit de TOUS les salariés du pays, cadres ET non-cadres... ; b) que c'est bien la Loi sur la sécurité sociale qui définit le rôle de chaque instance et de chaque participant au sein de ces instances... et l'intervention du ministre de tutelle en cas de problème, quel qu'il soit... ; c) que l'accord AGFF est bien un accord paritaire... dont la mise en oeuvre est prévue par une loi de 1982 appliquée depuis le 01/04/1983, date d'entrée en vigueur de la retraite à 60 ans SOUS CONDITIONS LEGALES ; d) que le patronat (dont le MEDEF n'est qu'un des représentants des employeurs... cf. § 2 ci-dessous) et les syndicats font ce qu'ils veulent... DANS LES LIMITES IMPOSEES PAR LA LOI, à savoir : appliquer les règles ET équilibrer les comptes !!! Ils ne font donc pas ce qu'ils veulent (ce que je précise ci-dessus n'est pas pour vous, arc-bouté sur vos convictions sclérosées, mais pour le lecteur objectif qui passerait par là et pourrait psychoter à partir de vos divagations répétées... A lui de se forger une opinion réaliste et fiable). Point final. 2. Quand vous affirmez : « Bleblanc vous n'avez pas compris les enjeux de la negociation entre MEDEF et partenaire sociaux » Vous oublier de préciser : a) que vous m'aviez apostrophé sur le même ton professoral et sentencieux (la technique des faibles !!!) pour affirmer que l'AGIRC/ARRCO/AGFF feraient comme l'IRCANTEC en appliquant le créneau 62/65 ans et non le créneau 62/67 ans (cf. lien ci-dessous). On a vu ce qui a prévalu... en toute logique et en toute légalité !!! b) que le MEDEF est un partenaire social à part entière (au même titre que la CGT, FO et les autres !!! Chacun représentant ses adhérents) ; 3. Pourquoi voulez-vous encore affoler les lecteurs de ce topic alors que vous n'y entendez visiblement rien ?
Référence(s) :
http://experts-univers.com/reconduction-accord-agff-apres-30-06-2011.html?page=5#reponses
Répondre
Réponse anonyme
Le 03/05/2011 à 17h57
[ ! ]
@ Réponse proposée par Richiou le 29/04/2011 à 22h23 Hello Richiou, Je vous imagine en lecteur passif visitant ce topic de-ci, de-là. Vous avez maintenant la réponse à votre question fort pertinente : l'obscurantisme, l'étanchéité intellectuelle, la mauvaise foi revancharde et autres comportements tout bêtement humains (finalement l'Homme n'est jamais qu'un mammifère parmi tant d'autres...) font que ce topic ne sera jamais fini, jamais clos, jamais abouti... A bientôt le plaisir de vous lire, qui sait ? Bien amicalement à vous.
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 03/05/2011 à 17h59
[ ! ]
L'émotion d'échanger à nouveau avec vous m'a fait commettre une faute à mon adresse mail. Je signe donc le précédent post !!! Scusi...
Répondre
Réponse anonyme
Le 03/05/2011 à 18h13
[ ! ]
@Bleblanc >a) que vous m'aviez apostrophé sur le même ton professoral et sentencieux (la >technique des faibles !!!) pour affirmer que l'AGIRC/ARRCO/AGFF feraient >comme l'IRCANTEC en appliquant le créneau 62/65 ans et non le créneau >62/67 ans (cf. lien ci-dessous). Je tiens à vous informer que contrairement à ce qui a été décidé par les partenaires pour l'AGIRC et l'ARRCO; pour les nouvelles bornes d'age, le Conseil d'administration de l'IRCANTEC n'a pas pour l'instant l'intention de reculer à 67 ans la borne d'age supérieure (actuellement fixée à 65 ans) pour toucher une retraite complementaire de l'IRCANTEC sans abattement. De plus, les retraités cotisant en complémentaire à l'IRCANTEC, toucheront toujours leur retraite complementaire sans abattement entre 60 (puis 62ans) et 65 ans dès lors qu'ils auront obtenu (à 60, 61 , 62, 63 ou 64 ans) une retraite de base à taux plein. L'IRCANTEC n'a donc pas tenu compte de la reforme des retraites de base. Guy
Référence(s) :
IRCANTEC pas de changement des statuts
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 03/05/2011 à 18h39
[ ! ]
@ Réponse proposée par Guy le 03/05/2011 à 18h13 Votre référence (IRCANTEC pas de changement des statuts) est une bulle d'air... dont le poids surpasse largement celui de la masse de notre bonne vieille planète Terre. Votre stupidité serait de nature à servir d'étalon pour mesurer l'infini de l'Univers... et de ce topic !!! Mes références à moi sont fournies ci-dessous pour les partager sans retenue ET éclairer le lecteur de ce topic : - lien n° 1 ci-dessous : accès au texte de base de l'IRCANTEC à jour de son dernier modificatif (arrêté du 23 septembre 2008 !!!). Il s'agit de l'article 16 qui définit les conditions appliquées par l'IRCANTEC (agents non titulaires de la fonction publique) ; - lien n° 2 : les projets de mise à jour de l'article 16 suite à la réforme des "retraites par répartition à caractère obligatoire" (dont la CNAV, l'AGIRC, l'ARRCO, l'IRCANTEC... et bien d'autres !!!) du 9 novembre 2010. Si le texte officiel fourni par le premier lien est à jour dans sa version du 25 septembre 2008 (mention en rouge en haut et à gauche de la page), c'est qu'il n'a pas encore été mis à jour pour tenir compte de la réforme de 2010. Ceci me semble frappé au coin du bon sens... Le deuxième lien, lui, fournit un tableau qui prévoit la mise à jour de ce texte (colonne de droite du tableau : article 16 à modifier)... mais nous sommes dans l'Administration... le 1er juillet 2011 "est encore loin" !!! A part vos convictions sclérosées, Guy, et vos références vides de sens, qu'avez-vous de plus consistant à nous fournir pour étayer vos divagations ? Je vous rappelle que tout ceci vous a déjà été fourni lors de nos précédents échanges. A quoi vous sert votre matière grise ? ... et... ... Pourquoi voulez-vous encore affoler les lecteurs de ce topic alors que vous n'y entendez visiblement rien ?
Référence(s) :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=5E8EAC79D5558144D542954E9DF2F5C7.tpdjo05v_3?idArticle=LEGIARTI000019511923&cidTexte=LEGITEXT000006070460&dateTexte=20110104

https://www.cdc.retraites.fr/portail/spip.php?page=article&id_article=5239&cible=_actif>>
Répondre
Réponse de Pierre831
Le 04/05/2011 à 06h44
[ ! ]
@ Guy Pour enfoncer le clou de ce que Bleblanc a écrit le 03/05/2011 à 18h39, je reproduis ci-dessous entre guillemets le texte de l'Ircantec qui parle clairement du sujet de 65 vs 67 ans. La maintien à l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans sans décote est maintenu dans cinq cas seulement, donc pas pour les autres cas. Puis-je vous demander de cesser de produire sur ce forum des informations inexactes et en outre sans références précises, car elles ne font que perturber les pauvres lecteurs dont je fais partie, qui ,chaque fois qu'ils vous lisent, se demandent s'ils ont raté un épisode, alors qu'ils pensaient avoir tout compris. Merci. "Nouvelles mesures Maintien de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans sans décote pour cinq catégories d’affiliés : Les affiliés ayant interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d’aidant familial au service d’une personne handicapée, pendant une durée d’au moins 30 mois ; Les affiliés handicapés ; les parents ayant eu ou élevé au moins trois enfants et remplissant les conditions cumulatives suivantes : être nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 inclus, avoir interrompu ou réduit leur activité professionnelle, dans des conditions et un délai déterminé suivant la naissance ou l’adoption d’au moins un de ces enfants, pour se consacrer à l’éducation de cet ou ces enfants, avoir validé préalablement à cette interruption ou réduction d’activité un nombre minimum de trimestres à raison de l’exercice d’une activité professionnelle, dans un régime de retraite légalement obligatoire français ou européen ; les parents qui bénéficient d’au moins un trimestre au titre de la majoration de durée d’assurance pour enfant handicapé ; les affiliés qui établissent qu’ils ont été salariés ou aidant familial et ont apporté, pendant une durée d’au moins 30 mois, une aide significative à leur enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap. - Impact sur les textes Ircantec Ces dispositions nécessiteront une évolution des textes du régime et notamment de l’article 16 de l’arrêté du 30 décembre 1970 modifié."
Référence(s) :
https://www.cdc.retraites.fr/portail/spip.php?page=article&id_article=5241&cible=_actif%26gt%3B%26gt%3B
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 04/05/2011 à 08h46
[ ! ]
@ Réponse proposée par Pierre831 le 04/05/2011 à 06h44 Merci Pierre831 pour cette intervention fort opportune. Pour bien verrouiller le clou dans la masse, il me paraît utile (au moins pour Guy...) de préciser que les exceptions à la règle que vous avez rappelée dans le seul régime IRCANTEC (départ à 65 ans par dérogation à la règle générale de 67 ans) SONT EXACTEMENT LES MEMES EXCEPTIONS EXPRESSEMENT PREVUES PAR LE REGIME GENERAL, L'AGIRC, L'ARRCO... et TOUS LES REGIMES DE RETRAITE PAR REPARTITION A CARACTERE OBLIGATOIRE... tous régis par la même Loi. Ce n'est pas pour en rajouter... mais tout simplement pour confirmer que les administrateurs et gérants des régimes de retraite par répartition à caractère obligatoire NE FONT PAS CE QU'ILS VEULENT dans l'exercice de leur charge (appliquer les règles et équilibrer les comptes !!!). Les "organismes privés de gestion des retraites complémentaires optionnelles", supplémentaires aux régimes obligatoires, donc, par définition, NON OBLIGATOIRES, appliquent eux-mêmes ces règles. Si tel n'était pas le cas, ils auraient moins d'adhérents volontaires, ce qui ne conviendrait pas à leur chiffre d'affaire... Mais ceci est une autre histoire... Bonne journée à Tous.
Répondre
Réponse de Richiou
Le 04/05/2011 à 10h32
[ ! ]
A Réponse proposée le 03/05/2011 à 17h57 Hello Tous.. Sourires !! Oui je suis toujours le forum avec intérêt.. Et l'humain ne voulant pas évoluer seul, je repropose de remplacer les devises par une carte de pointage-consommation-retraite individuelle et infaslifiable, sur laquelle sera comptabilisé uniquement le temps de travail vertueux (bonnes actions) et avec laquelle il sera possible de consommer produits et services dont les prix seront libellés en minutes de travail vertueux et non plus en devises sans odeur. Une fois 80000 heures (équivalent de 40 ans de travail actuels) accumulées sur la carte, celle-ci devient une carte de retraité, avec consommation permanente raisonnable, possible. Ainsi, dehors l'argent sans odeur provenant aussi bien des coups bas que des bonnes actions et bienvenue à la spirale montante de l'évolution du bien être de Tous.. Amicalemeent votre (la réalité débute toujours par un rêve, une utopie)
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 07/05/2011 à 13h58
[ ! ]
@ Réponse proposée par Richiou le 04/05/2011 à 10h32 1. Non Richiou. Vous savez pertinemment ce que j'en pense en général (ce n'est pas l'outil de régulation qu'il faut changer : le système financier mondial actuel est complet et fiable... contrairement à ce que vous prétendez... : c'est l'utilisation qu'en fait l'Homme qui est perfectible !!!) et ce que Pierre831, Arizona et moi-même, entre autres, en pensons plus précisément : ce topic n'est pas le lieu pour développer ce sujet !!! Comme vous le savez, le lien n° 1 ci-dessous n'est pas non plus adapté pour ce thème précis qui vous tient à coeur : le comportement individuel et collectif de l'Homme, les lois de la nature, les lois divines et les lois humaines (vaste programme !!!). Alors, comme déjà évoqué sur votre topic (AGFF 2009), créez le topic adapté et vous nous y retrouverez... peut-être. 2. Pour "figer durablement" le clou dans la masse (dont la densité et le pouvoir de rejet n'aura échappé à personne, sauf à Guy... et quelques autres : il y en aura toujours... cf. première approche au § 1 ci-dessus), je fournis le lien n° 2 pour ceux qui s'intéressent à ce que "le conseil d'administration de l'IRCANTEC", joyeusement cité et honteusement trahi par Guy ("les cons, ça ose tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnaît..." a écrit Michel Audiart...) a en fait décidé pour application à l'IRCANTEC dès le 1er juillet 2011. La mise à jour de l'article 16, cité et référencé plus haut, se fera en juin ou juillet 2011... probablement pour ne pas que d'autres "cons" puissent confondre ce qui est en cours, ce qui est passé... et ce qui se passera, bien que l'évolution de l'article 16 puisse s'analyser dans le détail puisque chacun (sauf Guy, visiblement... mais il y en a d'autres...) peut sélectionner le texte en vigueur au cours de telle ou telle période en cliquant sur la version souhaitée en haut et à gauche de la page accessible via le lien n° 3 ci-dessous déjà fourni... par Guy à l'origine [relire ce topic depuis le début...] : savoureux, n'est-il point ?) !!! 3. Pour ceux que ce week-end parfois pluvieux pourrait désoeuvrer (si Guy a du temps...), il est possible de se demander pourquoi (et de se documenter individuellement : la culture est à ce prix !!!) le créneau des complémentaires passe de 55/65 ans à 57/67 ans dans tous les régimes de retraite par répartition à caractère obligatoire (dont l'AGIRC, l'ARRCO, la MSA, l'IRCANTEC...) avec application des mêmes coefficients et des mêmes taux d'abattement QUELS QUE SOIENT LES ADMINISTRATEURS ET LES GERANTS CONCERNES !!! 4. C'est ainsi que nous constatons qu'Arizona ne sera pas "égoïstement" si seul que ça à partir du 01/07/2011... Bon week-end à Tous.
Référence(s) :
http://experts-univers.com/actions-pour-bonne-prise-compte-dependance.html

https://www.cdc.retraites.fr/portail/spip.php?page=article&id_article=5243&cible=_actif

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=5E8EAC79D5558144D542954E9DF2F5C7.tpdjo05v_3?idArticle=LEGIARTI000019511923&cidTexte=LEGITEXT000006070460&dateTexte=20110104
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 07/05/2011 à 16h23
[ ! ]
... ce qui peut nous conduire à réféléchir sur : 1. La simplification administrative et réglementaire de tout ce fatras historique (AGIRC/ARRCO/AGFF...), dont, notamment : - la fusion de ce qui peut être réuni pour économiser considérablement sur les frais de gestion de ces organismes (en reversant ces gains sur le niveau des pensions payées à ceux qui ont payé, en cotisant pendant leur activité, les agents chargés de la gestion des mêmes éléments définissant la pension de retraite : CNAV+AGIRC+ARRCO...) ; - la professionnalisation des administrateurs et gérants de ces régimes (l'élection d'un représentant syndical ne lui confère aucune compétence particulière : il a peut-être, comme Guy, de l'aplomb, une grande gueule et un culot phénoménal, ce qui peut plaire à l'électorat [.. pas plus de 8% de la population laborieuse !!!]). Cela n'en fait pas pour autant un gestionnaire avisé doté d'une bonne dose de bon sens pour être performant et efficace dans sa gestion (se rappeler que certains d'entre eux, comme Guy, en étaient à exiger d'appliquer le créneau 62/65 ans et non celui de 62/67 ans, imposant à l'AGIRC/ARRCO de supporter le surcoût des deux ans [65/67 ans] alors que c'est l'AGFF qui encaisse les cotisations pour financer le créneau 60/65 ans depuis 1983 devenu 62/67 ans à partir de l'été 2011 !!! Mais Guy n'est pas administrateur AGIRC/ARRCO, lui... cependant, les vrais administrateurs sont quand même du niveau intellectuel et mental de Guy : c'est patent !!! ... et ça fait peur au cotisant que je suis et qui rémunère tout ça... comme vous... et tous les retaités qui perçoivent moins pour rémunérer toute cette gabegie...). Je suis sûr que les syndicats vont s'arc-bouter sur le "fromage" des retraites qui leur permet, outre les dédommagements financiers qu'ils perçoivent, de "se faire mousser" face aux médias, à leurs pairs, à leurs électeurs, à leurs proches... Mais ils ne trompent qu'eux (en se "goinfrant" à nos frais au passage...) !!! Heureusement que le patronat et les cadres veillent pour imposer des règles équitables... et des économies d'échelle !!! 2. Le bon équilibre du système global. Car les cadres ont bien identifié le "hold up" opéré à leurs dépens par l'AGFF : réduction des avantages des cadres (qui paient ces avantages à bon niveau de cotisation depuis l'origine !!!) et nivellement sur le niveau de l'ARRCO (proportionnellement moins impacté que l'AGIRC par définition...). En effet : - l'AGFF n'a pour vocation de NE traiter QUE du départ en retraite possible 5 ans avant l'âge légal depuis 1983 (65 ans devenu 67 ans en 2011), soit un âge d'ouverture du droit (ou âge minimum légal) passé de 60 à 62 ans en 2011. Là le juge et le Conseil d'Etat sont incompétents face au Parlement qui a déjà voté la Loi ; - l'augmentation du point servi AGIRC et du point servi ARRCO et le niveau des avantages familiaux de chaque régime, INDEPENDANTS POUR L'INSTANT, en vertu de textes réglementaires précis, n'entrent pas dans le périmètre d'influence de l'AGFF !!! C'est un comble de constater (sans que personne ne s'en offusque ici ou ailleurs !!!) que la CGT, FO et les autres ont contribué, par leur vote, à spoiler les cadres de leurs prérogatives exclusives (AGIRC) pour atténuer les effets d'économie recherchés également (normalement "également" !!!) sur le périmètre des non-cadres (ARRCO). Il en résulte un déséquilibre qui lèse les cadres et l'AGIRC... car leurs cotisations, basées sur le financement des avantages antérieurs, ne sont pas diminuées pour autant !!!! Là le juge et le Conseil d'Etat auront très certainement leur mot à dire le moment venu. Mais c'est -aussi...- une autre histoire. @ +
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 07/05/2011 à 18h51
[ ! ]
... et L'INSCRIPTION DEFINITIVE DES CLAUSES TECHNIQUES DE L'ACCORD AGFF HISTORIQUE (financement exclusif des départs à la retraite avant l'âge légal de 65/67 ans...) DANS LES STATUTS AGIRC/ARRCO !!! Scusi pour cet oubli majeur...
Répondre
Réponse de arizona
Le 09/05/2011 à 18h41
[ ! ]
Un lien à lire : http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/BME1101_120P_RETRAITE_148_5x210.pdf Vous trouverez dans ce guide édité par le ministère du travail écrit noir sur blanc la prise en compte des accords agff. On ne peut pas trouver meilleure source, isn't it ?
Répondre
Réponse de Richiou
Le 09/05/2011 à 18h52
[ ! ]
Hello Tous Merci Arizona pour ce document.. Encore faut il que ne se tarissent pas ou ne soient pas coupés, les robinets qui alimentent toutes ses pensions de retraite méticuleusement personalisées et compartimentées en fonction d'un ensemble de cloisons séparatrices douloureuses pour l'humain et savamment entretenues par nos bergers aux longs fusils .. Sourires .. Gardons espoir jusqu'à notre dernier souffle !!
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 09/05/2011 à 19h31
[ ! ]
@ Réponse proposée par arizona le 09/05/2011 à 18h41 Merci Arizona pour ce lien précieux. Attention simplement à préciser (pour Guy et d'autres...) que ce document est un recueil général non encore à jour des dernières évolutions dans certains régimes (il n'y a pas que l'article 16 qui doit évoluer à l'IRCANTEC par exemple...). Il suffit de lire le document du ministère du travail page 7/119, je cite : « MINORATION Les montants des retraites complémentaires Ircantec, Arrco et Agirc sont minorés lorsque les salariés ne remplissent pas toutes les conditions pour bénéficier de leur retraite complémentaire avant 65 ans. » On voit qu'ils en sont toujours à 65 ans. Nous savons tous que tel ne sera plus le cas après le 30/06/2011... et il ya bien d'autres coquilles du même genre... Même s'il est parfois trop détaillé, je préfère me référer au site ci-dessous référencé... Bonne soirée.
Référence(s) :
http://www.calculdesaretraite.com/index.php?page=accueil
Répondre
Réponse de arizona
Le 10/05/2011 à 18h48
[ ! ]
Tout à fait Bleblanc, j'ai été un peu surpris par la "légéreté" de certains de certains paragraphes, entre autre sur les carrières longues. Pour un document estampillé République Française, c'est vraiment de l'approximatif, à l'image de nos gouvernants. Par contre, (égoïstement !!!), l'aspect agff est rédigé de façon claire, et il sera difficile de prétendre que ce document n'était pas actualisé compte tenu de sa date de parution. Au cas où, juridiquement il faudrait...ester.
Répondre
Réponse de Bleblanc
Le 10/05/2011 à 19h30
[ ! ]
@ Réponse proposée par arizona le 10/05/2011 à 18h48 Certes Arizona, certes. Mais rassurez-vous : personne ne devra "ester"... Du moins je l'espère (ou alors : cf. lien ci-dessous) !!! Plus globalement, c'est moins la référence "bétonnée de chez bétonné" qui compte, au final, que le simple bon sens confronté, sur le site calculdesaretraite.com (et d'autres...) et ce topic (et d'autres...), "à d'autres bons sens" (comme le vôtre... et d'autres...) en argumentant clairement et en se référant à des bases saines communiquées en références indiscutable sur l'origine (le fond, à jour ou non, peut alors toujours se discuter...) pour appuyer la réflexion et le raisonnement sur du "solide" (virtuel, certes, mais solide "intellectuellement" !!! On a pu le voir à plusieurs reprises : les affirmations "sentencieuses" ne résistent pas longtemps au raisonnement étayé... encore faut-il échanger, s'ouvrir, lire et tenter de comprendre... et non pas s'arc-bouter sur son seul point de vue, quel qu'il soit !!!). L'ouverture d'esprit, la réflexion, l'analyse, la comparaison et la pertinence de la logique font le reste. D'où mon insistance (parfois déplacée, j'en ai bien conscience...) vis à vis de Guy récemment, de Richard il y a quelque temps sur le topic "AGFF 2009" (et quelques autres que je ne citerai pas...). J'ai bien conscience d'avoir été parfois un peu "rentre dedans"... mais c'est toujours en réaction à une insistance de plus en plus déplacée et non argumentée et non référencée que je m'y suis collé... pour ne pas embrouiller les moins affranchis sur un sujet complexe et fluctuant !!! Et "anxiogène" comme "ils" disent (les "partenaires sociaux", of course...) !!! J'ai été ravi d'échanger avec vous... avec beaucoup d'entre vous... et aussi avec Richiou, bien sûr, qui m'a entraîné dans des délires sur son topic (dont il était le régulateur... divergent, pour le moins, donc le chemin était facile à suivre... même si j'ai conscience d'avoir également agacé par nos diversions... mais c'est de la vieille histoire : il s'est bien tenu sur ce topic. Il faut reconnaître que le caractère "anxiogène" de l'AGFF 2011 aurait été amplifié par les interventions déplacées des anciens définitivement rassurés sur leur sort depuis le 31/12/2010... mais à partir du 25/11/2010 seulement...). A lui de nous entraîner sur d'autres rives si le coeur lui dit... sur un topic dédié, of course... Bien cordialement à Tous.
Référence(s) :
http://www.calculdesaretraite.com/index.php?page=recoursagff
Répondre
Réponse de Pierre831
Le 10/05/2011 à 19h43
[ ! ]
Cher Bleblanc, maintenant que tout est limpide, pourriez vous dire si c'est vous qui êtes derrière le site calculdesaretraite.com ? Simple curiosité bien évidemment. Cordialement, et merci encore.
Répondre
Publiez votre réponse
Règles de bonne conduite :
  • Du respect et de la politesse envers les autres
  • Un style rédactionnel clair, une orthographe soignée
  • Le langage SMS n'est pas autorisé
  • Une réponse construite, détaillée et argumentée
  • Pas de propos insultant, diffamatoire, ni xénophobe
  • Pas de publicité, de spam, ni de contenu illicite
  • Pas d'information personnelle divulguée
  • Pas d'échange d'email, ni de coordonnées personnelles
Réponses sur le thème « 
reconduction de l'accord AGFF après le 30/06/2011
 »
  • 1
    réponse
    Bonjour, Je dois prendre ma retraite le 31 mars 2011, à 61 ans et 3 mois (je suis né le 7 /12/49) e
  • 2
    réponses
    Je suis née en 1949 et pensais prendre ma retraite fin 2011. Si l'accord agff n'est pas rec onduit a
  • 1
    réponse
    L'accord AGFF de 2009 prend fin le 31/12/2010. Cet accord permet d'obtenir la liquidation de sa ret
  • 3
    réponses
    J'aurai 60 ans le 20 décembre 2010 . Ma retraite débutera le 1er janvier 2011. Si l'accord agff n'es
  • 1513
    réponses
    Bonjour... Selon la CNAV, le premier jour de retraite des personnes ayant 60 ans en décembre 2010 e
  • 8
    réponses
    Né le 5 juin 1951, j'aurai 166 trimestres au 30 juin 2011; est ce que je rentre dans la reconductio
  • 1
    réponse
    Bonjour, concernant la reconduction de l' accord AGFF, les dates divergent suivant les sites. es
  • 2
    réponses
    Bonjour, Je suis cadre secteur automobile. J'aurais 60 ans le 30 mars prochain. J'ai 169 trimestre
  • 3
    réponses
    Un certain nombre d'entreprises cotisnt et font cotiser leurs salariés à un régime de retraite dit s
  • 6
    réponses
    Pour bénéficier de ma retraite à taux plein, je devrais partir le 1er juillet 2011. Mais j'ai moins
Les dernières réponses publiées
Etes-vous un expert ?
Répondez à l'une de ces questions !
Posez votre question maintenant !
Publiez votre question et obtenez des réponses d'experts bénévoles et de centaines d'internautes, gratuitement.
Titre de votre question :
Votre question en détails :
T13.815